PLACEZ MIEUX VOTRE ARGENT

Les marchés affichent leur confiance

marchés financiers
Date de la dernière mise à jour: 2 juin 2020

Prudentes, car les avancées dans la lutte contre le Covid-19 restent fragiles, les Bourses ont malgré tout clôturé la semaine passée dans le vert : +3,2% pour le S&P 500 et +2,5% pour le Stoxx Europe 50.

Accord franco-allemand à 500 milliards EUR

Quelques jours après que la Chambre des représentants des États-Unis a approuvé de nouvelles mesures de soutien, la France et l’Allemagne ont proposé aux autres membres de l’UE un renforcement de leur fonds de relance.

Mais alors que le plan américain pèse 3.000 milliards USD et cible l’aide immédiate aux particuliers et entreprises, l’accord franco-allemand est plus limité et moins ciblé.

Bien sûr, le fait qu’il prévoit une émission de dette afin de renforcer le budget européen a une valeur symbolique.

Encore faut-il que les 27 pays tombent d’accord pour son implémentation, ce qui semble très peu probable.

Et le gros de l’effort restera sur les épaules des États, dont les capacités financières diffèrent fort.

Certes, les régions et les secteurs les plus touchés devraient être privilégiés, mais d’autres secteurs aussi (R&D, nouvelles technologies, transition énergétique,…).

Cela s’apparente donc plus à une liste de souhaits pour l’avenir qu’à une aide d’urgence!

L’accord permet néanmoins de rassurer quelque peu quant à la pérennité du projet européen.

Loin de l’économie réelle et de l’urgence liée à la pandémie, l’accord franco-allemand privilégie donc les grands principes et la consolidation du projet européen.

La dette italienne l’a bien reçu.

Le taux italien à 10 ans est retombé vers 1,65% (contre 1,85% à la clôture la semaine précédente) et celui à 5 ans à près de 1,2% (contre 1,45).

Le Japon en récession

Alors que le 4e  trimestre 2019 s’était soldé au Japon par une contraction annuelle du PIB de 0,7%, le 1er trimestre 2020 a été marqué par une chute plus forte encore, de 2%.

Tous les voyants du secteur privé sont au rouge: consommation des ménages (-2,8%), investissement (-4,2%), exportations (-6,2%). Seuls l’investissement (+2,6%) et les dépenses (+2,5%) du secteur public ont progressé.

L’économie nippone est une habituée du soutien des autorités, tant monétaire que fiscal et budgétaire.

Malgré l’énorme bilan de la Banque du Japon qui détient désormais près de 50% de la dette publique, les autorités devraient insister sur ces mêmes mesures pour aider l’économie.

Des rachats illimités de dette publique ont déjà été annoncés.

Ailleurs, de telles politiques pèseraient sur la monnaie.

Mais au Japon, les ménages et les entreprises sont (très) riches en épargne. Epaulés par la Banque du Japon, ils offrent un financement bon marché de la dette publique. Et le pays étant un habitué des balances courantes bénéficiaires, la demande pour le yen reste forte.

Les marchés affichent leur confiance

Les marchés ont applaudi les premiers résultats de l’essai d’un vaccin de Moderna, avant de faire preuve de prudence.

Ajoutant de la tension à un contexte qui n’en manque pourtant déjà pas, Trump hausse de nouveau le ton envers la Chine.

L’accord commercial péniblement négocié entre les deux pays pourrait être remis en cause.

Après le rebond des dernières semaines, la perspective d’un 2e trimestre catastrophique pour l’économie et les entreprises, et un niveau de valorisation parfois élevé sur certains titres incitent les investisseurs à rester l’arme au pied.

Les Bourses ont clôturé la semaine dans le vert : +3,2% pour le S&P 500 et +2,5% pour le Stoxx Europe 50.

Le Nasdaq a gagné 3,4%, porté par Facebook (+11,4%).

La plupart des secteurs ont terminé en hausse: banques (+2,3%), services aux collectivités (+3,1%), biens de consommation (+4,5%), pétrole (+4,4%), non-ferreux (+5,6%).

A contrario, la pharmacie a cédé 1,1%.

Comme prévu, le secteur automobile européen (+6,2%) a vu ses ventes chuter en avril (-76,3%), mais des plans d’aide se mettent en place.

Volatilité

Ceux qui ont suivi mon conseil d’acheter des actions le mois passé ont été bien récompensés!

Est-ce que la volatilité est terminée?

Absolument pas.

Il y a encore beaucoup à venir. 

La situation reste très précaire.

Je juge l’euphorie dangereuse et j’incite les investisseurs à rester très prudents et sélectifs.

C’est pourquoi vous devriez continuer à me suivre chaque jour.

Et vos placements?

À long terme, les actions conservent toujours le meilleur potentiel d’appréciation par rapport aux autres actifs.

L’Histoire montre d’ailleurs que les marchés boursiers finissent toujours par surmonter les crises et il serait donc risqué en fin de compte de vous défaire de vos actions.

Les portefeuilles que je conseille dans mes formations, basés sur un horizon de placement d’au moins 20 ans, continuent dès lors de leur réserver une place de choix.

Mais pour parer aux incertitudes à court terme, je vous explique  également comment constituer des portefeuilles avec des valeurs refuges qui ont très bien résisté, même au plus fort de la crise.

Diversification et long terme sont les maîtres-mots du succès en Bourse.

Je vous explique complètement comment bien investir dans ma nouvelle formation Comment constituer votre portefeuille boursier:

https://www.lucbrialy.com/e86q

Conclusion

analyse

Les Bourses viennent de subir l’une des pires corrections de leur histoire.

Malgré de meilleurs chiffres depuis fin avril, sommes-nous au bout de nos peines?

Nul ne le sait encore.

Plus votre portefeuille de placement sera réfléchi, plus la probabilité de pouvoir amortir le choc sera élevée.

S’il ne fait aucun doute que si les prochains mois seront encore difficiles, l’économie mondiale finira par rebondir.

Comme je vous l’ai déjà expliqué maintes fois, les turbulences de la bourse ne doivent pas vous faire hésiter.

Aujourd’hui, votre investissement en S&P 500 en est environ à ce qu’il était il y a un an environ.

Un an de perdu: pas de quoi en perdre le sommeil donc.

Voici mes conseils de base:

  1. Ne paniquez pas. Les marchés tentent de voir clair et de s’adapter. Cela peut encore durer quelque temps. Mais à un moment donné, ils retrouveront un point d’équilibre. 
  2. Veillez à diversifier vos avoirs. Inspirez-vous de mes 6 portefeuilles de base tels que décrits dans ma formation Comment constituer votre portefeuille boursier en 2020: https://www.lucbrialy.com/e86q
  3. Ne placez jamais directement en actions individuelles, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier, achetez plutôt des fonds indiciels ou ETF. 
  4. Gardez du cash pour des opportunités, le moment venu. 
  5. Adaptez le risque de vos placements à votre profil. Si la volatilité des actions vous empêche de dormir, mieux vaut les éviter. Il y a d’autres moyens d’investir avec profit, comme l’immobilier: https://www.lucbrialy.com/i1ld
  6. N’oubliez pas qu’un bon investissement est celui qui se conçoit pour le long terme.

Gardez du cash disponible pour des opportunités d’investissements.

J’espère que vous avez suivi mon conseil d’achat d’actions pendant cette (première?) période de prix bradés. Votre portefeuille ne s’en portera que vraiment mieux, et votre accès à la liberté financière n’en sera qu’accéléré.

Les derniers épisodes rappellent néanmoins qu’un portefeuille doit être composé de façon raisonnée pour faire face à toutes les situations.

Je vous explique complètement ce qu’il faut faire dans ma nouvelle formation Comment constituer votre portefeuille boursier:

https://www.lucbrialy.com/e86q

NOUVEAU

Comment constituer votre portefeuille boursier

La formation pour débutants que vous devez ABSOLUMENT suivre si vous ne savez pas par où commencer pour faire fructifier votre épargne.
Comment investir son argent en 2020?

Comment investir son argent en 2020?

Vous avez donc décidé de mettre enfin vos finances en ordre. Savoir comment investir son argent n’est pas aussi difficile que cela peut le paraître.

Que faire de mes actions Total en 2020?

Que faire de mes actions Total en 2020?

Les nombreux Français propriétaires des actions Total sont en souffrance. Elles accusent la plus forte baisse du CAC 40 dans la sillage du reflux du pétrole. Que faire?

Vos commentaires

Seront refusés les commentaires anonymes, insultants, contenant du spam, de fausses adresses email, des liens vers des sites commerciaux ou n’ayant rien à voir avec le sujet. Restez poli et lisez l’article dans sa totalité avant de vous lancer dans des critiques qui le plus souvent sont rencontrées un peu loin.

5 Commentaires

  1. Bonjour Luc,
    avez-vous diversifié sur d’autres etf/actifs ou simplement renforcé pendant cette période ?
    Au plaisir.

    Réponse
  2. Bonsoir – pensez vous que l’action TOTAL, va remonter après le Coronavirus. Merci pour votre avis d’expert. Je suis très inquiète de la baisse actuelle. Cordialement

    Réponse
    • Le pétrolier français Total est le cinquième producteur au niveau mondial et couvre tant les activités d’exploration et de production que de raffinage et de distribution. Il est aussi actif dans le gaz.
      L’effondrement du prix du pétrole et la guerre des prix enclenchée par l’Arabie Saoudite vont modifier durablement l’environnement pour les acteurs du secteur pétrolier. Total ne sera pas épargné. Certes, le groupe dégage un bénéfice à partir d’un baril à 25 USD, mais avant paiement du dividende et investissements. Pour pouvoir d’assumer l’ensemble de ses sorties de cash (rachats d’actions, investissements….), il doit pouvoir vendre son baril à environ 50 USD. Or, ces jours-ci, le baril se négocie à ±35 USD. Et si, comme je le pense, le prix reste un certain temps à ce niveau, l’année 2020 sera difficile pour Total (et tout le secteur).
      Toutefois, je ne pense pas que le dividende (1er atout de l’action) soit en danger. Pendant la crise de 2008, Total n’avait pas baissé son dividende. Il l’avait juste distribué sous forme d’actions pour économiser son cash. Financièrement solide, il peut encore un peu accroître sa dette, modérer ses rachats d’actions et ses investissements.
      Au cours actuel, l’action semble incorporer une bonne dose de pessimisme.
      Par ailleurs, tant que vous ne vendez pas, vous ne perdez rien.
      Je ne vois aucune raison de paniquer, sauf si vous avez besoin de cet argent tout de suite.
      Lisez https://www.lucbrialy.com/que-faire-en-cas-de-krach-boursier.html

      Réponse
  3. Paniquer, certes pas.

    Mais rester scotché dans des circonstances où il est évident que même si cette pandémie n’est pas le cygne noir déclencheur d’une de ces crises majeures* que l’histoire nous sert de loin en loin, les marchés ne vont avoir que des raisons de broyer du noir est-ce bien raisonnable ?

    À mon avis, certainement pas. Me semble plus sage, à minima de se protéger pas des puts (ou équivalent) ou se mettre sur l’or, ou, au moins les devises pour être liquide afin de se mettre à l’affût pour réinvestir lorsque nous toucheront le fonds. Et, pourrons nous retrouver « comme un obsédé sexuel dans un harem » (dixit Buffet), tant il y aura de belles valeurs à ramasser.

    Car si je partage votre aversion pour les stratégies qui n’enrichissent que les courtiers, lorsque l’Histoire toque à la porte, la folie est de ne pas lui répondre.

    * Comme je le redoute pour cause de phase 2 des dividendes démographique et du long trend de hausse sans création suffisante de valeur (via QE, dette, rachat d’actions, concentration…) ni relais à la Chine pour tirer la croissance et, d’abord, compenser toutes les chaînes de valeur que trop d’entreprises trop endettées vont détruire en mettant genoux à terre si la pandémie ne s’épuise pas très vite.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top des Ventes sur Amazon

Recevez ce livre
GRATUIT!

JE SOUSCRIS
close-link
immobilier.bien debuter

Recevez cette formation GRATUITE



You have Successfully Subscribed!

devenir riche vous aussi

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

Recevez cette formation GRATUITE

immobilier.bien debuter

You have Successfully Subscribed!

TROP DE TRAVAIL et PAS ASSEZ DE TEMPS?

Augmentez-votre-productivite

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

devenir riche vous aussi

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

TROP DE TRAVAIL et PAS ASSEZ DE TEMPS?

Augmentez-votre-productivite

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

VOUS DÉTESTEZ VOTRE PATRON?

Suivez cette formation GRATUITE pour apprendre comment créer votre propre travail
et ne plus avoir envie de vous suicider chaque lundi matin

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

VOUS DÉTESTEZ VOTRE PATRON?

Suivez cette formation GRATUITE pour apprendre comment créer votre propre travail
et ne plus avoir envie de vous suicider chaque lundi matin

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

Préparez votre retraite dès aujourd'hui

 

leçons retraite

Recevez cette formation GRATUITE



Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.