MON PORTEFEUILLE
Mon portefeuille: les résultats de l’année 2017
Mon portefeuille - Résultats
Mon portefeuille a encore gagné 5% en 2017. Je ne peux qu’afficher un visage souriant lorsque je regarde les prestations de mon portefeuille cette année. Mon rendement global est de 20% par an depuis 2012! Je viens donc de doubler ma fortune en 5 ans de temps.
Quand je pense à tous ceux qui se compliquent la vie et paient des frais élevés pour acheter des actions individuelles, je ne peux qu’être conforté dans ma stratégie de n’acheter que des fonds de placements bien choisis. Je n’ai pas grand chose à faire et ma richesse augmente chaque année.

Pourquoi tant de gens pensent qu’investir en bourse est compliqué ou dangereux?

La seule chose que j’ai changé en 5 ans: j’ai vendu mes actions japonaises en juin 2016, après quelques années de bons et loyaux services (14% de rendement annuel moyen).

C’est tout. C’est le seul changement que j’ai fait en 5 ans.

Vous pouvez creuser davantage ce sujet et devenir vous aussi un investisseur heureux en vous procurant ce livre que je vous offre gratuitement: cliquez ici.

Je ne prévois pas que je changerai beaucoup cette année, comme je vous l’ai déjà expliqué également. Je ne vois pas pourquoi je changerais une stratégie que j’emploie depuis des dizaines d’années maintenant et qui m’a donné un rendement annuel moyen de plus de 10% pendant toutes ces années.

Mon objectif à long terme est d’obtenir au moins 8% de rendement, de façon à ce que je puisse vivre facilement de mon portefeuille sans m’inquiéter et sans devoir travailler (si je désire cela).

Je suis donc très satisfait de mes résultats.

Rien que les 5 dernières années, depuis que je partage ouvertement mon portefeuille avec vous, ma fortune a plus que doublé, sans rien faire, ou pas grand chose! Quand je pense qu’il y a en a qui s’obstinent à mettre leur argent sur un carnet d’épargne (quasi aucun rendement à cause de l’inflation), dans des banales assurance-vie en Euros qui ne font que couvrir l’inflation mais n’augmentent pas leur patrimoine, ou qui travaillent d’arrache-pied à acheter et à vendre des actions individuelles en essayant ainsi, à grand frais mais sans succès, de battre le marché…

« Alors que les trois années précédentes ce sont les banques centrales qui faisaient la pluie et le beau temps sur les marchés financiers, depuis 2016 c’est… la politique! »
Songez aux secousses provoquées par le Brexit et l’élection de Donald Trump. 2018 sera sans doute du même tonneau.

Au bout du compte, 2017 aura été une bonne année sur les marchés financiers.

A l’échelle mondiale, les places boursières ont progressé de 5% (regardez ci-dessous le résultat de mes Amundi MSCI World), ce qui est fort bien, si on tient compte de la remontée importante de l’Euro.

Que nous réserve 2018?

2017 a été une année faste pour les marchés financiers. Partout dans le monde, les bourses ont progressé grâce à trois facteurs: une forte croissance économique, une politique monétaire souple et, last but not least, de solides bénéfices des sociétés. Un scénario en or, donc. Écrit et mis en scène par les grands argentiers Mario Draghi, Janet Yellen et Haruhiko Kuroda.

2018 devrait continuer sur cet élan. Grâce notamment au fait qu’en dehors des actions, peu de placements sont de nature à offrir un rendement correct en ce moment. Les actions resteront donc plébiscitées et je continue à y investir, même si certaines d’entre elles ne sont plus aussi bon marché.

Cette année aussi, vous devrez prendre des risques pour obtenir du rendement

Les Bourses des pays émergents paraissent les plus attrayantes au regard des bénéfices à venir. En Occident, je table sur un gain boursier de 12% pour les actions européennes et de 8% pour Wall Street (après conversion en euro).

Tout ceci signifie que vous devrez continuer à prendre des risques pour obtenir du rendement. Car même si je prévois une hausse des taux d’intérêt, tant aux États-Unis qu’en Europe, ceux-ci resteront historiquement bas. Autant dire qu’il sera difficile pour l’obligataire de faire des bonnes affaires, sans prendre trop de risques.

Est-ce à dire que rien ni personne ne pourra arrêter la dynamique des actions? Non. Les risques politiques guettent. Pour s’en convaincre, il suffit de penser au Brexit, aux difficiles négociations gouvernementales en Allemagne, à la Catalogne, aux élections en Italie, ou à la Corée du Nord. Plus que jamais, la vigilance reste de mise.

L’euro a atteint son plus haut niveau depuis 2014

L’euro a atteint son plus haut niveau depuis décembre 2014. Un euro vaut (au 12 janvier 2018) 1,21 dollar. Cela est dû à l’accord politique en Allemagne et à la saine réaction qu’on eu les instances et les population européennes face au Brexit, mais à plus long terme surtout à la bonne performance de l’économie européenne.

En Allemagne, un accord préliminaire a été conclu sur une coalition entre les démocrates-chrétiens allemands et les sociaux-démocrates. Cela semble progressivement mettre fin à des mois d’incertitude politique dans la plus grande économie de la zone euro. Ces nouvelles ont porté la valeur de l’euro à 1,21 dollar. Cela n’avait plus été vu depuis décembre 2014. Le prix élevé reflète la force de l’économie de la zone euro.

Début 2015, la Banque Centrale Européenne a massivement acheté des obligations d’État des pays de la zone euro, ce qui avait réduit la valeur de cette monnaie. Elle voulait ainsi dynamiser les marchés en injectant de l’argent supplémentaire dans l’économie. Le programme se poursuivra jusqu’en septembre 2018.

On ne sait pas si cela continuera après, mais de plus en plus la pression monte pour ajuster cette politique, maintenant que l’économie se porte mieux. La BCE dit qu’elle veut procéder prudemment. Elle veut aussi éviter que l’euro ne monte trop, car ce n’est pas bon pour l’exportation et la compétitivité des entreprises européennes.

Pour moi qui suit en phase de consommation de mon portefeuille (je l’emploie en grande partie pour vivre), cette montée de l’Euro réduit évidement de façon importante les bons résultats de mes participations dans les bourses non zone Euro. La grande force de l’euro est donc une des raisons pour lesquelles quelques prestations boursières ont subi un coup dur, de sorte que les rendements moyens n’ont pas particulièrement grimpé. La plus grosse victime est en définitive le dollar américain qui a perdu plus de 12%.

Par contre si vous êtes en cours de constitution de votre portefeuille, c’est une excellente occasion pour investir dans ces bourses, car avec votre Euro fort, vous pouvez acheter nettement plus d’actions.

Optimisme

Mais ce qui a caractérisé l’année 2017, c’est surtout l’optimisme économique qui a régné, un peu partout dans le monde. Ce qui a donné des ailes, tant aux consommateurs qu’aux entreprises. Un envol d’autant plus stimulé par les banques centrales (qui ont veillé à garder les taux à des niveaux peu élevés), et aidé par l’inflation, qui est restée contenue.

Pour 2018, j’espère donc un scénario similaire: une croissance économique saine et une inflation sous contrôle. Et les Bourses devraient alors suivre.

A noter pour 2017 aussi le calme relatif de Wall Street sous la présidence de Trump. Pourtant, sur le plan politique, l’animation et les désaccords n’ont pas manqué. Wall Street s’est cependant focalisé sur les très bons résultats des entreprises, leurs énormes investissements et l’effet positif de la faiblesse du dollar sur les exportations. Trump a plutôt été regardé comme le chien qui aboie mais ne mord pas.

La zone Euro

L’avantage d’un placement dans un fonds en actions de la zone euro, c’est que cela ne fait courir aucun risque de change. Au cours d’une année comme celle qui vient de se terminer, pendant laquelle notre devise a pulvérisé toutes les résistances, c’est un bel atout. L’an passé était un bon millésime pour investir près de chez soi. L’économie se porte bien, les résultats des sociétés (chiffre d’affaires et bénéfice) grimpent et les diverses élections nationales se sont mieux terminées que prévu, notamment en France. En 2018, la zone euro devrait profiter encore du redressement économique mondial.

Mon Portefeuille

Actions britanniques: +5%

La livre sterling a souffert, l’économie britannique se porte mal et le spectre des conséquences du Brexit menace toujours.

Pourquoi dès lors investir malgré tout en actions britanniques?

Le Royaume-uni reste pour l’instant le vilain petit canard du Vieux Continent. C’est surtout la consommation des ménages qui laisse à désirer. D’autant que la défaite électorale de Theresa May, sa faiblesse en vision politique et en leadership, et la ridicule façon dont la négociation du Brexit est menée par les Britanniques n’incite pas à davantage de confiance. La baisse de la livre sterling face à l’euro (-3,8 %) améliore certes un peu la position concurrentielle des entreprises exportatrices et stimule la croissance de leurs profits.

Mais c’est surtout le caractère international de la Bourse de Londres qui m’incite à espérer, quelle que soit la manière dont évolue le Brexit. Car les entreprises cotées à Londres réalisent un bonne part de leur résultat en dehors du Royaume-Uni et les investisseurs misent toujours sur leur faible valorisation et leur rendement sur dividende élevé (environ 4% net).

Mon avis. Vous cherchez une Bourse bon marché et/ou une devise sous-évaluée? Une Bourse accueillant bon nombre de grandes sociétés internationales? Ne cherchez plus. Investissez à Londres, quelles que soient les craintes relatives au Brexit.

Ceci est un point de vue d’investisseur boursier, pas d’économiste, ni d’observateur social. Car du point de vue économique et social, je crains en effet des années très difficiles pour les britanniques et de fortes désillusions. L’impréparation notoire des Britanniques face à la négociation qu’ils vont devoir mener avec la CEE, et leurs illusions sur la force de leur économie va rendre la vie des citoyens britanniques très difficile pendant encore de longues années, mais c’est une autre histoire.

Actions américaines: +4%

Trump. Trump. Trump. C’est évidemment le mot clé qui a caractérisé l’année financière 2017 aux USA. Wall Street est allée de record en record. Mais la faiblesse du dollar a amputé nettement le rendement en euro.

Il se peut bien que le président des USA considère qu’il ait participé au succès économique de son pays. Mais en réalité, l’économie américaine n’avait pas besoin de Trump pour réaliser une belle année 2017. Les américains consomment toujours à tout va et les entreprises profitent largement d’un climat qui leur est favorable.

Conséquence: Wall Street a signé une très bonne année… du moins en dollar. Car la chute du billet vert face à l’euro (-12,2 %) a amputé les rendements.

Mon avis. Personne ne peut se permettre d’ignorer les actions américaines et 2018 le confirmera. Les choses vont bien tant du point de vue économique que de celui des entreprises. Le dollar est correctement évalué et Wall Street n’est pas encore (trop) chère. Les cours gardent donc du potentiel.

Actions Indonésiennes: +5%

Les investisseurs en actions indonésiennes ont une bonne année derrière eux, et ce malgré la chute de la roupie face à l’euro. Le rapatriement de capitaux continue de soutenir la Bourse de Jakarta.

La roupie indonésienne a perdu 13% face à l’euro l’an passé. Une perte de change qui a pesé lourdement sur le rendement final des placements en actions indonésiennes. Malgré cela, il reste un gain substantiel. Car la Bourse de Jakarta a atteint des sommets en 2017. C’est grâce au regard optimiste qui est porté sur l’économie du pays, à une série d’acquisitions (Bank Danamon a été la dernière cible) et à l’amélioration de la notation de la dette du pays par la société de rating Fitch. Autant d’éléments qui ont incité les investisseurs à injecter leur argent dans la Bourse.

Mon avis. En dépit de ses récents gains importants, la Bourse de Jakarta reste une des meilleur marché dans lesquelles vous puissiez investir, compte tenu de son potentiel. D’autant que le pays bénéficie d’une population jeune, que la productivité y est croissante et que la charge de la dette y est limitée.

Actions mondiales: +5%

Les fonds d’actions internationales permettent de se constituer en une fois un vaste portefeuille diversifié.

J’ai choisi il y a plusieurs années déjà le fonds d’actions internationales Amundi ETF MSCI World UCITS ETF EUR. Je n’ai jamais regretté mon choix car le processus de gestion a fait ses preuves et les frais de gestion sont raisonnables (0,38%). Ce n’est pas une garantie pour l’avenir, mais il vaut mieux faire confiance à ceux qui ont déjà fait leurs preuves. C’est aussi un mérite en soi.

Mon conseil

Vous pouvez adapter ma propre stratégie en fonction de votre situation et vos préférences individuelles. Placer son argent de cette façon est extrèmement simple et productif. Dans la leçon 27 de ma formation Devenir Riche. Mode d’Emploi. je vous enseigne, pas à pas, dans un français simple et compréhensible, quel fonds choisir et dans quelle banque, et comment faire cela avec le moins de frais, et surtout avec le moins de taxes possible.

Vous pouvez devenir millionnaire ainsi, c’est garanti.

Tableau Récapitulatif

mon portefeuille

Mon portefeuille-Graphique

Mon portefeuille-Graphique

 

devenir riche mode d'emploi

Nouveau: édition 2018

Conquérir Votre Liberté Financière

Méthode Garantie

100% de réussite

Vos commentaires

8 Commentaires

  1. Je vous remercie pour votre blog que je viens de découvrir.
    Pour faire simple, j’ai 30 ans et médecin (aucune formation en économie), je veux investir de l’argent sur du long terme (30ans).
    L’assurance vie et compagnie (livret, contrat madelin…) ne me parait pas forcément idéal après un peu de documentation.
    J’ai notamment lu le livre de Mr Bogle que vous devez connaitre…
    J’ai été convaincu d’investir dans les fonds indiciels par capitalisation. J’envisage un fond S&P 500 et un fond mondial pour commencer.
    Malheureusement, mon niveau d’expertise s’arrête là, d’où mes questions:
    1. Comment choisir le fonds le plus approprié (aptitude du fonds à reproduire l’indice, les frais le plus bas, l’encours du fonds et le gestionnaire de qualités) n’y connaissant rien?
    (j’ai regardé le site morningstar mais ça devient vite compliqué pour un non initié)
    2. Connaissez vous une société de qualité dans ce domaine, par qui passer pour l’achat de ses fonds ? (pour éviter que ma banque me propose ses fonds…)

    Réponse
    • Bonjour,
      C’est bien de réfléchir à comment faire, cela prouve que vous êtes sur la bonne voie!
      Je pense que vous êtes sur le bon chemin.
      Il faut d’abord se constituer et garder une épargne correspondant à un an de vos dépenses pour les coups durs. Cela ne rapporte rien, mais vous dormirez tranquille ainsi.
      Vous me dites que vous avez 30 ans et que votre horizon de placement est de l’orde de 30 ans. Votre plan de vie pourrait donc avoir un objectif de vivre de vos revenus passifs vers vos 60 ans.
      C’est encore largement avant l’âge légal de la retraite!
      Vous devez donc réaliser tous vos investissements en fonction de cet objectif et de ce terme. Lisez donc à ce sujet cet article: https://www.lucbrialy.com/investir-quand-on-a-30-ans-ou-un-peu-plus.html
      Je me rends compte que cela fait très commercial, mais la réponse à vos 2 questions se trouve exactement dans les leçons 27 et 28 de ma formation Devenir Riche. Mode d’Emploi.
      Je vous y enseigne, pas à pas, dans un français simple et compréhensible, quel fonds choisir et dans quelle banque, et comment faire cela avec le moins de frais, et surtout avec le moins de taxes possible.
      Vous inscrire à cette formation est un petit investissement en temps et en argent, mais qui vous rapportera beaucoup.
      Cordialement.
      Luc Brialy

      Réponse
  2. Que pensez vous des actions Russie et Brésil pour 2017, en plus de l’Indonésie?

    Réponse
    • 2016 a été l’année du Brésil, en Bourse (+64%) comme sur le marché obligataire. En 2015 par contre, le Brésil avait eu le privilège de terminer l’année comme lanterne rouge ds bourses (-28%) du fait surtout de l’effondrement de la devise locale, le real (-25%), par rapport à l’euro. Entre-temps, le Brésil a clarifié sa situation politique en mettant de côté certains responsables trop sensibles aux tentations. Le pays a bénéficié aussi de la remontée des prix pétroliers l’an passé (+59%) et du redémarrage sur de meilleures bases du géant du secteur, Petrobras, une opération cruciale pour l’image du pays sur le marché international. Une bonne chose aussi pour la devise nationale: +25% au 31 décembre dernier par rapport l’euro! Aucune autre devise n’a fait aussi bien sur le marché des changes. Ce n’est pas tout. Pour soutenir l’économie, la banque centrale a décidé de réduire ses taux directeurs, ce qui a donné une bouffée d’oxygène au marché obligataire (+30% en devise locale). La Bourse est bon marché et peut compter sur l’intérêt des investisseurs (changements politiques en vue, fin probable de la baisse de prix des matières premières). Donc tout cela est très bien. Je pense donc que l’on peut investir en bourse brésilienne, mais cela demande tout de même de l’attention continue, vu les risques inhérents de beaucoup d’hypothèses. C’est donc un investissement plus risqué, qui met un accent. Je ne mettrais certainement pas plus de 5% de mon portefeuille.

      Le rouble a pris une gifle et les actions russes sont à présent correctement évaluées. Je pense qu’il est encore trop tôt pour prendre position sur la Bourse de Moscou.

      Réponse
  3. Bonjour,
    Quelle est la difference entre ce tracker Amundi ETF S&P 500 UCITS ETF EUR C (EUR) | 500 et celui la Amundi ETF MSCI World UCITS ETF EUR (EUR) | CW8 ? le premier à clôturé le 24/01/2017 à EUR 36,62 (0,15% de frais courant) et le second à clôturé à la même date à EUR 232,77 (0,38% de frais courant).
    lequel choisir pour commencer un premier investissement ?
    Pour moi le premier me semble plus intéressant car je peux acheter plus de parts, d’autant plus que Morningstar indique une perf. de 17.82 en 5 ans (14,03 en 5ans pour le second tracker).
    Pourriez-vous svp me donner votre avis. Merci.

    Réponse
    • Il y a un monde (littéralement) de différence entre les 2 trackers puisque l’un se spécialise sur le marché américain, et l’autre sur le marché mondial. C’est un choix que je ne peut pas faire pour vous, d’autant plus que vous ne me dites rien sur vos objectifs de placement. En termes de diversification, il est évident que le MSCI World est mieux placé. C’est à peu près la seule chose que je puisse dire. Ils sont tous deux éligibles au PEA. Le fait que vous puissiez en acheter beaucoup ou peu pour la même somme ne devrait pas influencer votre choix, cela ne me semble pas relevant.

      Réponse
  4. Bonjour quelles sont vos opinions sur les entreprises canadiennes pour 2017, le Canada exporte 75% au États Unis, mais je viens de faire achat d’actions us (visa, amex, Bank of America, exxon, home depot) pour en nommer que quelques unes! Nous ici nous voyons d’un mauvais œil les mesures protectionnistes de M Trump.
    Bon week end!

    Réponse
    • Les actions canadiennes ont augmenté de 28% en 2016. Une belle prestation due à la remontée du prix de l’énergie et à la bonne forme de l’économie voisine, celle des Etats-Unis. Début 2016, les actions canadiennes n’étaient pas au mieux de leur forme à cause de la baisse des prix pétroliers et d’une croissance économique défaillante, ce qui pesait sur la Bourse et sur le dollar canadien. En fait, c’était une bonne opportunité d’achat. On a pu le vérifier. Lorsque le prix du pétrole est reparti à la hausse et que l’économie canadienne a retrouvé quelques couleurs, les capitaux sont revenus en masse en Bourse de Toronto. 2016 a donc été excellente. Les actions canadiennes sont et restent intéressantes pour un portefeuille. La Bourse de Toronto est presque bon marché et le dollar canadien est légèrement sous-évalué. Il ne devrait pas baisser par rapport à l’euro, mais peut-être encore un peu par rapport au dollar américain. Les actions canadiennes apportent une diversification de bon aloi à un portefeuille tout en donnant l’opportunité de profiter de l’amélioration des bénéfices du secteur de l’énergie avec des valeurs comme Suncor Energy et TransCanada. En France, le tracker iShares MSCI Canada ETF (IE00B52SF786) répond à ces critères et peut être acheté.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Questions fréquentes

Je reçois de très nombreux courriers avec beaucoup de questions sur la constitution d’un portefeuille d’investissement. Avant de m’écrire, lisez cet article (jusqu’à la fin), vous trouverez peut-être déjà la réponse à votre question.

Rappel

Je ne suis pas un conseiller financier. Cet article a été écrit en toute indépendance, ne reflète que mes opinions, mes expériences et ma propre façon de voir les sujets considérés. Les exemples et les stratégies que je décris ne sont en aucun cas des modèles absolus, ils ne donnent aucune garantie de succès dans votre cas. A cet égard, ils ne peuvent être considérés comme des incitations, prévisions, sollicitations, recommandations, conseil d’achat ou de vente de produits financiers, spéculatifs ou autres. Je ne reçois aucune commission des sociétés que je cite dans cet article, et je ne suis d’aucune façon liées à elles. VOUS avez à décider vous même si vous estimez que vous accordez du crédit à ce que je partage avec vous. C’est VOTRE décision. Je ne prends AUCUNE responsabilité légale pour votre décision.

Je m’appelle LUC BRIALY.
Et je vais vous faire conquérir votre liberté financière.

Découvrez comment travailler moins pour gagner plus, placer son argent, utiliser l'investissement immobilier et préparer sa retraite.
Je l'ai fait avant vous. Je suis millionnaire et financièrement indépendant.
Vous pourrez le devenir également!

Je vous ai aidé? Offrez-moi un café, un déjeuner, un diner!

Rendement locatif
Divi
booking.com
GRATUIT: recevez votre livre sur votre liberté financière
CLIQUEZ
close-image
Immobilier bien débuter

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

Devenez riche vous aussi

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

Immobilier bien débuter

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

productivité

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

Devenez riche vous aussi

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

productivité

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:

en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

LANCEZ-VOUS

Gagnez de l'argent en ne faisant

que ce que vous aimez faire

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE de 7 jours

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

LANCEZ-VOUS

Gagnez de l'argent en ne faisant

que ce que vous aimez faire

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE de 7 jours

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.