PLACEZ MIEUX VOTRE ARGENT

Investir en dollars us en 2021?

Investir en dollars us

Investir en dollars us reste l’investissement de référence par excellence.

Le billet vert (USD) est la pierre angulaire du système financier international. 

Les gens qui en détiennent le font parce que cette devise permet de quasiment tout payer quasiment partout. 

Le dollar est aussi LA valeur de référence pour les réserves mondiales de devises. 

C’est aussi la monnaie dans laquelle sont exprimés les prix de la plupart des matières premières. 

Enfin, last but not least, le marché obligataire américain est un des plus liquides du monde. 

On comprend aisément que pour toutes ces raisons les investisseurs continuent à investir en dollars us lorsque la situation économique se dégrade, lorsque la panique s’installe ou, paradoxalement, quand la situation promet de s’améliorer. 

Les gestionnaires de portefeuilles internationaux qui cherchent à mettre leurs capitaux en sécurité vont investir en dollars us en achetant traditionnellement des emprunts de l’État américain, la première économie mondiale.

Le paradoxe est que le dollar est aussi the place to be lorsque la situation économique commence à s’améliorer.

Dans ce cas, les investisseurs professionnels vendent leurs obligations de l’État américain pour investir en dollars us en achetant des actions américaines.

Investir en dollars us

Le dollar américain, qui reste la monnaie de référence du système financier mondial, a connu une année 2020 difficile, perdant des couleurs face à l’euro comme face à la plupart des autres devises de la planète.

Un mouvement qui ne sera pas sans conséquences pour l’économie mondiale et les investisseurs.

Investir en dollars us reste-t’il donc le meilleur placement possible?

Délaissé au profit de devises plus risquées

Le dollar américain est en effet à la peine.

Ayant débuté 2020 surévalué face à l’euro comme à bien d’autres devises, le billet vert s’est encore renforcé au plus fort de la pandémie, au titre de valeur-refuge.

La suite a été plus inattendue.

Finalement, en 2020, le dollar a vu sa valeur baisser de 8,3% par rapport à l’euro.

Et par rapport à plusieurs autres devises, ce n’est pas plus glorieux.

Bref, Goliath, une fois encore, a été malmené par (plusieurs) David.

La cause en est, principalement, la forte baisse des taux obligataires aux États-Unis.

Fin 2019, les taux des emprunts sur 10 ans de l’État américain étaient encore de près de 2%.

Début 2021, ils sont inférieurs à 1%.

Dans la zone euro les taux ont aussi baissé, mais moins fortement: de +0,3% à -0,3%.

La crise sanitaire a joué un rôle non négligeable dans la forte baisse des taux obligataires américains.

Lorsqu’elle a éclaté, les investisseurs se sont rués sur les valeurs refuge et ont commencé à investir en dollars us via les obligations américaines, ce qui fait monter les cours et baisser les rendements de ces emprunts.

À quoi se sont ajoutées les interventions des banques centrales un peu partout dans le monde.

On a vu apparaître d’importantes mesures de soutien économique et les marchés ont été inondés de liquidités qui se sont dirigées en bonne partie vers les obligations américaines.

Résultat, l’écart de taux entre les obligations américaines et leurs équivalentes européennes a baissé de 1,7% fin 2019 à 1,2% fin 2020.

Profitant de la déferlante de liquidités fournie par les banques centrales, sûrs de disposer d’un financement bon marché pour les années à venir et encouragés par l’annonce de vaccins efficaces, les investisseurs ont retrouvé leur appétit pour le risque.

Investir en dollars us a été délaissé au profit de devises plus risquées et donc plus rémunératrices, mais aussi face à l’euro, malgré des taux d’intérêt obligataires négatifs en Europe.

Début 2021, investir en dollars us se réalise à 1,23 USD pour 1 EUR.

Le dollar us est, de ce fait, proche de sa juste valeur.

Le dollar est-il appelé à poursuivre sa chute?

À la question de savoir si la glissade du dollar est appelée à se poursuivre, la réponse est loin d’être évidente.

D’une part, une Washington entièrement aux mains de la Maison Blanche (suite à la majorité gagnée par les démocrates au Sénat) ouvre la perspective de stimuli fiscaux et budgétaires d’une ampleur inédite, de dépenses et investissements d’État en nette hausse.

Voilà qui devrait aggraver encore les déficits dont souffrent chroniquement les États-Unis, affaiblissant le dollar.

Et comme une telle issue se solderait par une inflation plus élevée, l’appétit des étrangers pour la dette américaine pourrait en pâtir.

Ce scénario d’un dollar affaibli ne serait pas de nature à déplaire à Joe Biden, dont la priorité est de rendre plus compétitive l’économie américaine.

Ou bien va-t-il se stabiliser?

Si une monnaie pas trop chère constitue un atout compétitif majeur pour les États-Unis, ils ne sont pas les seuls à le penser.

En témoignent les politiques de pays asiatiques qui achètent du dollar en toute discrétion pour empêcher une trop forte appréciation de leur devise.

En témoignent aussi les politiques monétaires de la Suisse, la Suède ou la Norvège, qui suivent de près l’évolution de leur devise.

Et avec la pandémie que nous vivons, peu de pays sont enclins à laisser s’apprécier leur devise et à voir leur compétitivité en pâtir.

Si l’euro poursuit sa hausse, minant ainsi la reprise, les autorités européennes seront sans nul doute tenues d’intervenir à leur tour.

En outre, il ne faut pas oublier qu’au plus fort de la crise, le dollar était très surévalué face à l’euro et à d’autres devises.

Aujourd’hui, il est proche de l’équilibre.

Il faudrait donc de nouveaux éléments forts pour qu’une nouvelle baisse importante du dollar voie le jour.

Sans compter que grâce aux stimuli, à l’épargne accumulée en 2020, et à une campagne de vaccination plus efficace aux États-Unis qu’en Europe, l’économie américaine devrait reprendre bien plus vite que celle de la zone euro.

Nombre d’actifs financiers voués à s’apprécier

L’affaiblissement du dollar impacte les marchés.

D’abord parce qu’une bonne part des actifs financiers de la planète sont libellés en USD, ou liés à son évolution.

C’est le cas des matières premières, dont les cours ont tendance à s’ajuster à la hausse en cas de dollar faible, ce qui est tout profit pour les entreprises du secteur.

Ensuite, parce que certains actifs, comme la dette des pays émergents, ont pour référence des actifs américains.

La faiblesse du dollar est plutôt une bonne nouvelle pour le monde émergent, qui se finance à moindre prix et voit ses exportations gonfler grâce à la hausse des cours des matières premières.

Enfin, parce qu’un dollar faible dope les bénéfices réalisés à l’étranger par les sociétés américaines, ce qui profite aux actions libellées en dollar.

Faut-il investir en dollars us?

analyse

A son niveau actuel, le billet vert est proche de sa valeur d’équilibre face à l’euro.

Difficile donc d’y voir le début d’une dégringolade, d’autant que les accès de faiblesse du dollar sont courants et que l’économie américaine est promise à un beau rebond en 2021.

Grâce à une meilleure campagne de vaccination, celui-ci devrait d’ailleurs débuter plus vite que dans la zone euro.

Dès lors, s’il n’est pas exclu que le dollar perde encore du terrain en 2021, une descente aux niveaux d’il y a dix ans est peu probable.

Investir en dollar us devrait donc faire partie intégrante de votre statégie.

Vous pouvez investir en dollars us via des fonds d’obligations ou via des fonds d’actions:

  1. Les actions américaines laissent entrevoir
    de belles perspectives de hausse à long terme:
    https://www.lucbrialy.com/le-sp-500.html
  2. Les obligations en dollar occupent une bonne place
    dans 4 des 6 portefeuilles de base que je décris dans
    ma formation Comment constituer votre portefeuille boursier en 2020:
    https://www.lucbrialy.com/e86q
Investir en dollars us en 2021?

 Comment constituer votre

portefeuille boursier
en 2021

La formation pour débutants que vous devez ABSOLUMENT suivre si vous ne savez pas par où commencer pour faire fructifier votre épargne.
Comment investir à 40 ans

Comment investir à 40 ans

Pour bien investir à 40 ans, vous avez à définir un plan simple et une stratégie claire pour identifier vos objectifs financiers. Voici comment réussir.

Comment investir à 30 ans

Comment investir à 30 ans

Comment investir à 30 ans pour conquérir son indépendance financière: décider vos objectifs financiers, créer un fonds d’urgence et placer votre argent.

Comment investir à 20 ans

À +/- 20 ans la vie nous ouvre toutes ses portes. Que de questions à résoudre et d’opportunités à saisir. Comme investir à 20 ans. J »explique comment faire.

Vos commentaires

Seront refusés les commentaires anonymes, insultants, contenant du spam, de fausses adresses email, des liens vers des sites commerciaux ou n’ayant rien à voir avec le sujet. Restez poli et lisez l’article dans sa totalité avant de vous lancer dans des critiques qui le plus souvent sont rencontrées un peu loin.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

N°1 en Bourse & Finance (Boutique Kindle)

JE VOUS OFFRE
GRATUITEMENT
MON BEST-SELLER

C'EST ICI
close-link
FORMATION GRATUITE

Immobilier.
Bien débuter.

Cette formation GRATUITE vous apprendra comment bien débuter dans l’investissement immobilier.
ACCÉDER GRATUITEMENT
close-link
FORMATION GRATUITE

Devenir Riche.
Vous aussi.

Recevez ma FORMATION GRATUITE et apprenez comment vous aussi pouvez atteindre
l’indépendance financière.
ACCÉDEZ GRATUITEMENT
close-link
FORMATION GRATUITE

En 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Trop de travail et pas assez de temps?
Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE.
ACCÉDEZ GRATUITEMENT
close-link
FORMATION GRATUITE

Gagner de l'argent en faisant ce qu'on aime

Suivez cette formation GRATUITE pour apprendre comment créer votre propre travail et ne plus avoir envie de vous suicider chaque lundi matin.
ACCÉDEZ GRATUITEMENT
close-link
FORMATION GRATUITE

Vos 10 questions les plus fréquentes sur la retraite

Les retraités en difficulté sont généralement ceux qui ont trop compté sur l’État Providence et n’ont pas préparé leur retraite à temps.
ACCÉDEZ GRATUITEMENT
close-link
JE VOUS OFFRE
GRATUITEMENT
MON BEST SELLER AMAZON
N°1 en Bourse & Finance (Boutique Kindle)
C'EST ICI
close-image