PLACEZ MIEUX VOTRE ARGENT

Faut-il investir en Chine en 2020?

en gagnant 30.000 euros par an

Le régime communiste célèbre son jubilé avec enthousiasme, mais le succès commence à montrer des signes de faiblesse.

Les festivités du 70e anniversaire de la République populaire masquent toutes les parades précédentes.

Mais le spectacle ne peut dissimuler que la Chine est un pays en difficulté.

Le défilé des 70 ans de la Chine

Avez-vous vu comme moi ces images extraordinaires? 

Les acclamations se multiplient au moment où les drones, les roquettes hypersoniques et les torpilles assaillantes passent devant la Porte de la Paix Céleste et le Président Xi Jinping.

Environ trente mille invités – sélectionnés pour leur fidélité au parti – agitent les drapeaux chinois avec exubérance, de manière synchrone, ce qui semble convenu. Ils applaudissent, chantent et photographient pendant que l’armée chinoise montre son armement, présenté comme s’il s’agissait de bonbons pour les enfants.

La République Populaire de Chine existe depuis soixante-dix ans et cette journée a été largement célébrée avec un immense défilé militaire.

L’inspection des troupes est une tradition tous les cinq ans en Chine, mais cette année était une édition spéciale. Avec 15.000 soldats, 85.000 civils, 160 avions et hélicoptères et 580 tanks et roquettes, il s’agissait du plus grand défilé militaire depuis la création de la République populaire en 1949. Les médias d’état chinois manquaient de superlatifs.

Cette démonstration est en partie logique, car le pouvoir militaire, économique et politique de la Chine a augmenté rapidement ces dernières années, un succès que les dirigeants chinois veulent montrer. Mais il y a aussi des analystes qui interprètent le rôle du muscle chinois à l’envers: comme une posture derrière laquelle la Chine cache ses problèmes de plus en plus graves.

L’affichage de l’unité doit masquer le vrai désaccord

La Chine a peut-être fait des progrès énormes au cours des soixante-dix dernières années – le revenu moyen a été multiplié par 30, et 700 millions de personnes ont été sorties de la pauvreté -, mais récemment, la République populaire trébuche de plus en plus à ses frontières.

La croissance économique a ralenti à son plus bas niveau en trente ans, la guerre commerciale avec les États-Unis continue de se développer et, dans Hong Kong semi-autonome, les manifestations qui se déroulent depuis des mois se sont intensifiées.

Cela devrait faire oublier le défilé militaire au cœur de Pékin.

Travailleurs joyeux

C’est un spectacle épatant, avec des soldats en mouvement parfaitement synchronisés, des marches cinématiques et des caméras à commutation rapide sur câbles et drones, qui projettent tout en direct sur de grands écrans vidéo.

Il y en a pour tous les goûts: le symbolisme chinois traditionnel, les slogans socialistes et les razzias militaristes, le tout dans une chorégraphie rappelant les Jeux Olympiques de 2008.

Le spectacle doit exprimer la puissance de la Chine, mais sert également de leçon d’histoire.

Le canon des soixante-dix ans de la République populaire est représenté dans un défilé civil avec des chars: de joyeux ouvriers sous Mao, sans aucune référence à la persécution politique ou à la famine, la nouvelle classe moyenne sous Xi, pas de problèmes à Hong Kong.

Le message est clair: le succès chinois est dû au Parti Communiste et seul le parti peut diriger la Chine.

Le message est également le suivant: ce parti ne peut le faire que sous le président Xi, personnage central de tout le défilé. Il prononce un bref discours dans lequel il rend compte du « rajeunissement de la Chine ». Il inspecte les troupes depuis la lucarne d’une voiture noire, puis fait signe aux participants du défilé pendant deux heures à partir de la Porte de la Paix Céleste. Lorsque son portrait est porté dans la parade civile, les applaudissements les plus forts du jour se déchaînent.

Ce culte Xi indique un autre développement en Chine: le rôle accru de l’idéologie.

À soixante-dix ans, la République Populaire de Chine a un an de plus que l’Union Soviétique, qui, elle, est tombée en 1991, ce qui, selon Xi, est dû à la pureté idéologique. Il a donc renforcé le contrôle du parti sur la société entière et renforcé la censure. Selon les médias officiels chinois, le défilé a été visionné sur 750 millions d’appareils, ce qui – si c’est vrai – semble confirmer que la stratégie de Xi fonctionne.

Rénovation idéologique?

Mais c’est précisément cette rénovation idéologique qui incite de nombreux analystes à douter de l’avenir de la République Populaire.

Selon Minxin Pei, directeur du Centre Keck d’études internationales et stratégiques du Claremont McKenna College, et qui enquête sur la gouvernance chinoise aux Etats-Unis, le Parti Communiste est dans un état pire que jamais depuis la mort de Mao en 1976.

File:Charles Davidson and Minxin Pei at Hudson Institute, 2014.jpg

File:Charles Davidson and Minxin Pei at Hudson Institute, 2014.jpg

 

À l’occasion de son soixante-dixième anniversaire, la République Populaire est ainsi confrontée à des défis majeurs, tels que la confrontation croissante avec les États-Unis, mais sous Xi, le parti n’a plus la flexibilité nécessaire pour cela.

« La Chine d’aujourd’hui a un système fondamentalement différent de celui du passé, qui pouvait bien réagir aux changements« , déclare Pei. « Le système qui a bien fonctionné, de 1979 à 2012 environ, était un système de leadership collectif, de gestion des risques et de pragmatisme. Aujourd’hui, aucun de ces mots ne s’applique à la Chine. En d’autres termes, le passé n’est pas une garantie pour l’avenir.« 

Pei ose douter que la République Populaire atteigne son centenaire.

« Bien sûr, personne ne sait si le Parti sera là dans trente ans. Mais nous savons tous que les choses vont moins bien aujourd’hui qu’hier, et que la situation s’aggravera probablement demain. La tendance n’est certainement pas bonne. »

La République Populaire de Chine célèbre donc son soixante-dixième anniversaire.

Le 1er octobre 1949, Mao Zedong a fondé une république communiste après des années de guerre contre les nationalistes japonais et chinois. Le début du paradis rouge comme beaucoup de Chinois l’espéraient alors.

C’était tout sauf un paradis sous Mao.

investir en chine 2

La terreur était l’une des caractéristiques du nouveau régime chinois

Dès le début, les opposants, et il y en avait plusieurs millions, ont été éliminés.

Le pire était encore à venir.

À la fin des années 50, Mao poursuit ses idées collectives en agriculture. Son plan s’appelait officiellement le grand bond en avant.

C’est devenu un énorme bond en arrière.

La production agricole est tombée en chute libre et des dizaines de millions de personnes sont mortes de faim, de maladie et de privation.

Dans les années 1960, la terreur s’est intensifiée sous l’apparence et kle couvert de ce qui était tout aussi officiellement appelé la révolution culturelle.

À la mort de Mao en 1976, il a laissé derrière lui un pays devenu plus pauvre qu’au moment de son accession au pouvoir. Vingt-sept années de communisme sous Mao avaient en effet fait chuter le niveau de vie du Chinois moyen en dessous du niveau de 1949.

Cela a enfin changé lorsque Deng Xiaoping a pris ses fonctions en 1978.

Il a décidé d’introduire le système de marché en Chine, d’abord dans l’agriculture, puis dans l’industrie. Les résultats ont été spectaculaires. La Chine a lancé un mouvement de rattrapage économique sans précédent.

Depuis trente ans, des taux de croissance annuels de 10% ou plus ont fait de la Chine la plus grande économie aujourd’hui, plus grande que les États-Unis (du moins si nous utilisons le « taux de change de la parité de pouvoir d’achat » pour comparer la production chinoise de biens et de services avec celle des États-Unis) .

Mais le résultat le plus spectaculaire de ce capitalisme chinois est le fait qu’il a réussi à éliminer la pauvreté extrême.

Selon la Banque mondiale, 88% de la population chinoise vivait dans l’extrême pauvreté en 1981. En 2015, ce pourcentage était tombé à 0,7%. La Banque mondiale définit l’extrême pauvreté comme un revenu de 1,9 USD (prix de 2011) par jour. En d’autres termes, de 1981 à 2015, plus de 850 millions de Chinois ont été sortis de l’extrême pauvreté. Le paradoxe est que cela a été réalisé après la renonciation du communisme. La pauvreté avait en effet augmenté pendant le régime communiste.

Une expérience naturelle

La Chine a donc organisé une sorte d’expérience naturelle: soumettez un pays au communisme et vous obtenez plus de pauvreté; passez à un système de marché et la pauvreté diminuera de manière spectaculaire.

L’expérience de l’inégalité semble naturellement différente.

L’inégalité des revenus a fortement augmenté depuis le passage de la Chine au capitalisme.

Nous pouvons donc formuler les choses ainsi: dans un régime communiste, tout le monde (à l’exception d’une très petite élite) est très pauvre et il existe une grande égalité dans la pauvreté. Dans le capitalisme, les inégalités sont en augmentation, mais il y a très peu de personnes extrêmement pauvres (telles que définies par la Banque Mondiale).

Après environ 40 ans de capitalisme en Chine, la question de savoir comment il va évoluer se pose.

Prédire est difficile, surtout quand il s’agit de l’avenir. Je ne vais donc pas me lancer dans des prédictions. Seulement quelques réflexions sur les grandes tendances.

Les grandes tendances en Chine

Pour commencer, un ralentissement de la croissance de l’économie chinoise est inévitable. Cela dure depuis un certain nombre d’années maintenant.

L’économie chinoise se développe actuellement à un taux de 6 à 7% par an. Mais cette croissance n’est pas non plus durable à long terme.

Une chute à des pourcentages inférieurs à 5% semble inévitable.

Cela a également été le cas avec d’autres pays émergents tels que le Japon et la Corée. La Chine ne fera pas exception à cela.

Cela conduit à une autre question.

Le modèle économique chinois survivra-t-il lorsque la croissance économique sera tombée à 2 ou 3% par an?

Le modèle chinois associe le libéralisme économique (un système de marché) à un régime autoritaire politique. Ce modèle s’est avéré efficace dans un environnement de forte croissance économique. Année après année, les revenus des Chinois ont augmenté de 10%. C’était sympa. Les gens étaient également satisfaits de leurs politiciens qui ont rendu tout cela possible. Le fait que ces politiciens ne se soucient pas des règles de prise de décision démocratique n’a eu que peu ou pas d’effet négatif sur la façon dont les gens ont jugé ces politiciens.

Mais cela changera inévitablement lorsque l’économie se développera moins.

Ensuite, les Chinois qui sont moins susceptibles de voir leur revenu augmenter commenceront à poser des questions sur leurs politiciens et sur la manière dont ils prennent leurs décisions.

Finalement, ils deviendront également moins tolérants face aux inégalités majeures, à la corruption et aux problèmes environnementaux.

Ce seront des moments de turbulences politiques.

Personne ne sait comment cela va finir.

La Chine veut rester sur la voie de la croissance

 La croissance chinoise a poursuivi son ralentissement au 3e  trimestre 2019.

Désormais à 6%, la croissance de la Chine est au plus bas depuis 27 ans, mais reste toujours bien plus élevée que celles de la plupart des autres puissances mondiales.

Le mérite en revient à la demande intérieure (ventes de détail en hausse annuelle de 7,8% en septembre), l’investissement et les exportations (en baisse) étant, eux, moins dynamiques que par le passé.

Même si de nouvelles mesures de relance devraient être annoncées par Pékin, tout porte à croire que des taux de croissance à plus de 6% appartiendront bientôt au passé.

Un changement lourd de conséquences pour la Chine, mais aussi pour l’ensemble de l’économie mondiale.

La détente sur le front du conflit commercial avec les Etats-Unis a beau être palpable, les autorités chinoises ne veulent rien laisser au hasard: la banque centrale a décidé de réduire le taux de réserves obligatoires des banques à 12,5%.

Cette réduction, la huitième depuis début 2018, permettra de libérer l’équivalent d’un peu plus de 100 milliards EUR, ce qui favorisera l’octroi de crédit et renforcera la confiance des investisseurs.

De quoi soutenir une économie qui a connu une année 2019 assez difficile, la croissance du 3ème trimestre ne dépassant plus 6%.

Mais Pékin compte également agir au niveau des dépenses publiques. Les gouvernements locaux ont ainsi obtenu le droit d’émettre des obligations pour investir dans les infrastructures.

Dans l’immédiat, ces mesures (et la détente avec les Etats-Unis) devraient permettre à la Chine d’atteindre son objectif de croissance en 2020 (±6%) et de tenir de précédentes promesses (avoir doublé le PIB et les revenus des ménages sur la décennie allant jusque 2020).

Fondamentalement toutefois, une économie d’une telle dimension, dotée d’un profil démographique problématique, pourra difficilement conserver des taux de croissance aussi élevés ces prochaines années.

D’autant que le pays pratique depuis plusieurs années des niveaux de crédit excessifs, surtout dans les entreprises et les gouvernements locaux.

Si le taux de créances douteuses reste pour l’instant contenu et que le pays n’a pas trop besoin de capitaux étrangers pour se financer, vu l’abondance d’épargne locale, ses niveaux d’endettement constituent un risque important pour l’économie et limitent la marge de manœuvre des autorités.

Investir en Chine?

Redoutant un ralentissement économique excessif, Pékin fait donc ce qu’elle peut pour le contrer.

Mais le recours au crédit a des limites. 

Investir en Chine n’est donc pas conseillé.

Restez à l’écart.

Si vous en avez, vendez les actions chinoises, dont le rendement espéré n’a cessé de baisser ces dernières années.

Je vous explique complètement ce qu’il faut faire dans ma formation Devenir Riche. Mode d’Emploi:

https://www.lucbrialy.com/devenir-riche-mode-d-emploi.html

devenir riche

DEVENIR RICHE. MODE D’EMPLOI.

Édition 2020

Gagnez plus, placez votre argent, devenez propriétaire.

Apprenez à devenir millionnaire et financièrement indépendant.

Comment investir au Japon en 2020

Investir au Japon est une bonne idée, certainement en période de crise. Les actifs japonais méritent une place privilégiée dans un portefeuille diversifié.

Vos commentaires

Seront refusés les commentaires anonymes, insultants, contenant du spam, de fausses adresses email, des liens vers des sites commerciaux ou n’ayant rien à voir avec le sujet. Restez poli et lisez l’article dans sa totalité avant de vous lancer dans des critiques qui le plus souvent sont rencontrées un peu loin.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

N°1 en Bourse & Finance (Boutique Kindle)

Recevez ce livre
GRATUIT!

JE SOUSCRIS
close-link
immobilier.bien debuter

Recevez cette formation GRATUITE



You have Successfully Subscribed!

devenir riche vous aussi

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

Recevez cette formation GRATUITE

immobilier.bien debuter

You have Successfully Subscribed!

TROP DE TRAVAIL et PAS ASSEZ DE TEMPS?

Augmentez-votre-productivite

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

devenir riche vous aussi

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL et PAS ASSEZ DE TEMPS?

Augmentez-votre-productivite

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

VOUS DÉTESTEZ VOTRE PATRON?

Suivez cette formation GRATUITE pour apprendre comment créer votre propre travail
et ne plus avoir envie de vous suicider chaque lundi matin

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

VOUS DÉTESTEZ VOTRE PATRON?

Suivez cette formation GRATUITE pour apprendre comment créer votre propre travail
et ne plus avoir envie de vous suicider chaque lundi matin

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

Vos 10 questions les plus fréquentes sur la retraite

 

Vos 10 questions les plus fréquentes sur la retraite

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.