PRÉPAREZ VOTRE RETRAITE

Travailler plus pour payer les retraites? Et quoi encore?

Pouvez-vous prendre votre retraite à 50 ans?

Beaucoup plus de personnes vieillissent qu’auparavant et cela coûte donc beaucoup plus qu’auparavant: c’est logique.

Mais nous n’allons pas résoudre le problème du vieillissement de la population en laissant les gens travailler plus longtemps, jusqu’à ce qu’ils s’endorment devant leur ordinateur.

Ce n’est pas une solution, c’est demander de nouveaux problèmes. 

NOUVEAU: vous pouvez creuser davantage ce sujet et mieux préparer votre retraite en vous procurant ma dernière formation que je vous offre gratuitement: cliquez ici.

Travailler plus longtemps pour sauver les retraites?

Ce n’est pas parce que l’espérance de vie augmente chaque année (quoique dans une faible mesure) que l’état de notre condition physique grandit de la même façon.

Avec un peu de chance, et si nous sommes un peu prudents dans la circulation et n’obtenons pas un cancer précoce, nous aurons tous plus de 82 ans.

Mais cela ne signifie pas du tout que nous restons jeunes plus longtemps.

Nous sommes tout simplement vieux plus longtemps.

La diminution, physique ou psychologique, commence à peu près au même âge qu’auparavant.

L’élévation de l’âge de la retraite semble donc logique, mais ne l’est pas.

Rester actif est bien sûr sain pour les vieilles chaussettes et les vieilles personnes, mais continuer à travailler au-delà de la date d’expiration est tout autre chose.

Cela conduit à une vieillesse malheureuse et à beaucoup de grincements de dents, même avec ceux qui n’ont plus toutes leurs dents.

Cela peut être fait différemment: le vieillissement est en réalité bien plus une opportunité qu’un problème.

Toujours la même erreur

Les caisses de l’État sont vides, alors nous devons tout simplement travailler plus fort.

Et quoi encore?

Le fermier a dû travailler plus dur sur la terre de son seigneur. Il devait remplir son grenier et nourrir ses soldats.

Le travailleur a dû travailler plus dur dans l’usine de son patron. Il pouvait alors ouvrir une nouvelle usine.

Nous devons pédaler plus fort sur le vélo Deliveroo et insérer plus de données dans cet ordinateur.

Ainsi, les lumières de la bourse scintillent un peu plus vite et nous pouvons dormir paisiblement sachant que notre économie est saine.

Nous devons travailler plus, travailler plus longtemps, travailler de manière plus flexible.

Les soi-disant paresseux malades dans le hamac de la sécurité sociale doivent tous se mettre au travail: programmes de réintégration pour les chômeurs de longue durée, accueil préscolaire pour faire sortir ces femmes de leurs maisons, emplois adaptés et revenus supplémentaires non imposables pour les aînés.

Le gros problème de l’humanité n’est pas vraiment que l’homme laisse la terre tranquille parce qu’il est couché paresseusement sous un arbre.

Vraiment pas. 

Le monde entier est en surchauffe, notre nature se meurt, le climat se révolte, mais la réponse demeure: nous devons travailler plus. 

Quelle farce, quel désastre.

Mais voyez-vous, les caisses sont vides. Il n’y a donc rien d’autre à faire que de travailler plus dur.

Quel monde.

Et nous continuons à accepter cela.

Chers amis, ce système fonctionne depuis assez longtemps.

Nous travaillons déjà plus qu’assez. Le travail n’est plus la solution. Le travail est depuis longtemps le problème.

Imaginez une nouvelle politique basée sur cela.

Ça, ce serait un changement.

  

 

C’est un mythe que nous devrions travailler plus longtemps

 À mesure que l’espérance de vie augmente, le système de retraite devient inabordable et nous devons travailler plus longtemps.

Cette pensée funeste est hors de propos.

Certains économistes sont d’accord avec moi, d’autres ne le sont absolument pas : le coût du vieillissement est énorme et la seule solution est de travailler plus longtemps, amen, disent-ils.

L’OCDE, pas des amateurs après tout, conseille à notre pays de relever l’âge de la retraite à mesure que l’espérance de vie augmente.

Mais la vraie question est de savoir quel choix nous ferons pour cofinancer le plus grand nombre de pensions grâce au vieillissement.

L’augmentation de l’âge de la retraite repose sur une double idée fausse que les gens ne voient pas ou ne veulent pas voir pour des raisons idéologiques.

Premièrement, l’espérance de vie n’augmente pas tellement en fonction de notre durée de vie, mais plutôt en fonction de la mortalité moyenne, qui diminue depuis 150 ans car nous évitons toujours plus de décès prématurés.

Ensuite, nous ne vieillissons pas au niveau individuel, mais plus de personnes vieillissent:

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1906664?sommaire=1906743

Deuxièmement, la réalité n’est pas que nous restons jeunes de plus en plus longtemps.

Quand j’entends certaines personnes, il semble que nous ayons la formule magique pour arrêter de vieillir. Mais en réalité le processus de vieillissement physique est inchangé.

Par conséquent, lier l’âge de la retraite à l’augmentation de l’espérance de vie est un mauvais choix.

Il y a également une augmentation car, entre autres, il y a moins de mortalité infantile. Plus de jeunes sont donc en vie et vont désormais contribuer à la sécurité sociale.

Et parce que cette évolution augmente l’espérance de vie, les personnes âgées doivent-elles travailler plus longtemps? C’est absurde.

La confusion concernant l’espérance de vie, le vieillissement et le processus de vieillissement est donc énorme. Les politiques prouvent (encore une fois) qu’ils sont de piètres statisticiens.

L’exemple des Pays-Bas

Aux Pays-Bas, le gouvernment l’a fait: pour chaque mois d’espérance de vie en plus, un mois de travail en plus.

Mais la résistance au sein de la population est grandissante.

Et seuls 15% des employeurs sont favorables.

Pouquoi?

L’expérience est un échec parce que les plus de 65 ans sur le lieu de travail sont (évidemment) fatigués et ne sont pas soudainement plus énergiques car l’espérance de vie a augmenté.

Les malentendus sur le vieillissement

Je pense au contraire de tout cela qu’il faut se féciliter du vieillissement de la population.

Garder une vie longue et heureuse, avoir la maladie et la mort sous contrôle, c’est ce que l’homme a toujours poursuivi.

Pourquoi, maintenant que nous réalisons enfin ce rêve, le qualifier de négatif?

Parce ce que cela présente un défi socio-économique majeur?

Nous devrons, c’est vrai, libérer davantage de ressources pour faire face à la proportion croissante de personnes âgées.

Au cours du siècle dernier, la proportion des plus de 65 ans est passée de 6 à 19% maintenant.

D’ici 2040, je pense qu’elle passera à environ 24%, après quoi elle se stabilisera puisque ce sera la fin du baby-boom de l’après-guerre.

Nous avons donc connu les augmentations les plus sévères, le plus dur est déjà passé.

Il n’y a pas de raison de penser que ces 5% supplémentaires, qui nécessiteront environ 4% supplémentaires du produit intérieur brut étalé sur toutes ces 20 années, serait tellement insurmontable.

Certainement pas maintenant que nous sommes plus riches que jamais, car s’il est vrai que le nombre de personnes âgées augmente, l’économie évolue également, nous avons désormais quatre fois plus de richesse que dans les années 60.

Dans ce pays, il a toujours été décidé de transférer une bonne partie de ces progrès dans la protection sociale.

Qu’est ce qui a donc changé?

D’où vient la panique?

Les simulations montrent que même une croissance économique d’un pour cent est suffisante pour faire face au vieillissement.

Les chiffres indiquent que la retraite à 60 ans, telle que pratiquée en 1985, permettait de préserver le niveau de vie de 1985 jusqu’à ce que l’espérance de vie moyenne dépasse 110 ans… et ce à productivité constante. La marge en termes d’espérance de vie dont on dispose (110 ans… alors que l’espérance de vie actuelle est plutôt de l’ordre de 82) est donc plus que suffisante.

La croissance, elle, peut être réalisée en produisant chacun plus (en étant donc plus productif) ou en travaillant tous plus d’heures.

Il y a aujourdhui une pression croissante pour la deuxième solution: faire travailler plus de personnes plus longtemps.

Mais on oublie ainsi que l’économie doit être au service des gens, et non l’inverse.

Les économies débutantes ont encore besoin d’une forte croissance, mais le ralentissement dans une économie mature comme la nôtre ne doit pas être un problème, et plusieurs économistes remettent désormais en question le concept de croissance, auquel tant de politiciens tiennent tellement.

Je ne suit pas loin de penser que le Brexit, les protestations en France, la montée des populismes vient de cet abus de confiance que les politiciens commettent envers leurs concitoyens, avec leurs plans de diminution de la retraite alors que la richesse augmente, que nous devenons plus productifs et plus performants.

Pendant ce temps, les très riches canalisent leurs bénéfices accrus dans des paradis fiscaux.

C’est bien pire pour notre économie que de ne pas relever l’âge de la retraite.

Keynes

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, l’économie keynésienne était la norme: le capitalisme, mais avec de la place pour l’État-Providence.

Cela est en train d’être démoli.

Ce n’est plus l’homme, mais la croissance qui est centrale.

Aux États-Unis, la croissance est plus importante qu’en Europe, mais la moitié de la population n’a pas vu son revenu augmenter depuis les années 1980, tandis que le revenu des 0,1 pour cent les plus riches a augmenté astronomiquement. Les États-Unis sont le grand exemple pour les partisans des politiques néolibérales ici.

Vous forcez les gens à travailler plus longtemps au nom d’une croissance qui ne leur est d’aucune utilité.

Relever l’âge de la retraite va également à l’encontre de la logique de l’histoire.

Au cours des cinquante dernières années, nous avons toujours travaillé moins longtemps parce que notre prospérité a augmenté.

Et aujourd’hui, alors que nous sommes beaucoup plus riches, faut-il donc faire l’inverse?

Ma conclusion reste la même depuis (très) longtemps: ne comptez pas sur les autres (et certainement pas sur le gouvernement) pour avoir une pension de retraite suffisante, et dans un délai raisonnable.

Ma formation Préparez votre retraite dès aujourd’hui est conçue pour vous guider pas à pas. N’attendez pas, cela se prépare même quand vous avez seulement 20 ans, au plus vite vous le ferez, au mieux:

https://www.lucbrialy.com/retraite.html

préparez votre retraite

 

Préparez votre retraite en toute confiance

La formation indispensable pour préparer votre futur

Vos commentaires

Seront refusés les commentaires anonymes, insultants, contenant du spam, de fausses adresses email, des liens vers des sites commerciaux ou n’ayant rien à voir avec le sujet. Restez poli et lisez l’article dans sa totalité avant de vous lancer dans des critiques qui le plus souvent sont rencontrées un peu loin.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

N°1 en Bourse & Finance (Boutique Kindle)

JE VOUS OFFRE
GRATUITEMENT
MON BEST-SELLER

C'EST ICI
close-link
FORMATION GRATUITE

Immobilier.
Bien débuter.

Cette formation GRATUITE vous apprendra comment bien débuter dans l’investissement immobilier.
ACCÉDEZ GRATUITEMENT
close-link
FORMATION GRATUITE

Devenir Riche.
Vous aussi.

Recevez ma FORMATION GRATUITE et apprenez comment vous aussi pouvez atteindre
l’indépendance financière.
ACCÉDEZ GRATUITEMENT
close-link
FORMATION GRATUITE

En 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Trop de travail et pas assez de temps?
Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE.
ACCÉDEZ GRATUITEMENT
close-link
FORMATION GRATUITE

Gagner de l'argent en faisant ce qu'on aime

VOUS DÉTESTEZ VOTRE PATRON?
Suivez cette formation GRATUITE pour apprendre comment créer votre propre travail et ne plus avoir envie de vous suicider chaque lundi matin.
ACCÉDEZ GRATUITEMENT
close-link
FORMATION GRATUITE

Vos 10 questions les plus fréquentes sur la retraite

Les retraités en difficulté sont généralement ceux qui ont trop compté sur l’État Providence et n’ont préparé leur retraite à temps.
RECEVEZ CETTE FORMATION GRATUITE
ACCÉDEZ GRATUITEMENT
close-link
JE VOUS OFFRE
GRATUITEMENT
MON BEST SELLER AMAZON
N°1 en Bourse & Finance (Boutique Kindle)
C'EST ICI
close-image