PLACEZ VOTRE ARGENT

Investir en fonds de placement: simple, sûr, rationnel

Investir en fonds de placement

Placer son argent en fonds de placement est une façon simple, sûre et rationnelle de devenir riche et conquérir sa liberté financière. Votre épargne ne vous rapporte plus grand-chose aujourd’hui. C’est pourquoi je vous conseille de l’activer et de l’investir. Par exemple dans des fonds de placement. Accessibles facilement et à bon compte, les fonds offrent un autre avantage de taille, la diversification.

Intéressé? Suivez le guide.

Les français laissent en toute grande majorité dormir leurs économies sur des livrets d’épargne. Leur rendement? Quasi nul. Et insuffisant pour compenser l’inflation, qui se situe, suivant les périodes, entre 0 et 2% dans notre pays. Résultat, le pouvoir d’achat de l’épargne décroît d’année en année, et on peut estimer que collectivement le manque à gagner s’élève à plusieurs dizaines de milliards d’euros par an.

Si le compte d’épargne reste aussi populaire, c’est en raison de l’incertitude sur l’avenir (les investisseurs sont frileux), de l’aversion invraisemblable des Français pour le risque (ils préfèrent la certitude de perdre de l’argent sur un livret que l’incertitude d’en gagner par d’autres moyens) et d’une fiscalité favorable.

C’est un peu mieux avec les assurance-vie, l’autre investissement favori des français, mais pas assez évidement pour faire progresser réellement votre patrimoine.

Quoi qu’il en soit, le niveau actuel des taux d’intérêt n’est plus convenable pour la majorité d’entre nous. Même si vous bloquez votre argent pendant quelques années, dans l’espoir d’obtenir un rendement un peu plus élevé, vous serez déçu du rendement qu’offrent encore les comptes à terme disponibles sur notre marché.

Ne plus épargner?

Ce n’est pas une solution. Il faut toujours mettre de l’argent de côté; de l’argent facilement accessible, sur un compte d’épargne.

Pourquoi? Pour faire face à des surprises désagréables. Je vous conseille de conserver l’équivalent de trois à six mois de salaire. Plus si vous envisagez un achat important. Question de ne pas vous retrouver le couteau sur la gorge, contraint de revendre certains placements au mauvais moment.

Un rendement potentiel plus élevé

En dehors de cette épargne de précaution, toutes vos économies doivent être investies dans des véhicules qui augmenteront à terme votre patrimoine. Et c’est donc de cela que je vais traiter dans ce dossier: des PLACEMENTS. Si vous disposez d’une somme d’argent dont vous pensez ne pas avoir besoin immédiatement, allez-y, envisagez de PLACER cet argent, au lieu de laisser mourir à petit feu sur un livret.

Le choix est vaste: actions, obligations, métaux précieux, immobilier et fonds de placement! Le revers de la médaille, c’est le risque. Risque de ne pas obtenir le rendement attendu, risque aussi de perdre (une partie de) son capital. Mais laisser son argent dormir sur un compte d’épargne ou le placer (sic) en dessous de son matelas, n’est-ce pas aussi une opération risquée? Vous avez la certitude aujourd’hui que, ce faisant, la valeur de votre capital s’érode petit à petit. Donc vous perdez de l’argent. Dans ma vision, c’est un risque également.

En plaçant par contre intelligemment votre argent, vous pouvez compter sur un rendement potentiel plus élevé que ce que vous obtenez sur un compte d’épargne. Plus élevé de combien? De 1, de 5, de 10%? Cela dépendra des choix que vous aurez faits et, bien sûr, vous ne pourrez le savoir qu’à la fin de la course. Les rendements passés ne sont en rien des garanties pour l’avenir, mais ce sont des indicateurs.

Cependant, si vous étudiez lz marché des fonds de placement, vous devrez bien chercher pour trouver des performances inférieures à l’inflation. Bien au contraire, vous trouverez beaucoup de fonds ayant eu jusqu’à présent des taux de rendement de 10% et plus. Voilà autre chose que le rendement négatif d’un livret d’épargne, ou le taux anémique d’une assurance-vie, non?

Oui mais… je ne peux plus avoir 10 % de rendement aujourd’hui!

Qui dit cela?

Connaissez-vous Morningstar? Morningstar est une firme d’origine américaine mais active dans 27 pays, et qui offre des données indépendantes et réelles sur plus de 380.000 formes d’investissement, et parmi celles-ci, les fonds de placement. Beaucoup de données sont gratuitement accessibles à tous. C’est la référence sur le marché. Une espèce de bible du secteur.

En France: Allez sur www.morningstar.fr: choisissez dans la colonne du milieu, la 2ème partie ‘accès rapide’ et cliquez sur ‘meilleures perfs. sur 5 ans’. Une nouvelle fenêtre s’affiche. Vous y retrouverez quasi tous les fonds de placement disponibles en France et leur rendement annuel. La dernière colonne est la performance sur les 10 dernières années. En cliquant sur cette tête de colonne, les fonds sont classés automatiquement par rendement décroissant.Lors de mon dernier contrôle, j’ai relevé 515 fonds de placement ayant eu un rendement de plus de 10% ces 10 dernières années!

En Belgique: Allez sur www.morningstar.be: choisissez dans la colonne du milieu, la 2ème partie ‘les meilleurs fonds’ et cliquez sur ‘5 ans rendement’. Une nouvelle fenêtre s’affiche. Vous y retrouverez quasi tous les fonds de placement disponibles en Belgique et leur rendement annuel. La dernière colonne est la performance sur les 10 dernières années. En cliquant sur cette tête de colonne, les fonds sont classés automatiquement par rendement décroissant. Lors de mon dernier contrôle, j’ai relevé 309 fonds de placement ayant eu un rendement de plus de 10% pendant ces 10 dernières années!

Plus de 300 fonds en Belgique et plus de 500 fonds en France ont donc eu un rendement de plus de 10% ces 10 dernières années!

Si vous n’habitez pas la Belgique ou la France, dans votre pays aussi, vous trouverez probablement un site Morningstar vous informant sur les meilleurs fonds.

Placer son argent à du 10% est donc parfaitement possible. Vous imaginez l’invraisemblable potentiel de gains que la majorité des gens investissant sans réfléchir sur un carnet d’épargne et en assurances vie ont laissé ces 10 dernières années à ceux qui investissent rationnellement et ont une attitude responsable vis à vis de l’argent de leur famille?

Pas encore convaincu? Lisez donc ceci.

Bien sûr les prestations du passé ne sont pas une garantie pour le futur. Mais cela nous dit tout de même quelque chose sur la qualité du fond en question, et sur la prestation de ses gestionnaires.

Je ne conseille d’ailleurs pas de placer son argent dans un de ces fonds en particulier, j’écris seulement: n’écoutez pas les Cassandre qui disent que tout est perdu, et n’écoutez surtout pas non plus les casse-cou qui vous feront perdre votre argent dans des placements inconsidérés, risqués et difficiles à gérer.

Un portefeuille bien diversifié peut contenir des actions et des obligations individuelles. Mais cette approche nécessite d’investir, outre de l’argent, de l’énergie, du temps et un certain savoir. On ne peut pas se contenter de quelques actions pour se constituer un portefeuille diversifié. Surtout pas si on fait ça n’importe comment.

Dans cet article, je mets en avant ce qui constitue à mes yeux un des placements les mieux diversifiés qui est à la portée de tous: le fonds de placement. Vous trouverez ci-après un aperçu des principaux avantages et des quelques inconvénients que présentent ces fonds de placement, ainsi qu’un survol du marché et quelques explications.

Les avantages des fonds de placement

  • C’est facile. Placer son argent suppose d’atteindre le plus haut rendement possible. Investir demande un effort relativement élevé, non seulement en connaissance, mais aussi en temps. Déléguer ses investissements à un fond de placement vous rendra vie plus facile.
  • Vous répartissez les risques. Un fond de placement n’investit pas plus de 10% dans la même entreprise. Par conséquent, vous accédez ainsi aisément à un portefeuille de dizaines et de dizaines d’entreprises, ce que vous pourriez difficilement faire seul. Au plus haut le risque que vous osez prendre de perdre l’argent, au plus haut le rendement peut augmenter. Si vous choisissez d’investir plus prudemment, par exemple en obligations, alors le rendement sera moins élevé. Opérer via un fonds de placement, c’est donc bénéficier d’une diversification dès le premier euro investi. Or diversification = répartition et donc diminution du risque. Alors que si vous achetez des actions d’une société, vous vous exposez au risque de voir votre capital sévèrement secoué si cette action entre dans une zone d’intempéries. Comme un fonds de placement investit dans de nombreuses actions différentes, le risque lié à chaque action est dilué. Cette diminution du risque est donc automatique. D’ailleurs tous les fonds de placement commercialisés dans notre pays sont tenus de diversifier leur portefeuille. Pour ce faire, la règle des ’10-5-40′ est utilisée. Un fonds de placement ne peut pas investir plus de 10% de son avoir dans une seule action et les postes qui représentent plus de 5% du total du portefeuille ne peuvent ensemble peser plus de 40% de l’avoir total du fonds. Faites le calcul: pour être en ordre avec cette règle, tout gestionnaire de fonds doit investir au moins dans 16 positions différentes. En pratique, c’est beaucoup plus. Ainsi le tracker iShares Russell 3000 ETF investit dans… 3.021 actions américaines différentes!
  • Accès aux marchés. Vous êtes intéressé par les  actions chinoises? Par les obligations brésiliennes? Si vous voulez le faire tout seul, bonne chance! Rien que pour obtenir les informations indispensables de manière à pouvoir juger de la valeur de la société locale concernée vous devrez suer sang et eau, sans garantie de succès. Parce que vous n’êtes qu’un (tout) petit acteur sur les marchés financiers. Les meilleures tranches du marché obligataire par exemple sont réservées aux professionnels. Un fonds de placement vous donne accès à ces marchés. Pourquoi ne pas en profiter? Si vous préférez seulement les  actions individuelles, vous vous fermez automatiquement la porte à divers marchés. C’est dommage.
  • C’est moins cher. Imaginons que vous aussi vous ayez l’intention de diversifier votre avoir sur la même base que Russel dans l’exemple ci-dessus: 3.021 actions différentes. C’est tout simplement impossible. En fait, c’est un des grands avantages du fonds de placement: il est accessible à tous. Même avec une petite somme, vous devenez le copropriétaire d’un avoir diversifié. Certains fonds sont déjà accessibles pour une quinzaine d’Euros! Un fonds vous permet donc d’investir en fonction de vos capacités financières et sans devoir procéder vous-même à une large sélection d’actions et d’obligations.
  • Vous achetez de l’expertise. Vous n’investissez en effet pas seul dans un fond de placement. Vous le faites avec d’autres. L’argent que vous investissez tous ensemble dans le fond est géré par un administrateur de fonds. Son expertise le fera investir dans les produits où il estimera récolter le meilleur rendement. Comme c’est son métier, il saura acheter également au meilleur moment et régler tous les problèmes administratifs. La banque centrale américaine va-t-elle, oui ou non, augmenter ses taux? Quelles peuvent être les conséquences du ralentissement de la croissance chinoise? Que peut-on attendre des résultats trimestriels d’Apple, de Peugeot ou de Total? Comment va réagir Umicore à la stagnation des prix des métaux? Le yen va-t-il monter ou baisser par rapport à l’euro? Et ainsi de suite, les points d’interrogation ne manquent pas. Même si vous suivez de près l’actualité financière, il est peu probable que vous soyez en mesure d’en tirer la substantifique moelle comme peuvent le faire les professionnels. Investir dans un fonds de placement, c’est confier à ces professionnels la tâche de sélectionner les bons actifs sur la base des informations qu’ils collectent et interprètent en permanence. Vous tablez sur leur connaissance, ce qui ne veut pas dire que vous pouvez vous permettre d’être totalement ignorant de ce qui se passe.
  • Vous restez liquides. Les fonds de placement sont aussi faciles à revendre qu’à acheter. Vous pouvez à tout moment revoir votre argent. Vous pouvez suivre les cours des fonds de placement facilement dans les journaux ou sur Internet.

Cela n’est évidemment pas très sexy à raconter. Pas possible de tonitruer à ses amis ‘j’ai fait un arbitrage au Forex’, ‘j’ai tout mis dans l’or’, ‘mon trader m’a fait un appel de marge’, etc.

Mais c’est diablement efficace, et surtout: cela rapporte.

Ne ‘jouez’ pas en bourse. Vous n’êtes probablement pas à la hauteur. C’est un monde ultra-spécialisé de requins super-rapides et ultra-informés où vous n’êtes même pas une petite crevette, tout au plus du plancton. Si vous voulez vraiment vous amuser un peu en achetant des actions individuelles, faites-le avec un maximum de 5% de votre portefeuille.

« Je dois aussi vous mettre en garde contre ces sites Internet qui prétendent avoir trouvé le moyen de gagner à la bourse à tous les coups. Vous les reconnaîtrez facilement aux termes qu’ils emploient comme ‘trader’, ‘trading’, ‘forex’, etc. Si vous y participez, ces sites vont gagner de l’argent, pas vous. »

Un fonds de placement est en quelque sorte un immense portefeuille détenu par de nombreux investisseurs qui mettent en commun leur argent afin de le placer d’une manière spécifique (en actions, en obligations…). L’ensemble de ces avoirs est géré par des spécialistes, tenus de respecter la stratégie d’investissement définie au départ (investir en actions américaines par exemple). Leur travail est rémunéré par des frais de gestion prélevés sur la valeur du fonds (vous ne les payez pas directement, mais indirectement).

L’achat d’un fonds se fait par l’intermédiaire de votre banque ou de votre courtier (en ligne ou non). Vous devez vous acquitter, mais pas toujours, de frais d’entrée (de quelques euros à 3% du montant investi). Vous pouvez revendre votre fonds à tout moment.

La plupart des fonds comportent des risques et leur rendement n’est pas connu à l’avance. Le succès des fonds a aiguisé l’appétit des banques et des sociétés de gestion, qui en proposent aujourd’hui des milliers. Pour l’investisseur, il n’est pas évident de s’y retrouver. D’autant que tous les fonds ne présentent pas les mêmes caractéristiques. Certains comportent en effet beaucoup de risques, d’autres très peu. Certains investissent de façon très large, d’autres dans des segments très spécifiques. Enfin, la qualité de la gestion ainsi que le montant des frais varient d’un fonds à l’autre.

Je vous explique plus loin les caractéristiques des grandes catégories de fonds, et comment effectuer votre choix, en fonction de vos besoins.

Valeur nette d’inventaire

La valeur nette d’inventaire (VNI) d’un fonds de placement est le prix auquel il est possible d’en acheter ou d’en vendre des parts. La VNI est publiée dans la presse financière, sur le site de votre intermédiaire financier et sur celui de son gestionnaire.

Comment cette VNI est-elle calculée ? En additionnant la valeur de tous les actifs du portefeuille et en retirant les coûts. Ce résultat est ensuite divisé par le nombre des parts en circulation. Prenons un exemple. Si la valeur totale de votre fonds est de 1.000 euros et qu’il y a dix parts en circulation, chaque part aura une VNI de 100 euros (1 000/10).

La valeur nette d’inventaire de la plupart des fonds de placement non cotés en Bourse est calculée quotidiennement, en fin de journée. Pour les fonds cotés en Bourse, c’est le cours qui compte et normalement il est disponible pendant les heures d’ouverture de la Bourse.

Utilisez le code ISIN

Il y a tellement de fonds de placement qu’une chatte n’y retrouverait pas ses petits. De plus, chaque fonds peut exister sous différentes variantes: distribution ou capitalisation du dividende, couverture du risque de change ou non, etc. Chacune de ces variantes dispose d’un code unique, appelé ‘International Securities Identification Number’, en abrégé (code) ISIN. Utilisez-le pour être bien sûr que c’est le bon fonds que vous achetez.

Les PEA

En France, vous pouvez profiter du système des PEA (Plan d’Épargne en Actions) qui permet d’investir en actions pour un montant maximum de 150.000€ depuis le 1er janvier 2014, sans impôts sur les plus-values après 5 ans, mais avec une taxation à 15,5 % (prélèvements sociaux).

Cet investissement ne peut donc que constituer qu’une partie de votre portefeuille que si vous voulez investir plus de 150.000€, mais c’est évidement un excellent début.

Contactez votre banque ou votre courtier (en ligne ou non) pour mettre en place le système, et pour voir si le fonds de placement dans lequel vous voulez investir donne accès au PEA (une des conditions est par exemple que ceux-ci soient émis par des entreprises (ou qu’ils contiennent des titres d’entreprises) françaises ou ayant leur siège dans l’Union européenne ainsi que la Norvège et l’Islande.

Vous trouverez ici toutes les explications nécessaires.

Fonds de distribution et fonds de capitalisation

Il y a 2 grands types de fonds:

1. Les fonds de distribution: ils vous versent chaque année les revenus obtenus (dividendes et intérêts) de leurs participation. Cela peut être intéressant si vous voulez vivre de vos revenus passifs ou compléter vos revenus actuels.

2. Les fonds de capitalisation: ils réinvestissent automatiquement les revenus  (= les dividendes) dans l’achat de nouvelles opportunités. C’est le moyen idéal pour faire grandir votre patrimoine rapidement en profitant automatiquement du miracle des intérêts composés.

Si vous êtes jeune, ne faites pas l’erreur des débutants qui ne peuvent pas s’empêcher de céder à la tentation de récolter leurs dividendes: non seulement vous paierez des impôts sur ceux-ci, mais surtout vous empêchez la magie des intérêts composés de travailler pour vous conduire à l’indépendance financière. Pour cette raison, disqualifiez immédiatement un conseiller financier qui vous fait une recommandation incluant la perception de dividendes: c’est une erreur définitivement disqualificatoire, qui indique que cette personne ne connaît pas son métier.

Supposons donc que vous ayez épargné 300€ par mois en suivant mes conseils du chapitre Gérer son budget pour épargner plus. Vous les emploierez dès aujourd’hui à acheter systématiquement -chaque mois donc- des parts de fonds de placement.

De la même façon, si vous travaillez une carrière complète de 45 ans, avec un rendement de 10%, vous récolterez une fortune de 2.726.000€ le jour de votre retraite officielle, quasi 5,5 millions en couple!

Certaines banques (et aussi certaines banques en ligne) ont des formules qui vous permettent d’acheter des parts de fonds de placement, sans devoir attendre que vous ayez assez d’argent que pour acheter une valeur complète.

L’offre de fonds est très diversifiée. Vous en trouverez pour tous les goûts. Vous pouvez guider vous même les achats, c’est tout à fait possible. Ou vous pouvez faire simple et ne pas vous casser la tête: vous pouvez acheter un fond mixte qui fait tout le travail pour vous.

Ou trouvez de l’inspiration dans mon propre portefeuille de fonds de placement.

Soyez attentifs aux frais. Il y peut y avoir des frais d’entrée, des frais de gestion, des frais d’arbitrage et des frais de sortie. L’arrivée de sites Internet spécialisés a fait diminuer tous ces frais de façon importante.

N’hésitez pas à négocier énergiquement avec votre banque, ou sinon achetez sur Internet.

Diversifier, oui, mais…

…pas n’importe comment. Il va de soi qu’un fonds de placement qui investit en actions internationales est plus diversifié qu’un fonds de placement en valeurs technologiques. Dans ce dernier cas, vous répartissez le risque lié à chacune des actions reprises dans le portefeuille de ce fonds, mais vous restez exposé au risque que représente le secteur technologique. Plus vous avez d’actions de divers secteurs de divers pays, mieux ça vaut. Et en investissant aussi en obligations, en immobilier et en liquidités, vous augmentez encore votre diversification.

LES GRANDS TYPES DE FONDS DE PLACEMENT

LES GRANDS TYPES DE FONDS DE PLACEMENT

Les fonds d’actions présentent le risque le plus élevé, mais aussi le potentiel le plus élevé à long terme.

Fonds géographiques et sectoriels

Il existe deux grandes catégories de fonds d’actions. On distingue d’abord les fonds misant sur les actions d’un pays ou d’une région spécifiques: la France par exemple, ou le continent asiatique. La seconde grande catégorie, ce sont les fonds qui concentrent leurs investissements dans un secteur en particulier: le secteur financier par exemple, ou la pharmacie. Nous pourrions ajouter une troisième catégorie: les fonds d’actions internationales, qui investissent dans les actions du monde entier et, de facto, dans un grand nombre de secteurs.

Risque

Même si les fonds d’actions investissent dans plusieurs dizaines voire plusieurs centaines d’actions à la fois, ce qui est un avantage en termes de répartition du risque (vous ne misez pas sur un seul cheval), des pertes élevées ne peuvent être exclues. Un fonds misant sur un secteur ou un pays dont les actions font la culbute enregistrera d’importantes pertes à son tour. Notez que certains pays ou secteurs sont plus risqués que d’autres. Certains fonds de pays émergents sont ainsi réputés plus risqués que les fonds investissant dans les pays industrialisés.

Rendement

Le rendement d’un fonds d’actions dépend des dividendes que donnent les actions en portefeuille et de l’évolution de leur cours. Le rendement n’est donc pas fixe. Il varie beaucoup d’une année à l’autre. A long terme toutefois il est académiquement prouvé que les fonds d’actions offrent un rendement positif, supérieur à celui des autres placements.

A long terme, la probabilité est élevée que les fonds de placement en actions donnent donc un rendement positif, supérieur à celui que donnent tous les autres placements. Pour info, les actions ont donné en moyenne, à l’échelle mondiale, un rendement de 6% par an ces dix dernières années. La moitié de ce rendement vient des dividendes. Mais les actions américaines, dans l’index S&P 500, ont donné 10% de rendement depuis sa fondation!

Les fonds indiciels

Dans la catégorie des fonds d’actions, la façon la plus simple, la moins chère et la plus rentable est d’investir en fonds indiciels.

En général très peu risqués, ces fonds offrent aussi un rendement très faible.

En ce moment, ils ne sont pas intéressants.

Les fonds à court terme, appelés aussi ‘fonds de trésorerie’, investissent essentiellement dans des placements très liquides: comptes à terme, obligations de très courte durée (moins de douze mois). Les taux à court terme étant en ce moment très faibles, leur rendement est quasi nul. Présentés comme une solution d’attente pour les liquidités, mieux vaut placer ces dernières sur un bon compte d’épargne, de préférence en ligne.

Il existe aussi des fonds à court terme en devises étrangères, mais vous subissez alors le risque de la devise.

Risque

Ces fonds ne fluctuent quasiment pas, ni dans un sens, ni dans l’autre. Leur cours est donc stable et ça ne devrait pas changer. Le risque se situe plutôt… dans la quasi-absence de rendement.

Rendement

Question : que donne une combinaison taux au plancher et frais élevés ? Ce n’est pas difficile à deviner. Il n’y a donc rien d’étonnant au fait qu’au cours des dernières années les fonds de trésorerie n’ont à peu près RIEN rapporté.

Les fonds obligataires offrent un matelas de protection à votre portefeuille. Mais leur risque n’est pas nul.

Fonds en euros et en devises

Les fonds obligataires peuvent être divisés en 3 grandes catégories. Citons d’abord les fonds d’obligations en euro. Cette famille comprend elle-même plusieurs subdivisions selon que les fonds se concentrent sur les obligations de courte, de moyenne ou de longue durée, ou encore uniquement sur les obligations émises par des entreprises (et non des Etats). Citons ensuite les fonds spécialisés dans les obligations en devises: des obligations en dollar américain par exemple, en couronne suédoise, etc. Une troisième catégorie rassemble les deux premières: les fonds d’obligations internationales, qui regroupent les obligations émises dans les principales devises de la planète (euro, dollar, yen…).

Risque

Si le risque d’un fonds obligataire paraît inférieur à celui d’un fonds d’actions, il n’est pas pour autant inexistant. La valeur d’un fonds obligataire reflète celle des obligations en portefeuille. Or celle-ci bouge tous les  jours en fonction notamment de l’évolution des taux (quand les taux grimpent, la valeur des obligations baisse et inversement). Pour les fonds en devises, il faut ajouter le risque de la devise, parfois élevé.

Rendement

Le rendement d’un fonds obligataire dépend des intérêts touchés sur les obligations en portefeuille, de l’évolution journalière de leur cours et, le cas échéant, de l’évolution de la devise. Le rendement n’est donc pas fixé à l’avance, comme c’est le cas pour une obligation individuelle (en euro).

Pour le moment, les marchés obligataires sont fort chers et le risque est donc trop important pour y investir encore. Ces cinq dernières années, un fonds d’obligations en euro a rapporté en moyenne 5% par an. Un fonds diversifié internationalement, 6%. Attention: il ne faut plus s’attendre à voir ces rendements se reproduire avant longtemps.

Les fonds mixtes investissent à la fois en actions et en obligations. C’est la solution ‘clé sur porte’ des placements.

Défensifs, neutres ou dynamiques

Les fonds mixtes visent l’investisseur ne souhaitant pas investir lui-même dans différents fonds ou disposant d’un faible montant à investir. Les fonds mixte sont en effet composés d’actions et d’obligations du monde entier, assurant une répartition suffisante des risques. Il existe trois types de fonds mixtes: – les fonds dynamiques, qui privilégient les actions (au moins 75% du portefeuille), le reste étant investi en obligations et en liquidités; – les fonds neutres investissent pour moitié en actions et pour moitié en obligations; – Les fonds défensifs investissent surtout en obligations (au moins 75% du portefeuille) et peu en actions.

Risque et rendement

Le risque et le rendement des fonds mixtes se situent entre ceux des fonds d’actions et des fonds obligataires. Les fonds dynamiques, qui comprennent le plus d’actions, présentent le risque le plus élevé mais aussi le potentiel le plus élevé à long terme. Les fonds défensifs présentent eux le risque le plus faible mais le rendement attendu sera plus faible aussi à long terme. Enfin, le risque des fonds neutres se situe entre les deux, leur rendement aussi. Vous trouverez ici un article plus complet sur les fonds mixtes.

Les banques proposent aussi des fonds avec protection du capital.

Ces placements, dont la plupart offrent la garantie de récupérer à l’échéance au moins le capital investi (moins les frais), mettent souvent en avant la possibilité d’obtenir un rendement généreux, lequel est généralement lié à l’évolution d’un portefeuille d’actions. Tout cela laisse entrevoir de belles promesses, et ce sans prendre de risques. Gare au piège toutefois.

De par leur structure, ces produits sont davantage comparables aux placements obligataires et, souvent, il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils offrent, en moyenne, des gains supérieurs à la rémunération d’une obligation de durée semblable.

Ils sont même dans bien des cas décevants à cause des frais lourds que vous devez supporter. Et il n’est pas rare qu’au bout du compte vous récupériez seulement votre capital (moins les frais).

Rendement

Alors que les promoteurs de ces fonds promettent monts et merveilles, la réalité est souvent décevante: 2% de rendement annuel, voire moins. Compte tenu du niveau actuel des taux d’intérêt, ne tablez pas trop sur l’opportunité d’une telle formule. Bien sûr, chaque produit doit faire l’objet d’une analyse séparée, mais la plupart des fonds avec protection du capital sont à mes yeux inintéressants.

Bref, j’aime pas. Evitez la plupart de ces fonds.

devenir riche mode d'emploi

Nouveau: édition 2018

Conquérir Votre Liberté Financière

Méthode Garantie

100% de réussite

Vos commentaires

 

 

4 Commentaires

  1. Cher Monsieur Brialy, merci pour le sérieux et la compétence avec lesquels vous écrivez vos articles! Vous m’avez beaucoup appris, et surtout par vos livres et vos formations qui sont vraiment ce qui se fait de mieux dans le genre. Encore bravo!

    Réponse
  2. Super article! Mais de la théorie plus que de la pratique… Merci de citer des exemples de succés réels!
    Ou de raconter votre propre expérience?
    Merci à vous pour tout ce que vous faites.

    Réponse
    • Merci de votre gentillesse! Cet article n’est en effet qu’une introduction théorique sur le concept des fonds de placement. Vous trouverez dans ma rubrique Mon Portefeuille ce que vous cherchez.

      Réponse
  3. Royal ce moment passé à vous lire, merci énormement pour cette excellent article.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m’appelle LUC BRIALY.
Et je vais vous faire conquérir votre liberté financière.

Découvrez comment travailler moins pour gagner plus, placer son argent, utiliser l'investissement immobilier et préparer sa retraite.
Je l'ai fait avant vous. Je suis millionnaire et financièrement indépendant.
Vous pourrez le devenir également!

Immobilier bien débuter

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

Devenez riche vous aussi

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

Immobilier bien débuter

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

Devenez riche vous aussi

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.