PLACER VOTRE ARGENT
L’ assurance-vie, un placement à considérer
assurance-vie

Une assurance-vie a sa place naturelle dans votre stratégie de placement. Le risque est relativement limité, le rendement potentiellement meilleur que le livret d’épargne, et la fiscalité est intéressante.

La plupart de ces contrats sont en réalité une forme d’investissement financier puisque les primes versées sont investies en fonds de placement.

Ce sont des produits très flexibles et de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

Cela vaut en premier lieu pour ce qui concerne les primes versées. Vous avez la possibilité de constituer un capital en versant chaque mois une somme d’argent déterminée. Il n’y a pas de limite de versement.

En souscrivant un contrat vous pouvez bénéficier d’un certain nombre d’avantages fiscaux: il faut garder un contrat d’assurance-vie pendant 8 ans pour bénéficier d’une exonération significative de l’impôt sur les personnes physiques.

En voici les principales règles pour les gains perçus lors de retraits à compter de 2018, puisque le nouveau Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) s’applique:

-Primes versées avant le 27 septembre 2017 (date de présentation du projet de loi de finances pour 2018): imposition au prélèvement forfaitaire libératoire (35%, 15% ou 7,5% selon la durée du contrat, soit un taux global de respectivement 52,2%, 37,2% et 24,7%) ou imposition au barème.
-Primes versées à compter du 27 septembre 2017): imposition au PFU au taux global de 30% (incluant les prélèvements sociaux) pour les retraits réalisés avant 8 ans ou imposition au barème.

Après 8 ans, deux cas de figure se présentent:

-Les sommes versées sur le contrat sont inférieures à 150.000€: imposition au taux de 7,5% + prélèvements sociaux), soit 24,7%
-Les sommes versées sur le contrat sont supérieures à 150.000€: imposition au taux de 7,5% (pour la partie inférieure à 150.000€) et ensuite au taux de 12,8% (30% au total).

Après 8 ans, il y a un abattement annuel sur les gains, de 4.600 € (personne seule) ou 9.200 € (couple).

Il y a un grand avantage en termes de succession. Les capitaux échappent aux droits de succession, à hauteur de 152.500 euros par bénéficiaire désigné s’ils sont issus de versements effectués avant 70 ans.

La possibilité dans beaucoup de cas de prendre comme option supplémentaire une assurance décès peut garantir la transmission fiscalement intéressante vers vos héritiers en cas de malheur.

La gamme de placements d’un contrat d’assurance-vie est très large. Votre contrat d’assurance-vie pourra être ou moins diversifié et plus ou moins risqué. L’assurance-vie est également très souple puisque vous pouvez librement procéder à des retraits ou demander des avances. Ces opérations n’entraînent pas la clôture du contrat, qui peut toujours être alimenté.

Vous pouvez creuser davantage ce sujet et devenir vous aussi un investisseur heureux en vous procurant ce livre que je vous offre gratuitement: cliquez ici.

« La fiscalité de l’assurance-vie est moins intéressante que celle du PEA, mais cela est compensé par des avantages en souplesse et en droits de succession non négligeables. »

Les Français apprécient le produit et investissent beaucoup en assurance-vie.

L’assurance-vie permet non seulement d’accumuler du patrimoine financier en cours de vie, mais également de le transmettre dans des conditions fiscales plus avantageuses.

Assurance-vie ou assurance décès?

Il faut bien faire la distinction entre l’assurance vie et l’assurance décès. Même si ces deux types d’assurances sont proches, les termes des contrats ne sont pas tout à fait les mêmes, et les principes sont eux aussi bien différents.

Pour bien comprendre, je vous raconte dabord, à propos de l’assurance-décès, le drame qui est arrivé chez nos amis. Le mari de Caroline a été diagnostiqué d’un cancer virulent et est décédé il y a peu, après seulement 6 mois de maladie.

Elle vient de m’écrire un e-mail pour me remercier du conseil que je leur avais donné il y a quelques années de souscrire à une assurance-vie avec un volet assurance-décès.

Elle me faisait remarquer que bien que sa vie était évidemment complètement bouleversée, elle n’avait grâce à cette assurance pas de soucis financiers, et qu’elle pouvait trouver une consolation dans le fait de savoir qu’elle et ses deux enfants pouvaient toujours continuer à vivre confortablement.

Dans des moments aussi difficiles, cela me rappelle aussi pourquoi je fais ce que je fais: pour aider les autres à mieux utiliser leur argent de façon à vivre une vie plus sûre et de conquérir leur liberté financière.

C’est aussi à cause de cette histoire que je vous écris ceci.

Pour vous faire réfléchir une minute.

Si quelque chose de similaire vous arriverait, est-ce que vous et votre famille serez couverts? Est-ce que vous aussi vous seriez à l’abri des soucis financiers?

Je ne peux que constater que beaucoup d’entre nous sont sous-assurés.

Au sujet des assurances, il est important de savoir de ce dont avez réellement besoin.

Rappelez-vous aussi que dans certaines entreprises, votre employeur cotise avec vous pour une assurance-vie, où un volet décès est le plus souvent inclus.

La question est donc de savoir si vous avez besoin de cette assurance, qu’elle soit pure, ou en complément d’une assurance-vie (comme placement).

Quand avez-vous besoin d’une assurance-décès?

En général, vous n’avez pas besoin de cette assurance si…

  • Vous êtes jeune, célibataire, et que personne ne dépend de vous.
  • Vous ne vous faites pas de souci pour votre succession.
  • Vous ne pensez pas faire d’enfants et vous n’avez pas de projets de mariage.

Vous avez par contre besoin de cette assurance si…

  • Vous avez des personnes qui dépendent de vous.
  • Vous êtes marié, possédez un patrimoine qui peut rester bloqué pendant quelque temps, et voulez protéger votre épouse et vos enfants.
  • Vous voulez faire en sorte que vos héritiers n’aient pas de problèmes pour payer les droits de succession.
  • Vous avez contracté un prêt hypothécaire pour votre propre logement (et uniquement pour celui-ci). Relisez mes conseils sur l’assurance prêt à ce sujet. Cette assurance n’est rien d’autre qu’une assurance-décès à la forme un peu particulière.

Dans beaucoup de cas, les assureurs proposent deux contrats combinés en un seul afin que les primes versées ne le soient pas à fonds perdus. Ces assurances ‘mixtes’ ou ‘vie universelle’ allient épargne et prévoyance décès.

Le succès de l’assurance vie est grand

36,5% des Français ont souscrit à au moins un contrat.

Alors que la gamme des placements associés à une assurance-vie est extrêmement large, 80% des Français, fidèles à leur aversion du risque, sont surtout attirés par des contrats de grande sécurité, donc contenant peu d’actions. Cela se voit à la performance moyenne des fonds en euros, ceux qui sont, et de loin, les plus vendus: elle est extrêment basse (de l’ordre de 1,95% en 2016, de 1,43% en 2017). C’est très peu, mais les rendements nets sont encore plus bas. Il faut en effet tenir compte des différents frais retirés par l’assureur et par la ponction fiscale. Cela réduit le rendement de ce placement légèrement au dessus de celui d’un livret d’épargne: les rendements ainsi obtenus ne sont donc à peine plus attractifs. Si c’est donc mieux que le livret, c’est nettement moins que les fonds d’action, et ce placement ne vous rendra donc jamais riche si vous vous contentez de l’offre générale.

Ce n’est par conséquent évidement pas la définition d’un bon placement.

C’est à vous de dynamiser tout cela: les rendements sont évidemment dépendants de la stratégie de placement choisie.

Ce que beaucoup de candidats investisseurs ne savent pas (ou s’ils le savent, ils ne le font pas), c’est que la plupart des assurances-vie peuvent être liées à des fonds d’actions investis en bourse, avec des stratégies qui peuvent être plus ou moins agressives ou spécialisées. Comme toujours, en raisonnant à long terme, les fluctuations de rendement sont relativement négligeables. Vous pouvez donc investir de la même façon qu’avec les fonds de placement.

Et tout comme pour les fonds de placement, vous devez être attentifs aux frais. Il y aura parfois des frais de versement, des frais de gestion et des frais d’arbitrage. L’arrivée de sites Internet spécialisés dans la vente de fonds et de contrats d’assurance, a fait diminuer tous ces frais de façon importante.

N’hésitez pas à négocier durement avec votre banque, ou sinon achetez sur Internet.

Les frais actuels sur Internet sont les suivants :
* frais d’entrée : 0%
* frais de gestion : 0,5% à 1%
* frais d’arbitrage : gratuit

Un contact personnel avec votre banquier (et en espérant qu’il vous conseille valablement) peut être payé un peu plus cher.

Dans la leçon 28 de ma formation Devenir Riche. Mode d’Emploi. je vous enseigne, pas à pas, dans un français simple et compréhensible, quelle assurance choisir et dans quelle banque (et je cite les noms!) pour être certain de conquérir votre liberté financière.

devenir riche mode d'emploi

Édition 2019

Conquérir Votre Liberté Financière

Méthode Garantie

100% de réussite

Vos commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je m’appelle LUC BRIALY.
Et je vais vous faire conquérir votre liberté financière.

Découvrez comment travailler moins pour gagner plus, placer son argent, utiliser l'investissement immobilier et préparer sa retraite.
Je l'ai fait avant vous. Je suis millionnaire et financièrement indépendant.
Vous pourrez le devenir également!

Je vous ai aidé? Offrez-moi un café, un déjeuner, un diner!

Rendement locatif
Divi
booking.com
airbnb

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

LANCEZ-VOUS

Gagnez de l'argent en ne faisant

que ce que vous aimez faire

Inscrivez-vous à

ma formation GRATUITE de 7 jours

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

LANCEZ-VOUS

Gagnez de l'argent en ne faisant

que ce que vous aimez faire

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE de 7 jours

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

10 questions sur la retraite



Préparez votre retraite

(dès aujourd'hui)


RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.