Bitcoin vs SP500

GRATUIT: Recevez votre formation sur la liberté financière
CLIQUEZ ICI

Bitcoin vs SP500: curieux de savoir comment cela se compare?

Lorsqu’il s’agit de constituer un portefeuille à long terme, les investisseurs chevronnés se tournent souvent vers des ETF qui suivent l’indice SP500.

Compte tenu de leur succès prouvé et de leur popularité parmi les institutions, il n’est pas surprenant que ces actifs soient les premiers choix de toute personne novice dans le monde de la finance traditionnelle.

Cependant, nous pourrions assister à un changement d’attitude progressif de cette norme étant donné la manière dont certains défendent l’idée d’intégrer les crypto-monnaies à tout portefeuille.

Avec un Bitcoin passant de 15.000 € à plus de 40.000 € en un an et surperformant les actifs traditionnels, les crypto-monnaies occupent à nouveau le devant de la scène dans les discussions sur la meilleure façon de placer son argent.

bitcoin

Cours du Bicoin

Premiers ETF

Le verdict est tombé en ce début 2024, et il résonne comme une mélodie cryptée dans les couloirs de la finance.

La SEC, ce gendarme américain des marchés, a enfin déroulé le tapis rouge pour les premiers ETF investissant en bitcoin physique.

Imaginez un instant: des morceaux de code, des algorithmes, des bits et des octets, désormais négociés comme des lingots d’or dans le monde virtuel.

Une tendance se dessine, telle une étoile filante, et elle ne se limitera pas au bitcoin.

Non, il ne faudra pas attendre longtemps avant de voir apparaître des ETF investissant dans d’autres cryptomonnaies.

Parmi les 9.000 monnaies existantes, certaines se préparent à danser sur la scène des marchés financiers.

Le rideau se lève, et les premières demandes d’ETF physiques sur l’Ethereum sont déjà en cours d’examen. La SEC, telle une sentinelle vigilante, surveille la situation de près, scrutant chaque ligne de code, chaque transaction, chaque décentralisation.

Mais au-delà des protocoles cryptographiques et des wallets numériques, ce qui retient l’attention, c’est le rôle des grands gestionnaires d’actifs américains. Imaginez-les, tels des maîtres de cérémonie, orchestrant une symphonie financière.

Le plus grand d’entre eux, BlackRock, dirigé par le PDG charismatique Larry Fink, a fait volte-face. Jadis sceptique, il est aujourd’hui un fervent partisan du bitcoin. Pourquoi? Parce que, selon lui, le bitcoin est plus grand que n’importe quel gouvernement. C’est un bouclier numérique, une armure contre les manipulations gouvernementales et l’instabilité économique. Larry Fink, cet homme aux confidences murmurées dans les couloirs du pouvoir, a opéré une reconversion spectaculaire. Les chefs d’État, les banquiers, les investisseurs, tous l’écoutent. La SEC, elle aussi, a prêté l’oreille. Et c’est ainsi que les portes se sont ouvertes.

Mais, comme dans toute pièce de théâtre, il y a un antagoniste. Vanguard, ce monument de la gestion d’actifs américaine, fondateur du premier fonds indiciel américain, campe ce rôle. Lui, l’opposant notoire, refuse de danser au rythme du bitcoin. Pas d’ETF sur le bitcoin, pas d’achat facilité pour ses clients. Pourquoi? Parce que, selon Vanguard, la volatilité du bitcoin est un tourbillon dangereux pour les portefeuilles. Les montagnes russes numériques, les sommets vertigineux et les abîmes abyssaux, tout cela est préjudiciable à long terme. Alors, dans ce duel entre les géants, les notes discordantes se font entendre. Le bitcoin, symbole de révolution et de risque, divise les investisseurs. Certains applaudissent, d’autres hésitent. Mais une chose est sûre: la partition est loin d’être terminée.

Et vous, quel est votre camp?

Qu’est-ce que le SP500?

Lancé il y a quasi 100 ans, le SP500 est un indice boursier qui suit la performance de 500 des plus grandes sociétés cotées sur les bourses américaines.

Des actions avec lesquelles nous interagissons quotidiennement aux noms technologiques à forte croissance, certains de ses titres les plus connus incluent Tesla, Microsoft, Visa, Coca-Cola et McDonald’s.

En savoir plus:

https://www.lucbrialy.com/le-sp-500.html

Pourquoi le SP500 est-il si populaire?

En tant que baromètre de l’économie américaine, le SP500 est le choix de prédilection des investisseurs rationnels qui cherchent à conserver une position à long terme et très diversifiée, loin des modes du moment.

Cela est dû en grande partie à ses performances historiques éprouvées et à sa diversification dans de nombreux secteurs populaires.

En ayant l’intention de négocier et de détenir le SP500 dans une perspective à long terme, les investisseurs ont historiquement récolté des gains annuels de près de 10%, et cela malgré les crises de toutes sortes, et même une guerre mondiale.

Que disent désormais les analystes à propos du Bitcoin? Le récit changeant du Bitcoin.

La principale raison pour laquelle on parle autant de Bitcoin et d’autres crypto-monnaies aujourd’hui est le changement de ton à propos de la légitimité de la crypto.

Je constate en effet une grande différence de sentiment par rapport à 2022, lorsque la réputation du Bitcoin a été fortement endommagée par l’effondrement criminel de courtiers spécialisés comme Terra Luna, Celsius et FTX, les doutes des clients Coinbase, etc.

J’avais déjà à ce moment prévu un assainissement progressif du marché, avec ses courtiers véreux, et les conditions surréalistes de possession des portefeuilles crypto physiques.

J’avais en effet déjà eu 3 lecteurs qui m’avaient demandé conseil car ils ne retrouvaient plus le mot se passe de leur clé (que voulez-vous que j’y fasse?), un qui avait perdu sa clé, un qui se l’avait fait voler, et un dernier dont le revenu de ses Bitcoins avait déjà été refusé par 7 banques.

Mais à présent que même les géants comme BlackRock s’impliquent aux États-Unis dans la scène crypto sous la forme d’un ETF Bitcoin, nous assistons à nouveau à un mouvement haussier.

En plus de ce récit changeant, le Bitcoin devient également de plus en plus populaire en raison de son manque de corrélation avec l’état de la macroéconomie actuelle.

Compte tenu de sa nature décentralisée, le Bitcoin est considéré par certains comme une couverture contre la volatilité présente sur les marchés traditionnels.

Pour faire écho aux propos du PDG de BlackRock, Larry Fink, le Bitcoin est dans ce cas traité comme une fuite vers la qualité au milieu de l’effondrement des banques régionales et la faillite de pays souverains comme le Sri Lanka.

Similitudes entre Bitcoin vs SP500

La seule réelle similitude que partagent Bitcoin vs SP5000 est qu’ils excellent pendant les périodes de politique monétaire accommodante, lorsque les banques centrales visent à stimuler l’économie, en abaissant les taux d’intérêt.

Même si nous sommes peut-être conscients que les plans de relance et les faibles taux d’intérêt entraînent un afflux de fonds supplémentaires sur le marché des actifs, il est crucial de comprendre pourquoi c’est le cas.

Durant les phases d’assouplissement quantitatif, les banques centrales ont tendance à acheter des obligations d’État, ce qui injecte des liquidités dans l’économie. Cela crée un environnement de taux d’intérêt bas, permettant aux entreprises et aux particuliers d’obtenir des prêts tout en minimisant leur coût d’emprunt desdits fonds. Ce fut le cas lors de la pandémie de Covid-19, lorsque les entreprises ont fait des achats importants pour profiter de taux d’intérêt favorables et proches de zéro. Cela a stimulé la croissance globale que les entreprises technologiques pouvaient réaliser, conduisant les actions pandémiques comme Peloton, Zoom et DocuSign à atteindre des sommets sans précédent alors que la demande et les niveaux de revenus prévus augmentaient de nombreux multiples.

En fin de compte, c’est ainsi que le S&P 500 a réussi à se remettre si rapidement de sa chute de février 2020, car les entreprises ont réagi rapidement aux taux d’intérêt favorables et ont profité du faible coût de l’emprunt.

De même, comme dans le cas du Bitcoin, les traders ont également commencé à injecter davantage de fonds sur le marché de la cryptographie et à spéculer de manière effrénée grâce à un accès facile aux fonds et aux chèques de relance émis par le gouvernement.

Cela a finalement conduit le Bitcoin à atteindre un niveau record juste avant que les gouvernements n’y mettent fin en augmentant les taux d’intérêt.

Le Bitcoin est enfin plus facilement accessible

Aujourd’hui, la négociation en bourse d’un ETF SP500 est largement considérée comme pratique et efficace.

C’était loin d’être le cas dans le passé, où il fallait appeler les maisons de courtage et attendre que les courtiers nous aident à exécuter leurs transactions et à obtenir les meilleurs prix possibles.

De l’accès à différents marchés à des frais de commission abordables, les investisseurs n’ont aujourd’hui aucun problème à négocier un ETF SP500.

Même si l’on n’aurait peut-être pas dit la même chose à propos du Bitcoin il y a dix ans, les traders de crypto ont certainement plus de facilité à accéder au Bitcoin de nos jours.

Grâce à la prévalence des échanges centralisés, les traders de crypto peuvent déposer leurs fonds sans effort et même accéder à toutes sortes de produits dérivés liés au Bitcoin comme les contrats à terme et les options. Il y aura encore plus de moyens pour les traders de s’exposer au Bitcoin grâce à la possibilité d’une approbation européenne de l’ETF BTC à l’horizon.

Différences entre Bitcoin et S&P 500

Niveau de diversification

La différence la plus évidente entre Bitcoin vs SP500 est que le premier est un actif numérique unique tandis que le second est un indice complet des 500 plus grandes sociétés cotées aux États-Unis (et quasi donc au monde).

Alors que le trading de Bitcoin vous donne une exposition à 100% à la pièce elle-même, l’investissement dans l’indice SP500 vous offre un mélange pondéré en fonction de la capitalisation boursière de diverses actions, les premières étant Apple, Microsoft et Amazon.

En fin de compte, cela rend le SP500 adapté aux investisseurs à long terme, compte tenu de sa relative stabilité et surtout de sa diversification par rapport à l’actif numérique singulier qu’est le Bitcoin.

Volatilité

Lorsque l’on compare Bitcoin vs SP500, un grand sujet de discussion est la différence de leur volatilité.

Pour évaluer cela, nous pouvons jeter un œil aux performances historiques du Bitcoin vs SP500.

Les performances du Bitcoin s’apparentent à des montagnes russes. D’une chute de plus de 64 % en 2022 à une hausse de 160 % en 2023, les traders de crypto devront être à l’aise avec la volatilité du Bitcoin lorsqu’ils le négocient.

Les courbes historiques du cours du Bitcoin ressemblent à celles des attractions les plus épiques de Disneyland.

À l’inverse, l’indice SP500 affiche depuis 1923 un rendement moyen. d’environ 10% si l’on considère sa performance annuelle, et est beaucoup moins volatil étant donné qu’il s’agit d’une référence pour la performance globale de l’économie américaine.

Bien qu’il ait généré des rendements globaux moindres que le Bitcoin sur la même période comparative, le SP500 est certainement plus cohérent sur le long terme si l’on considère ses performances jusqu’à présent et son historique à long terme.

Différents niveaux de réglementation

Pour tous ceux qui ne sont pas familiers avec les crypto-monnaies, le Bitcoin et la scène crypto peuvent certainement ressembler au Far-West étant donné les différences réglementaires par rapport aux investissements traditionnels.

Cependant, de nouveaux cadres réglementaires continuent d’émerger dans l’espace cryptographique.

Les échanges centralisés ont par exemple lancé la réglementation en appliquant les exigences de vérification Know Your Customer (KYC) pour se conformer aux normes anti-blanchiment d’argent.

Bitcoin vs SP500: sont-ils corrélés?

Curieux de savoir si le Bitcoin est corrélé au SP500?

L’une des raisons pour lesquelles cela pourrait être le cas est la baisse des chiffres de l’inflation et l’arrêt des hausses de taux d’intérêt par la Réserve Fédérale Américaine.

Ce faisant, la Fed a créé un environnement favorable au trading à risque, car le Bitcoin et l’indice SP500 ont connu des rallyes haussiers qui vont à l’encontre du sentiment baissier provoqué par la correction de 2022.

En 2023, le Bitcoin a atteint une hausse de 160% tandis que le SP500 a gagné 23%.

Bien que certains puissent considérer le Bitcoin comme le gagnant de cette comparaison, il suffit de se tourner vers 2022, lorsque le BTC s’est effondré de 64% tandis que l’indice SP500 n’a subi qu’une baisse de 19% en comparaison.

Ces performances annuelles mettent finalement en perspective les comparaisons du Bitcoin et du S&P 500, car les gains monstrueux du Bitcoin surviennent souvent après d’énormes corrections des prix.

Le Bitcoin est-il donc corrélé à la bourse?

Un rapide coup d’œil aux chiffres suggère que c’est le cas, mais ce n’est pas si simple.

Comme mentionné précédemment, l’une des principales raisons de leur reprise est l’amélioration des conditions macroéconomiques.

Supprimez cela de l’équation, et nous pouvons remarquer de grandes différences dans les récits qui alimentent le Bitcoin et le SP500.

L’une des principales raisons pour lesquelles le Bitcoin n’est pas corrélé au marché boursier est que les chocs de prix provoqués par les nouvelles concernant la propriété de Bitcoin provoquent une volatilité plus importante que prévu.

De Tesla abandonnant ses avoirs en Bitcoin à la stratégie agressive de MicroStrategy en matière d’avoirs en Bitcoin, ce sont tous d’énormes catalyseurs qui provoquent des changements massifs dans le cours.

En tant que tel, cela entraîne un découplage des indices boursiers comme le SP500, car le marché boursier pourrait rebondir ou s’effondrer contrairement au prix du Bitcoin en raison de l’annonce de telles nouvelles.

Le SP500 et les paniques bancaires

Début mars 2023, l’indice SP500 a connu une baisse importante quand la hausse des taux d’intérêt a ébranlé les fondations de nombreuses banques américaines.

En raison des retraits de panique de particuliers et d’institutions fortunés, les banques Silvergate, Signature et Silicon Valley, aujourd’hui disparues, ont été victimes de paniques bancaires.

Cela a conduit à une méfiance à l’égard du système bancaire actuel et à une migration des avoirs vers les crypto-monnaies.

Pour de nombreux spéculateurs, cela était perçu comme une protection contre le système de monnaie fiduciaire, car la décentralisation de la cryptographie signifierait (en principe) que les fonds qui y étaient déposés risquaient moins d’être perdus.

En conséquence, la popularité du Bitcoin a augmenté tandis que le SP500 a chuté, soulignant le manque de corrélation entre le Bitcoin et le marché boursier.

Inclure le Bitcoin dans un portefeuille complet?

Dans une étude approfondie menée par Fidelity, l’entreprise a examiné l’impact de l’ajout d’un petit pourcentage de Bitcoin à un portefeuille traditionnel composé d’actions et d’obligations.

Cette étude a révélé que les investisseurs qui ajoutaient seulement 1% de Bitcoin à leur portefeuille connaissaient une volatilité accrue d’environ 3%.

En analysant les données disponibles sur Bitcoin, qui restent encore limitées, l’étude a également conclu que Bitcoin avait le potentiel d’améliorer la diversification globale compte tenu de sa corrélation parfois fluctuante avec les actifs traditionnels.

Il pourrait donc sembler logique d’envisager d’attribuer une partie d’un portefeuille complet à une classe d’actifs comme le Bitcoin (et/ou les autres crypto-monnaies), étant donné sa capacité à agir comme une couverture potentielle des risques boursiers et de par ses rendements phénoménaux jusqu’à présent.

Cependant, les investisseurs doivent en fin de compte maintenir une gestion stricte des risques étant donné la forte volatilité du Bitcoin, car l’augmentation de ce type d’avoirs en portefeuille devra par conséquent être justifiée par des rendements encore plus élevés.

Les investisseurs qui envisagent donc d’ajouter du Bitcoin à leur portefeuille doivent prendre en compte les risques encourus et la manière dont le Bitcoin pourrait modifier toute la dynamique de leur portefeuille global.

À vous de savoir si cela en vaut la peine.

Cela ne l’est de toutes façons probablement pas pour les rentiers en phase de consommation de richesse où une certaine absence de volatilité est de loin préférable à une augmentation hypothétique du rendement via une spéculation sur des actifs non encore établis.

La France, un pays de joueurs plutôt que d’investisseurs

La France est un pays où l’épargne est peu productive, et la culture boursière en général proche de zéro.

C’est ce que révèle la dernière enquête de l’Autorité des Marchés Financiers.

Seuls 24% des Français investissent en effet dans un outil financier quelconque autre que le livret et l’assurance-vie, qui ne sont pas des placements, mais des garanties de perdre du pouvoir d’achat.

Il est donc déroutant de constater qu’il y a plus de Français qui détiennent des crypto-monnaies (9 %) que des actions (7 %) ou des ETF (2 %)!!!

Comment expliquer cet état de fait absolument déconcertant?

Une étude plus fine des nouveaux investisseurs post-Covid montre que ceux-ci sont majoritairement des hommes, beaucoup plus attirés par la spéculation sur les crypto et les NFT que les investisseurs classiques, et qu’ils se renseignent plutôt sur les réseaux sociaux ou auprès de leurs amis que de professionnels.

La majorité d’entre eux avouent jouer fréquemment ou parfois, que ce soit en ligne ou hors ligne:

-58% d’entre eux s’adonnent aux jeux d’argent (poker, casino),
-79% s’essaient aux jeux de hasard payants (cartes à gratter, loto, etc.),
-68% misent sur des événements sportifs.

On en arrive donc à cette ahurissante conclusion: les nouveaux investisseurs qui spéculent en crypto sont surtout des joueurs, pas des investisseurs.

De plus, ces nouveaux prétendus investisseurs affichent une prétention impudente: plus des deux tiers d’entre eux se croient calés en finance, et partagent volontiers leur ‘savoir’ autour d’eux.

Seulement voilà: quand ces experts auto-désignés sont testés sur des notions simples comme les effets de l’inflation, la diversification ou le rapport risque/rendement, plus de la moitié d’entre eux n’ont répondu correctement qu’à deux questions sur six!

Il n’est pas très rassurant non plus de savoir que 40% des 18-24 ans affirment que le but d’investir est de gagner beaucoup d’argent rapidement.

Voilà ce qu’on récolte comme désastre quand votre seule source d’information est n’importe quel petit con ignare qui raconte des inepties sur des réseaux sociaux comme TikTok.

Comment investir dans le Bitcoin aujourd’hui

Le lancement réussi des trackers physiques en bitcoin aux États-Unis a des répercussions significatives sur le marché des cryptomonnaies.

Voici quelques-uns de ses effets notables :

  1. Validation de l’Investissement

    La SEC (Securities and Exchange Commission), gardienne des marchés américains, a donné son feu vert à ces produits. Cette autorisation est perçue comme une validation de l’investissement dans les cryptomonnaies. Désormais, elles sont considérées comme un nouvel actif à part entière, avec une place légitime dans le paysage financier.

  2. Nouvelle Porte d’Entrée pour les Investisseurs

    Les trackers, ces instruments financiers accessibles à tous, ouvrent le marché des cryptomonnaies à de nouveaux investisseurs. Pour la première fois, certains institutionnels pourront investir dans ces actifs numériques. De plus, ces investissements sont éligibles aux très populaires plans d’épargne-pension américains.

  3. Simplicité et Accessibilité

    Les trackers sont devenus le moyen le plus simple d’investir dans le bitcoin. Plus besoin de jongler avec les plateformes cryptographiques, les portefeuilles spécialement conçus pour stocker des cryptomonnaies, ou les comptes auprès d’intermédiaires obscurs. Via ces trackers, les investisseurs acquièrent des bitcoins de manière indirecte, sans se perdre dans les méandres du code. La barrière à l’entrée est plus basse que jamais. Et ces trackers sont traités comme d’autres actifs dans les comptes-titres.

  4. En Europe

    Que ce soit bien clair: vous ne pouvez pas acheter ces produits américains en tant qu’investisseur européen en raison de notre législation protectionniste. Mais vous pouvez en acheter d’autres comme VanEck Vectors Bitcoin ETN et WisdomTree Bitcoin ETF.

Mon conseil sur le Bitcoin vs SP500

En termes simples, investir dans le bitcoin, c’est comme investir dans une action: lorsque vous achetez la pièce, vous la possédez. Votre potentiel de richesse est dès lors totalement et irrémédiablement lié à cet actif.

Par contre, investir votre argent dans le SP500 signifie répartir le potentiel d’investissement entre 500 entreprises, offrant ainsi une diversification et une stabilité beaucoup plus larges.

En plaçant votre argent dans une seule action au début de sa phase haussière, vous pourriez générer des rendements prometteurs.

À l’opposé, si vous faites un mauvais choix, vous risquez de perdre tout votre argent.

Comparer le SP500 au Bitcoin est donc comparer des pommes et des poires.

Mais cette comparaison offre néanmoins de nombreuses occasions de réfléchir au fonctionnement de ces différents marchés et à la manière dont vous pouvez les exploiter dans votre portefeuille.

Si vous êtes prêt à acheter un actif spéculatif ayant généré de solides rendements dans le passé, et vous pouvez accepter une volatilité extrême, le bitcoin pourrait avoir votre préférence.

Cependant, si vous recherchez quelque chose de plus éprouvé, avec une volatilité plus acceptable, l’indice SP500 peut être un meilleur pari.

Le choix personnel qu’il est préférable de faire dépend de votre appétit pour le risque et de votre horizon temporel lors de la planification et de l’exécution de vos investissements.

Si, comme moi, vous n’investissez jamais en actions individuelles, vous devriez vous poser la question de savoir s’il est opportun de faire -en quelque sorte-une exception pour le bitcoin.

Pour les investisseurs à long terme qui veulent créer leur richesse et la conserver, l’indice SP500 devra globalement être préféré.

À l’inverse, si vous êtes un spéculateur chevronné qui comprend les cycles traversés par la crypto, qui dispose d’une gestion stricte des risques et de stratégies de trading efficaces, et possède d’autres ressources financières qui peuvent former un tampon bien nécessaire, alors prendre ce risque et surfer sur la volatilité du Bitcoin pourrait être attrayant.

Et si vous êtes un investisseur débutant, sans connaissances prouvées du placement d’argent sain et stratégique, non-expérimenté, et que vous désirez réaliser votre premier investissement avec votre argent durement gagné, vous devriez à tout prix éviter l’aventure crypto.

Comment battre le marché avec 2 ETF et zéro stress

Comment battre le marché avec 2 ETF et zéro stress

Vous voulez investir en bourse sans vous prendre la tête?
Vous cherchez une méthode simple et efficace pour battre le marché sur le long terme?
Apprenez à choisir les bons ETF au moindre coût et à les laisser fructifier sans stress.

Vos commentaires

Seront refusés les commentaires anonymes, insultants, contenant du spam, de fausses adresses email, des liens vers des sites commerciaux ou n’ayant rien à voir avec le sujet. Restez poli et lisez l’article dans sa totalité avant de vous lancer dans des critiques qui le plus souvent sont rencontrées un peu loin.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORMATION GRATUITE

Vos 10 questions les plus fréquentes sur la retraite

Les retraités en difficulté sont généralement ceux qui ont trop compté sur l’État Providence et n’ont pas préparé leur retraite à temps.
C'EST ICI  >
close-link
FORMATION GRATUITE

Gagner de l'argent en faisant ce qu'on aime

Suivez cette formation GRATUITE pour apprendre comment créer votre propre travail et ne plus avoir envie de vous suicider chaque lundi matin.
C'EST ICI  >
close-link
FORMATION GRATUITE

En 7 jours vers la PRODUCTIVITÉ ULTIME

Trop de travail et pas assez de temps?
Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE.
C'EST ICI  >
close-link
FORMATION GRATUITE

Devenir Riche.
Vous aussi.

Recevez ma FORMATION GRATUITE et apprenez comment vous aussi pouvez atteindre
l’indépendance financière.
C'EST ICI  >
Préparez
close-link
FORMATION GRATUITE

Immobilier.
Bien débuter.

Cette formation GRATUITE vous apprendra comment bien débuter dans l’investissement immobilier.
C'EST ICI  >
close-link
Aller au contenu principal