GAGNER SA VIE AUTREMENT

Gagner de l’argent avec des revenus passifs

Gagner de l'argent avec des revenus passifs

Gagner de l’argent avec des revenus passifs procure un sentiment délicieux: votre 1ère vente terminée, chaque vente suivante ou chaque versement d’argent que vous recevez a un rendement sur investissement d’un milliard de %, et même plus. Chaque nouveau euro qui vous est versé est en effet le résultat d’un travail que vous avez déjà réalisé dans le passé, et pour lequel vous avez déjà été payé. C’est absolument grisant.

Comment donc calculer un rendement sur investissement sur des paramètres pareils? C’est tout simplement prodigieux.

Chaque petit revenu supplémentaire venant d’un revenu passif vaut donc en réalité immensément plus que la somme que vous venez de recevoir.

Gagner de l’argent avec un flux de revenus passifs, même modeste aujourd’hui, a donc le potentiel de grandir exponentiellement à l’avenir.

Mais le bénéfice le plus important en est de vous montrer ce qui est réellement possible.

Et vous pouvez ainsi transformer tous vos doutes au sujet de l’intérêt d’un second job en un flux d’énergie continu pour faire grandir cette source de revenus.

Mais avant d’aller plus loin, il est important de bien concevoir les tenants et les aboutissants quand on se lance dans des systèmes qui procurent des revenus passifs.

Car la réalité est en effet très dure: tout le monde ne réussit pas à gagner de l’argent avec cette méthode. Et pire encore: la plupart échouent.

Vous pouvez creuser davantage ce sujet en vous inscrivant à ma formation gratuite pour gagner de l’argent en ne faisant que ce que vous aimez faire, même si vous travaillez encore pour quelqu’un d’autre: cliquez ici.

Pourquoi certains réussissent et d’autres pas, est une discussion que nous mènerons peut-être une autre fois. Il faut simplement se rendre compte que la volonté de réussir, la compétence, la consistance, la patience, la persistance et la persévérance sont les ingrédients qui font que la réussite est à la portée de tous.

Il est cependant facile d’être découragé dans les débuts d’un tel projet. Il n’est pas très stimulant de voir que, quand on commence une nouvelle activité, l’on ne gagne que quelques centimes par jour.

Les revenus passifs sont le pot d’or au bout de l’arc-en-ciel: ne soyez donc pas découragés parce que la route est longue. Le résultat en vaut (beaucoup) plus que la peine.

Vous découvrirez d’ailleurs de la poussière d’or tout au long de votre voyage. Ce sont justement ces centimes qui n’ont l’air de pas grand-chose. Mais voilà justement la preuve de l’importance d’obtenir même des revenus passifs modestes.

Car rappelez-vous bien la définition d’un revenu passif: c’est l’argent qui accroît votre compte en banque, que vous décidiez de vous lever ce matin ou pas. C’est donc gagner de l’argent avec ce qui est généré par des activités qui ne vous obligent pas nécessairement à travailler activement.

Si vous déposez de l’argent sur votre carnet d’épargne, les intérêts sont générés sans que vous n’ayez quoi que ce soit à faire. Les revenus d’intérêts sont donc des revenus passifs. Il en va de même pour les loyers que vous recevez les appartements que vous mettez en location. Des royalties procurées par des brevets, des commissions sur des ventes réalisées par d’autres sont d’autres exemples. Ou la vente de formations comme les miennes est autre exemple.

Pouvez-vous devenir riche avec des revenus passifs?

Parce que enfin vous connaitrez ainsi la vraie richesse.

Même un flux de revenus modestes peut rendre la vie bien plus confortable. Pour ceux qui travaillent fort à faire grandir leurs revenus passifs, les différents montants finissent par s’accumuler et ils peuvent certainement devenir petità petit riche. Le but final étant de construire des flux réguliers et différenciés, et permettant ainsi de jouir de sa liberté, de sa flexibilité, et de la tranquillité d’esprit. 

Essayons de mettre tout ceci en perspective par un exemple.

Un second job permettant de créer un flux de revenus passifs est la création d’un site internet. 

Beaucoup se lancent dans ce travail en pensant que ce sera la voie royale pour une retraite anticipée et la richesse. Malheureusement, la plupart n’arriveront pas à ce résultat, bien que ce soit parfaitement possible et que je connaisse beaucoup de mes collègues qui y sont arrivés. Mais pour la majorité de ceux qui se lancent, le site en question ne rapportera que 100 à 150€ par mois après un ou deux ans de travail. La plupart abandonnent alors le projet, découragés.

Car en effet, un supplément de 150 € par mois, ne signifie pas grand-chose, certainement si on a une carrière de base relativement réussie, et que l’on gagne par exemple 2.000 ou 3.000 euros par mois.

Mais en êtes-vous vraiment sûr?

150€ par mois de revenus passifs générés par votre site sont équivalents à 1.800€ par an. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais 1.800€ par an, c’est déjà tout autre chose, non? Cela permet déjà de financer l’une ou l’autre semaine de vacances…  Si vous créez un site web comme je vous le conseille, votre coût de création et de maintenance du site seront de l’ordre de moins de 60€ par an. Votre bénéfice net est donc de 1.740€, qui peuvent vous revenir chaque année.

Comparer le revenu passif à l’intérêt généré par votre argent

Il est intéressant de prendre comme point de comparaison l’intérêt que génère l’argent sur un carnet d’épargne, car le carnet d’épargne est pour beaucoup l’exemple même du processus de gagner de l’argent avec un revenu passif: la perception est que l’argent mis à la banque est relativement en sécurité, et qu’il n’y a effectivement strictement rien à faire pour générer des revenus de cette façon.

Pour la simplicité de l’exemple, assumons que vous recevrez 1% d’intérêts nets sur l’argent déposé sur un carnet (en réalité au moment où j’écris ceci le livret d’épargne ne rapporte en réalité que 0,75%).

Combien d’argent devez vous déposer à la banque pour générer les 1.740 euros de notre exemple  en intérêts annuels, à un taux de 1%? 

174.000 euros.

Les avez-vous?

En d’autres termes, et bien que j’admets que nous comparons des pommes et des poires, il me semble quand même évident que si vous n’avez pas ces 174.000€, vous ne générerez pas non plus les 1.740 € que le travail dans un site internet pourrait vous rapporter.

Bon imaginez à présent que vous pourriez gagner de l’argent avec votre site internet, mais bien plus confortablement, quelque chose de l’ordre de 1.000€ par mois. Combien d’argent auriez vous alors besoin de mettre sur votre carnet d’épargne, s’il vous rapporte 1% par an? 1.200.000 euros!

Je n’invente rien.

On parle à présent déjà de tout autres montants: travailler à votre site internet peut donc vous rapporter marginalement beaucoup plus que vous ne le pensiez! 

Gagner de l’argent avec vos revenus passifs

En plus de tout ceci, une source de revenus passifs est toujours un actif intéressant:

  1. Au minimum, même avec des revenus aussi modestes, vous aurez ainsi toujours de l’argent de poche provenant d’un site internet pour lequel vous avez très peu à travailler.
  2. Vous pouvez vendre un site qui rapporte de l’argent. Si le revenu du site est de 12.000€ par an, et que vous le revendez à trois fois son revenu (ce qui est une norme tout à fait acceptable), vous pouvez réaliser 36.000€ de capital.
  3. Ou, encore mieux, vous pouvez consacrer quelques heures de travail à accroître les revenus du site. L’expérience des webmasters montre que des efforts consistants génèrent des bénéfices exponentiels. Refaites donc tous les calculs précédents avec un revenu mensuel de 2.000€ par mois. La perspective sur les résultats obtenus change alors dramatiquement.
  4. Enfin, vous pouvez multiplier les sources de revenus passifs. Une fois que vous avez trouvé votre voie, vous pouvez la reproduire encore et encore. C’est comme ça aussi que les gens deviennent millionnaires: ils trouvent un moyen de se faire un euro, et ils répètent le processus à l’infini. C’est pour cela que je lance chaque année une nouvelle formation.

Soyons réalistes

Si vous tenez compte de tous les facteurs décisionnels, vous arrivez à la conclusion que même des flux de revenus passifs modestes valent en réalité beaucoup plus que l’on ne pense.

Il est certain que nous préférerions tous gagner de l’argent avec 1.200.000€ sur un carnet d’épargne rapportant 1% d’intérêts, plutôt que de travailler à gagner 12.000€ par an en créant un site web. Mais la plupart d’entre nous n’ont tout simplement pas tellement d’argent disponible à placer sur un carnet. Et s’il me semble facile de gagner au moins 1.740€ par an avec un site internet, je suis sûr que la majorité n’a certainement pas 174.000€ à sa disposition pour déposer sur un carnet d’épargne.

Il faut donc aussi être réaliste: pour la plupart d’entre nous il est plus réaliste de gagner de l’argent avec un flux de revenus passifs complémentaires de 1.000€ par mois, que d’accumuler une somme de 1.200.000€ (nets après taxes) sur base des revenus d’un travail principal.

Et non seulement vous pouvez gagner de l’argent avec des revenus passifs, mais en plus vous pouvez le faire en vous amusant.

« On peut effectivement gagner plus en travaillant moins, mais il faut trouver le juste chemin pour y arriver »

Beaucoup d’entre vous sont donc à la recherche de la meilleure façon pour pour gagner de l’argent avec des revenus passifs. Pour arriver à ce stade, ils le font de différentes manières. J’ai eu le privilège de recevoir de Jérémy Joron un écrit où il partage généreusement avec nous son expérience à  ce sujet.

Voici ce que Jérémy nous écrit

 

Jeremy

Bonjour à tous! Luc m’a demandé récemment si je pouvais parler un peu de mon expérience au sujet de gagner de l’argent avec des revenus passifs car il pense que cela pourrait aider les lecteurs de ce site. Sur le coup, mon premier réflexe a été de lui dire que je ne savais pas si ça serait intéressant vu que je n’ai que des échecs à mon actif et pas vraiment de réussite. Par la suite je me suis dit, bon, pourquoi pas, tant qu’à faire! (Il faut dire que mon égo a quand même été flatté alors je ne pouvais quand même pas refuser, n’est-ce pas?)

Qui suis-je?

Alors commençons par le début. Tout d’abord, je m’appelle Jérémy Joron. J’ai 28 ans et je suis entrepreneur. J’ai quitté mon île à 19 ans (La Réunion), pour aller étudier le multimédia au Québec. Durant ma dernière année d’études, j’ai lancé ma première entreprise (à 22 ans) avec un associé. Une petite agence de création de sites Web à Matane (et qui marchait plutôt pas mal!).

En 2009, suite à des différents (je suis quelqu’un de compliqué), j’ai décidé de quitter l’entreprise et d’en créer une autre à Montréal (après être resté 3 mois à Québec mais que je n’avais pas trop aimé). J’ai nommé cette entreprise Création DLN.

Mes débuts dans ma nouvelle ville

Je suis arrivé dans une ville où je ne connaissais que… moi-même! Et naturellement, cela a donc été extrêmement difficile dans les premiers mois (si vous souhaitez créer une nouvelle entreprise, ne le faites jamais à plusieurs milliers de kilomètres de chez vous et sans connaître une seule personne! C’est juste suicidaire!).

Quoi qu’il en soit, je ne suis pas resté à attendre que des connaissances tombent du ciel. J’ai cherché et participé à des activités de réseautages, et de fil en aiguille, j’ai commencé à rencontrer des contacts, des partenaires, des amis et des clients. Ça n’a vraiment pas été rose tous les jours mais les choses ont commencé à se mettre en place très doucement.

Pas toujours drôle d’être entrepreneur!

À un certain moment, je me suis confronté à un ‘problème’: j’avais trop de demandes. Mon entourage riait en disant ‘Oh mais c’est un magnifique problème!’. J’en riais aussi mais je répondais: ‘Oui, c’est un beau problème, mais un problème reste quand même un problème’. En fait, je bossais près de 18h par jours non stop, je travaillais, travaillais plus, travaillais encore et je ne voyais que les demandes s’empiler au fur et à mesure. Donc oui, c’était bien un problème qu’il fallait résoudre. Le pire, c’est qu’à cette période, je fréquentais un très bon ami. Il travaillait 3 fois moins que moi dans une grande boîte et touchait 3 fois plus. Je ne lui ai jamais dit, mais… c’était vraiment frustrant. Je me demandais vraiment à quoi servait tout ce que je faisais…

Gagner de l’argent avec le travail des autres

Bref, un peu plus tard, j’avais décidé d’engager 3 sous-traitants (un programmeur, un designer, et un testeur). Et mon rôle de programmeur s’est transformé en chargé de projets tellement je passais mon temps à faire de la gestion entre mes sous-traitants et mes clients. Malheureusement, cette période n’a pas durée très longtemps. 6 mois plus tard c’est redevenu le calme presque plat. Toutefois, cette expérience m’a appris quelque chose d’intéressant.

Pendant que je faisais de la sous-traitance, mon ami était un peu inquiet. Il me demandait si c’était une bonne idée de sous-traiter, si je n’allais pas perdre des sous en déléguant trop et faire moins de revenus (déjà que je ne gagnais pas beaucoup!). Je lui ai répondu que tout allait bien!

En fait, à l’époque, je payais mes contractuels à 12$/h en moyenne et je facturais mes clients à 45$/h. Attention les mauvaises langues! Quand je les ai engagés je leur ai demandé à chacun combien ils voulaient et c’étaient ce qu’ils m’ont demandé! Je n’ai donc abusé personne ;-). Tout ça pour dire que j’étais super-fier car pour la première fois de ma vie,  j’ai découvert ce que c’était ‘faire de la marge’ (et dans ce cas, j’en faisais une bonne).

Autrefois, je me disais que je ne pouvais pas travailler plus de X heures par jours et par conséquent, je ne pourrais jamais faire plus de X montant. J’étais donc prisonnier d’un plafond qu’il était humainement impossible de dépasser (vraiment chiant). Mais avec mon expérience avec les contractuels, j’ai eu ma révélation: si les autres travaillent pour moi, je peux alors dépasser ma limite!

D’un coup, j’avais compris la stratégie des grands groupes qui cherchent toujours la main-d’oeuvre la moins chère possible pour gagner de l’argent avec (bon ok, ça semble tellement évident dit comme ça mais moi à l’époque ça a été ma grande révélation!! On n’est pas tous intelligents au même moment).

Mon objectif a donc été de recruter pour m’enrichir! Mais bon… La réalité est bien cruelle… Depuis ce jour, je n’ai plus jamais eu suffisamment de clients pour pouvoir sous traiter! Flûte, adieu mes rêves de devenir super riche grâce aux autres.

Le temps c’est de l’argent

Ma vie de travailleur autonome a donc repris son rythme normal. Suffisamment de revenus pour survivre, pas suffisamment pour bien vivre… et pas le temps d’y réfléchir. À un moment donné, je me suis dit que ça ne pouvait pas continuer et qu’il fallait que je prenne le temps d’y penser!

Et en y réfléchissant, j’ai découvert que j’avais un problème bien plus grand:

-Tout d’abord, je n’avais pas suffisamment d’argent pour bien préparer ma retraite (ok je suis jeune, mais ce n’est pas à 50 ans qu’on doit y penser !)

-Enfin, avec l’âge j’aurais de moins en moins d’énergie. Donc je travaillerai de moins en moins et j’aurai de moins en moins de revenus.

« Mon véritable problème était donc que mes revenus soient générés en fonction du temps que j’ai pour travailler chaque jour et je dois sans cesse recréer la roue pour avoir de nouveaux revenus »

Ce qui au final n’est absolument ni rentable ni profitable (si je tombe malade: plus d’argent – si je pars en vacances: plus d’argent – si j’ai plus d’ordi: plus d’argent).

Assez cauchemardesque comme vision… Il fallait donc que je trouve une nouvelle solution pour gagner de l’argent avec une vie plus facile.

Travailler moins pour gagner plus

J’ai donc fini par développer plusieurs nouvelles offres: des services d’abonnement, des offres plus diversifiées, des solutions plus rapides et moins chères.

Dès ce moment, j’ai découvert une chose formidable: les profits.

Je repérais les tâches fréquentes qu’on me demandait, et je me suis débrouillé pour créer une sorte de moteur qui me permet d’exécuter les tâches récurrentes beaucoup plus rapidement.

En gros, j’ai travaillé un gros coup une fois, et beaucoup moins les fois d’après.

Mais ce qui était magique, c’est que je facturais toujours au plein prix!

Je me sentais tout fier de gagner de l’argent avec moins de travail.

Cependant, ce n’était pas suffisant. Je travaillais toujours énormément et au final, c’était toujours mon temps que je facturais. Donc si pour une raison X ou Y je ne pouvais plus travailler pendant une période (même courte) ça serait pas mal l’enfer financièrement… Le problème de base était donc toujours le même et toujours bien présent.

Les revenus passifs, c’est juste magique!

En parallèle, je commençais à avoir quelques revenus passifs avec Google Adsense installé sur mon blog personnel. Chaque soir, avant de me coucher, j’aimais beaucoup regarder les revenus que mes articles avaient générés (ma superbe fortune quotidienne qui se compte en centimes! Il y a t-il des gens qui se sont reconnus ?).

Plaisanterie mise à part, j’avais toujours blogué par plaisir et par conséquent, je n’ai jamais cherché à rentabiliser mon blogue (j’ai essayé un peu entre temps et définitivement, ce n’est pas ce qui va payer mon épicerie même si en laissant s’accumuler ça paye mon nouvel iPhone tous les deux ans!).

Toutefois, un beau jour, je me suis rendu compte que depuis plusieurs mois, j’arrivais à gagner de l’argent avec toujours la même poignée articles. J’ai trouvé ça très intéressant sur le principe. C’est comme s’il y avait un employé qui travaillait pour moi depuis plusieurs mois et qui me rapportait des sous pendant que je dormais! Là, je me suis dis : ‘oh! Intéressant!  Il faut que j’arrive à bâtir une entreprise qui repose exactement sur le même modèle économique ! ‘ À savoir, une entreprise qui me fasse gagner de l’argent avec des revenus passifs sans que j’aie besoin de travailler. Une entreprise qui travaille sans moi et qui s’enrichit pendant que moi… je dors (le rêve)!

J’ai cherché et…. j’ai trouvé une idée!

Bon rien de révolutionnaire, un projet extrêmement difficile et concurrentiel mais qui a le potentiel pour me rapporter des revenus passifs intéressants (et j’aime beaucoup les défis!).

Que retenir de tout ça?

Dans ma vie d’entrepreneur, je ne note pas encore vraiment de superbes réussites dont je serais extrêmement fier. Au contraire, j’ai beaucoup d’échecs à raconter dont j’en suis pas spécialement heureux.

Toutefois, dans mon parcours, j’ai su à plusieurs reprises prendre le temps de réfléchir à ma situation, de me demander comment résoudre mes problèmes, comment gagner de l’argent avec moins de travail et surtout j’ai expérimenté plusieurs choses qui m’ont données d’autres idées à chaque fois.

En gros, je ne me suis pas contenté d’attendre, j’ai réfléchi et agi pour améliorer sans cesse ma situation financière et sans ces deux éléments, je n’aurais jamais pu évoluer.

Au début, je me considérais comme un travailleur autonome qui exécutait des tâches pour des clients mais aujourd’hui je me vois plutôt comme un entrepreneur qui fait son possible pour ne plus travailler dans mon entreprise mais, au contraire, pour que ce soit mon entreprise qui travaille pour moi.

Je n’ai pas encore atteint ce stade mais à force de marcher, même si c’est dur et long, on fini bien par atteindre sa destination!

J’aime beaucoup ce que Jérémy nous transmet

Partagez vous aussi votre expérience avec nous!

Nous pouvons transmettre car nous avons appris. Nous nous devons donc, dans la limite de notre champ de compétence, de partager ce savoir et ces expériences. 

Écrivez-moi un petit mot, et nous verrons ensemble comment on peut s’organiser.

R

C’est la responsabilité de chacun de travailler à son rêve

➡ Vous êtes étudiant?

➡ Vous êtes indépendant?

➡ Vous êtes employé?

➡ Vous êtes fonctionnaire?

➡ Vous êtes sans travail?

➡ Vous êtes retraité?

C’est votre responsabilité de travailler à votre rêve.

Et d’en faire une réalité.

Ma formation Vendez va vous aider.

vendez

Votre Formation

pour devenir votre propre patron

et ne plus faire que ce que vous aimez

Vos commentaires

2 Commentaires

  1. Bonjour Luc,
    Je découvre ton site d’une grande qualité.
    Tu as raison, les revenus passifs sont le meilleur moyen d’être libre tout en gagnant plus que correctement sa vie.
    De mon côté, j’ai opté pour la vente de formations en ligne et l’affiliation multi-niveaux. Mais il existe différents moyens d’y parvenir.

  2. Les revenus passifs peuvent nous rendre riches. Je pense que c’est le meilleur moyen de faire des épargnes pour s’acheter des choses de grande envergure.

Je m’appelle LUC BRIALY.
Et je vais vous faire conquérir votre liberté financière.

Découvrez comment travailler moins pour gagner plus, placer son argent, utiliser l'investissement immobilier et préparer sa retraite.
Je l'ai fait avant vous. Je suis millionnaire et financièrement indépendant.
Vous pourrez le devenir également!

Je vous ai aidé? Offrez-moi un café, un déjeuner, un diner!

Rendement locatif
Divi
booking.com
airbnb
Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE: en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME
COMMENCEZ VOTRE FORMATION
close-image

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

LANCEZ-VOUS

Gagnez de l'argent en ne faisant

que ce que vous aimez faire

Inscrivez-vous à

ma formation GRATUITE de 7 jours

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

LANCEZ-VOUS

Gagnez de l'argent en ne faisant

que ce que vous aimez faire

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE de 7 jours

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

10 questions sur la retraite



Préparez votre retraite

(dès aujourd'hui)


RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.