DEVENEZ UN NOMADE DIGITAL
Comment faire sa valise et reconnaître le vrai voyageur
Comment faire sa valise

Comment faire sa valise? En éliminant.

Voyager riche, c’est avoir le temps de voyager, ce qui est très différent que de prendre des vacances.

C’est un état d’esprit.

Curieusement peut-être, cela commence chez soi.

Pour apprendre comment faire sa valise, il faut d’abord apprendre à mettre de l’ordre dans sa maison. Cela peut paraître étrange, mais c’est comme ça.

Car apprendre comment faire sa valise vous donne enfin l’occasion idéale de réparer les conséquences des excès de consommation que vous avez eus jusqu’à présent.

Vous allez enfin pouvoir vous débarrasser de tous ces objets inutiles que vous avez collectionnés pendant trop longtemps, pour vous libérer de ce ballast qui vous empêche de bouger normalement.

Soyez honnêtes: vous avez chez vous des milliers d’objets que vous n’employez jamais, dont vous n’avez pas besoin, et que vous ne voulez même pas vraiment posséder. Ils sont arrivés là un peu par hasard, parfois introduits en douce par des amis plus ou moins bien attentionnés, mais surtout à cause de ces achats d’impulsion que vous n’avez pas pu réfréner.

Malheureusement, tout ce bric-à-brac vous distrait de vos vrais objectifs. Il demande de l’attention et de l’entretien, et vous empêche finalement de profiter pleinement de l’existence.

Vous ne vous rendrez compte de leur absence d’intérêt réel que le jour où vous vous en débarrasserez: vous ne les regretterez jamais. Adieu livres que vous ne relirez jamais (mais qui coûtent des milliers d’euros en étagères et en médicaments anti-allergiques), dentelle cousue main de Bruges jaunie par les années, poupées en porcelaine prenant la poussière sur la cheminée, nains de jardin ridicules, paires de chaussures assorties à chaque robe.

Moi aussi, quand j’ai commencé à voyager, je me suis demandé où j’allais stocker toutes mes possessions. Jusqu’au moment où je me suis rendu compte que je ne relirai jamais ces magazines informatiques d’il y a cinq ans, que je ne mettrai plus jamais des costumes trois pièces, que la plupart des ustensiles de notre collection d’électroménager n’étaient jamais employés. Et j’ai vu le lien avec le problème de l’apprentissage de comment faire sa valise rapidement: l’un est en connection avec l’autre.

Une tâche jubilatoire

Au début, c’est difficile. Chaque séparation d’un objet est comme un déchirement. C’est une séparation. Mais au fur et à mesure de nos progrès, la tâche devient jubilatoire.

Trois quarts de mes vêtements ont été offerts à une institution charitable. La moitié des meubles a facilement été vendue sur eBay. Mes livres sont devenus la propriété de la bibliothèque municipale: ils sont à présent lus et relus!

Nous avons ainsi pu déménager vers un appartement de 40% de surface en moins. Nettement moins cher à l’achat, il s’entretient en un minimum de temps et n’a besoin que d’un minimum de consommation électrique.

Comme de toute façon nous sommes continuellement en train de voyager, que ferions-nous d’un logement plus grand? Il nous fallait surtout un endroit pour déposer nos valises. (Et aussi évidement aussi à apprendre comment faire nos valises, j’y reviendrai.)

Mes milliers de CD, toute la musique que j’aime, comme chante Johnny, se trouve transférée sur iCloud, toutes les photos que nous avons prises ont été digitalisées et sont continuellement visibles en boucle sur un grand écran haute définition, tous les livres, journaux et magazines que nous voulons lire se trouvent sur nos iPhone (grand modèle évidement) via nos achats sur la boutique Kindle. Rien de tout ceci ne prend de la place; auparavant il nous fallait une à deux chambres pour stocker tout ces CD, ces albums de photos, ces livres et ces magazines.

Mais ce n’est pas tellement le supplément d’espace physique qui a été le sentiment agréable le plus fort.

C’est le sentiment d’un espace mental beaucoup plus grand qu’auparavant: un parfum très fort de liberté, provoqué par le fait de ne plus être attaché à toutes ces choses inutiles.

Découvrez par la même occasion comment trouver un capital de retraite important en déménageant vers un logement plus petit.

Je n’ai pas toujours été minimaliste, loin de là

Je n’ai pas toujours été intéressé par une vie minimaliste. J’avais l’habitude d’acheter des quantités folles de vêtements, des meubles design pour ma maison, et ainsi de suite. J’ai accumulé beaucoup d’objets, espérant qu’un jour je trouverais une utilisation pour eux. J’ai souvent pensé que j’avais besoin de ces choses, donc j’en ai acheté des quantités invraisemblables, même si j’aurais mieux mis mon argent dans de bons investissements qui m’auraient rapporté de l’argent à la place d’en coûter.

Quand je partais en vacances (pas encore en voyage), j’étais terrifié par le problème de comment faire sa valise, car il fallait prendre le maximum de ces choses avec moi, puisque j’étais convaincu d’en avoir besoin.

Puis, vers ma cinquantaine, j’ai petit à petit réalisé que je possédais trop de choses finalement inutiles, et que j’avais une relation malsaine avec les choses matérielles.

Depuis lors, j’ai, nous l’avons vu, donné ou vendu la majorité de mes biens. Maintenant, j’ai à peu près ce dont j’ai besoin pour me faire passer la journée ou la semaine à venir. Avant d’acheter quelque chose, je pense toujours quelle utilisation réelle je vais en avoir. Après tout, je voyage à mi-temps et il y a une limite à ce que je peux porter. Comment faire sa valise s’est vu propulsé chez nous au niveau de la maîtrise, et l’étalon-or de nos possessions.

Je sais que tout le monde ne veut pas être minimaliste

Je ne conseille certainement pas l’idée et ce style de vie à tout le monde. Je sais que dans les choses qu’on peut acheter, tout n’est pas mauvais, et il y a beaucoup de choses matérielles qui rendent la vie plus facile et agréable.

Au lieu de cela, je veux simplement attirer l’attention des gens à l’idée de la vie minimaliste, d’autant plus que la moyenne des gens ont beaucoup de choses dans leur vie dont ils n’ont pas besoin. Cela peut conduire à s’endetter, à acheter des choses juste pour impressionner les autres, à perdre du temps, et ainsi de suite.

De plus, être minimaliste a changé ma vie pour le mieux, et je crois que cela pourrait aider certains également.

Il est facile de se perdre dans l’idée de dépenser de l’argent pour des choses matérielles pour combler votre vie, aidé par le fait que la taille moyenne de nos logements a augmenté au cours du temps, rendant plus naturel le besoin d’acheter plus que vous n’avez réellement besoin. En 1984, la taille moyenne d’un logement était inférieure à 10 m2 de celle d’aujourd’hui. En moyenne, un logement compte à présent 91 m2, selon l’INSEE.

De toute évidence, il y a beaucoup d’arguments en faveur d’une vie minimaliste:

-La vie minimaliste peut vous aider à économiser plus d’argent. La vie minimaliste signifie probablement que vous allez acheter moins: vous n’achetez que ce que vous voulez vraiment et ce dont vous avez vraiment besoin.
-La vie minimaliste signifie moins d’encombrement. La maladie de la possession peut ruiner la vie d’une personne. Vous pouvez vous sentir stressé, fatigué, comme si vos possessions empiètent sur votre vie, et plus encore.
-Comment faire sa valise est terriblement simplifié par l’esprit minimaliste.
-La vie minimaliste peut vous donner plus de temps. En vivant avec moins de choses, vous pouvez passer moins de temps sur le nettoyage, l’entretien et les réparations. Plus vous avez de choses, plus vous aurez besoin de nettoyer, entretenir et réparer. Il suffit de penser à ce que vous pourriez faire avec tout ce temps supplémentaire!

Voici comment la vie minimaliste a changé ma vie

L’habillement ne me définit pas.

En étant minimaliste, j’ai certainement réalisé que je n’ai pas besoin de beaucoup pour être heureux. Avant, je pensais que j’avais besoin de tous les vêtements du monde pour être heureux, mais maintenant je sais que ce n’est pas vrai. En fait, je n’achète presque jamais de vêtements, et je porte presque les mêmes choses depuis plusieurs années. Il s’agit d’acheter des choses qui sont plus classiques, qui sont de qualité, ne se démodent pas, sont légères, faciles à laver en voyage. Des choses que j’aime réellement au lieu de ce qui est à la mode pour ce mois, et ainsi de suite.

On se sent très bien quand on se rend compte qu’on n’a pas besoin de toutes ces choses supplémentaires dans votre vie. Au lieu de cela, achetez ce que vous voulez et avez besoin, plutôt que de penser à faire comme les autres. Cela simplifie aussi le problème de comment faire sa valise.

La vie minimaliste me donne plus de temps

La vie minimaliste me permet d’avoir plus de temps à consacrer à d’autres choses.

Rendez-vous compte: plus vous avez de choses, plus vous avez besoin de temps à les utiliser, les entretenir, réparer, nettoyer, et ainsi de suite.

Avant d’être minimaliste, j’ai gardé beaucoup de choses parce que je pensais que j’en avais besoin. Mais en réalité, sur une base régulière, j’ai probablement utilisé seulement environ 25%, ou encore moins, des choses que j’avais dans ma maison.

Je sais que je ne suis pas seul, et beaucoup de gens gardent des objets parce qu’ils pensent qu’ils pourraient en avoir besoin à l’avenir. Vous connaissez le sentiment: vous achetez quelque chose, ne l’utilisez pas tout de suite, et des années plus tard vous le retrouvez, mais ne pouvez pas le jeter car on ne sait jamais…

Si vous êtes comme cela, alors vous devriez mettre une date de péremption d’au plus un an sur l’objet en question. Si vous ne l’utilisez pas dans ce laps de temps, alors il y a une grande chance que vous n’en aurez jamais besoin ou même que cela ne vous manquera pas.

Au lieu d’acheter des objets que vous utilisez rarement, vous pouvez envisager de les louer ou de les emprunter à quelqu’un d’autre.

Quand je pense à la quantité de choses que nous avons données ou vendues, et je ne me souviens même pas de la grande majorité d’entre elles. Je réalise maintenant combien nous n’en n’avions pas vraiment besoin, et que ces choses ne m’ont certainement pas rendu heureux puisque je ne m’en souviens même pas! Je vis mieux en vivant avec moins de choses.

Et maintenant que nous vivons avec moins de choses, June et moi sommes en mesure d’épargner beaucoup plus d’argent. Au lieu de penser que nous avons besoin de tout ce qui existe, nous sommes maintenant beaucoup plus réalistes sur nos besoins et nous réalisons qu’il y a beaucoup d’objets dans les magasins dont personne n’a vraiment besoin. Je réalise combien d’argent j’ai gaspillé au fil des ans et je suis à présent capable de renoncer à acheter un certain objet, en particulier celui qui pourrait créer de l’encombrement. Je peux tout-à-fait marcher dans un magasin et acheter uniquement ce que j’ai besoin. Je constate simplement que ce n’est pas le cas de tout le monde.

Je comprends maintenant que je n’ai pas besoin de posséder des choses pour me rendre heureux

Avoir plus de possessions ne vous rend pas plus heureux. Les objets ne vous rendent pas une meilleure personne, ils ne vous font pas obtenir plus de succès que les autres, ou quoi que ce soit d’autre. En fait, dans de nombreuses circonstances, c’est même le contraire. Je le sais parce que j’ai moins de possessions que je n’ai jamais eu, et je suis plus heureux que jamais.

Quand avez vous jamais entendu quelqu’un dire ‘Je suis si heureux, j’ai acheté toutes ces pantalons’ ou ‘Je suis si heureux, je possède toutes ces choses’? Vous ne devez posséder que les objets que vous voulez vraiment ou que vous avez réellement besoin.

De plus, un logement minimaliste me permet de voyager plus facilement. Ce serait assez difficile et pas aussi agréable si j’avais un tas de choses qui me retient. J’ai vraiment, vraiment l’amour et le plaisir de pouvoir voyager beaucoup, et c’est l’un des meilleurs avantages de ma vie minimaliste. Comment faire sa valise est devenu ainsi un problème qui peut être résolu en quelques minutes, puisque rien ne me manque.

« Le conseil de base: prenez moins avec vous. On reconnaît un vrai voyageur au fait qu’il a une petite valise. »

Mais revenons à notre question de départ: comment faire sa valise?

Le conseil de base: prenez moins avec vous. On reconnaît un vrai voyageur au fait qu’il a une petite valise.

Au plus long le voyage, au plus petite la valise. Les grandes valises, pleines de vêtements, sont pour partir en vacances au Club Med, pas pour voyager.

Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’articles de toilette, et des vêtements pour une semaine suffiront.

La solution est de prévoir quelques euros par mois pour faire laver votre linge (en Thaïlande par exemple, cela se trouve à chaque coin de rue pour moins d’un Euro le kg), d’acheter un T-shirt sur place si nécessaire (et de le laisser là-bas quand l’heure du retour est arrivée), de trouver de la mousse à raser dans un magasin local (ou de ne pas se raser pendant quelque temps).

Dans la plupart des pays où vous irez, tout cela coûte infiniment moins cher que chez nous. Et de plus, cela vous oblige à prendre contact avec la vie locale, ce qui est aussi un des buts du voyage.

Notre valise ne pèse jamais plus de 12 à 15 kg par personne et nous suffit pour plusieurs mois. Pas de surcharges à l’aéroport et facile à transporter.

Comment faire sa valise?

Comment faire sa valise devient simple si vous vous limitez à cette petite liste:

  • Des vêtements pour une semaine et adaptés aux habitudes et au climat du pays. Nous avons investi dans des vêtements techniques de qualité (Columbia, North Face) car ils sont légers, infroissables, faciles à laver et à sécher en quelques heures.
  • Un set de vêtements un peu plus habillés pour le passage à la douane, ou une soirée un peu plus chic.
  • En voyage, j’ai toujours les photocopies de tous mes papiers importants (passeport, carte de crédit, permis de conduire, assurances, etc.) dans une enveloppe étanche, que je ne garde jamais sur moi.
    J’ai évidement doublé ceci par un scan de ces documents que j’ai classé (de façon sûre, discrète, efficace et accessible dans le monde entier) dans mon compte Dropbox (c’est gratuit), accessible 24/24h dans le monde entier. C’est ma tranquillité d’esprit assurée!
    Mais même quand je ne voyage pas, j’utilise Dropbox tous les jours. Je n’ai absolument aucune confiance dans les disques durs d’un ordinateur (ça je l’ai appris de la pire façon, en perdant tous mes documents il y a 3 ans, heureusement que je fais des backups en continu). Tous mes fichiers se trouvent donc sur Dropbox!
    Si vous n’avez pas encore un compte Dropbox, faites le tout de suite, c’est un programme absolument indispensable!!! De plus, c’est gratuit!
    Dropbox vous offre gratuitement 500 Mo d’espace en plus, si vous installez maintenant le programme sur votre ordinateur. Tout ce que vous avez à faire pour recevoir ce cadeau exceptionnel est de profiter de mon parrainage et vous inscrire en cliquant ici.
    Faites-le, là, tout de suite! N’hésitez pas: c’est absolument gratuit!
  • Deux ou trois cartes de crédit que vous mettrez dans des poches différentes (oubliez les traveller chèques, vraiment pas pratiques, de moins en moins acceptés et trop chers).
  • Un guide de voyage en papier (nous avons essayé avec l’Ipad et l’iPhone, ça n’est vraiment pas facile à employer en pleine rue). Nous aimons beaucoup les guides Lonely Planet et Le Routard.
  • Un iPhone 7 Plus (pas le petit iPhone, le grand est beaucoup plus pratique en voyage) pour vos livres (nous avons épargné des kilos de bouquins à transporter de cette façon), votre musique, vos emails, vous connecter à l’internet, réaliser des travaux informatiques légers, utiliser le GPS et prendre d’excellentes photos.
  • éventuellement, si vous êtes nomade digital comme nous, un MacBook 11″ si vous avez besoin de travailler partout, et plus intensément. Ce sont vraiment les meilleurs laptops pour voyager. Les modèles plus grands prennent trop de place, et n’offrent pas vraiment de plus-value.

Voilà donc un bont début pour apprendre comment faire sa valise à votre façon.

TRAVAILLEZ MOINS

GAGNEZ PLUS

Ne travaillez plus que 2 heures par jour

Vos commentaires

4 Commentaires

  1. Bonjour Luc,
    J’adore vos articles et votre style de vie libre. Vous êtes un des exemples qui m’inspirent.
    Ayant 30 ans et étant piquée par la crise de trentaine cette année, j’ai eu le déclic de l’indépendance financière et du style de vie libre. Je suis donc à fond dans les premiers pas pour investir dans des actifs qui génèreront des revenus passifs. Le chemin est encore long mais mes motivations ne cessent pas de s’accroître au fil des mois.
    Amicalement,
    Thanh NT

    Réponse
    • Merci Thanh. Ce que vous écrivez me fait beaucoup plaisir. Je vous souhaite beaucoup de succès dans votre voyage vers l’indépendance financière. Bàv. Luc

      Réponse
  2. Bonjour Luc,
    Je salue l’énergie positive qui est la votre et vous souhaite de vivre longtemps.
    J’ai 61 ans et projette de me retirer à Penang où mon frère s’est déjà retiré.
    Cordialement,
    Charles

    Réponse
    • Merci de ce si gentil petit mot, Charles.
      Penang est un bon plan. Nous y avons vécu quelque temps en 2014, et avons longtemps hésité à établir notre camp de base là-bas. Tenerife a finalement (et provisoirement) gagné le débat, mais ce n’est que d’un cheveu.
      Allez-y le plus vite possible. C’est un paradis pour les retraités. J’ai écrit un article à ce sujet.
      Bien à vous.
      Luc

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je m’appelle LUC BRIALY.
Et je vais vous faire conquérir votre liberté financière.

Découvrez comment travailler moins pour gagner plus, placer son argent, utiliser l'investissement immobilier et préparer sa retraite.
Je l'ai fait avant vous. Je suis millionnaire et financièrement indépendant.
Vous pourrez le devenir également!

Je vous ai aidé? Offrez-moi un café, un déjeuner, un diner!

Rendement locatif
Divi
booking.com
Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE: en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME
COMMENCEZ VOTRE FORMATION
close-image

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

LANCEZ-VOUS

Gagnez de l'argent en ne faisant

que ce que vous aimez faire

Inscrivez-vous à

ma formation GRATUITE de 7 jours

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

LANCEZ-VOUS

Gagnez de l'argent en ne faisant

que ce que vous aimez faire

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE de 7 jours

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

10 questions sur la retraite



Préparez votre retraite

(dès aujourd'hui)


RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.