Faire plus de trafic avec votre blog
(et donc plus d'argent)

PLACEZ VOTRE ARGENT

Pourquoi les investisseurs riches investissent à long terme

L’un des comportements absolus, inchangés, constamment prouvés et non négociables des investisseurs fortunés, qui les rend si différents des investisseurs médiocres et qui leur permet de générer des rendements bien supérieurs pour chaque euro investi, est qu’ils évitent la rotation de leur portefeuille avec une conviction rarement vue dans les milieux de la gestion financière, et certainement pas dans les fonds communs de placement gérés activement, où les taux de rotation dépassent fréquemment cent pour cent par an!

La rotation du portefeuille correspond au pourcentage de vos actifs que vous vendez au cours d’une année donnée. Si vous avez un portefeuille de 500.000 euros et que vous vendez chaque année pour 50.000 euros de vos avoirs afin de les réinvestir dans d’autres activités, votre chiffre de rotation est de 10%. Cela implique par conséquent une période de détention moyenne de 10 ans. Si vous vendez chaque année pour une valeur de 25.000€ de votre actif afin de les réinvestir dans d’autres activités, votre rotation est de 5%. Cela implique une période de détention de 20 ans.

Vous pouvez creuser davantage ce sujet et devenir vous aussi un investisseur heureux en vous procurant ce livre que je vous offre gratuitement: cliquez ici.

Les riches ont tendance à acheter pour garder

Les actions de Coca-Cola qu’ils ont achetées aujourd’hui se retrouveront un jour dans les portefeuilles de leurs héritiers.

De manière générale, les riches comprennent que le temps passé sur le marché est plus important que la synchronisation du marché. Plus vous restez longtemps, plus vous avez de chances de gagner de l’argent.

En fait, si on regarde les États-Unis, il n’y a pas eu une seule période de 25 ans au cours de laquelle ceux qui ont acheté sur le marché des actions n’ont pas réussi à obtenir un rendement positif.

Les riches ont une compréhension implicite de ce fait.

Les riches acquièrent fréquemment des actions d’entreprises individuelles de haute qualité ou un bon fonds d’actions, surveillent leur performance sous-jacente et ignorent presque les cours, ceux-ci pouvant chuter de 50% pendant que les bénéfices non distribués et, dans de nombreux cas, les dividendes continuent à augmenter.

Cela leur permet non seulement de dépenser au maximum l’heure de la retraite venue, mais aussi d’exploiter au maximum le potentiel de défiscalisation. Ensuite, quand ils décèdent, ils remettent l’entièreté ou une partie de ce portefeuille à leurs enfants et/ou petits-enfants, qui bénéficient ainsi à leur tour d’une base d’investissement solide.

Concrètement, cela signifie qu’ils peuvent éviter au maximum l’impôt sur les gains en capital et sur leurs bénéfices. Il est difficile d’exagérer à quel point cet avantage peut être incroyable pour une famille qui souhaite l’indépendance financière.

Presque toutes les études jamais réalisées sur le sujet montrent un comportement exactement inverse pour l’investisseur pauvre.

Il injecte de l’argent dans les actions lorsque les cours des actions augmentent et vend en panique lorsqu’ils commencent à baisser, agissant comme il ne le ferait jamais s’ils traitait avec d’autres classes d’actifs, telles que sa maison. Cela conduit à des taux de rotation du portefeuille invraisemblables, abaissant le taux de croissance annuel composé dont il jouit. Cela a un effet dommageable exponentiel grâce à la valeur temporelle de l’argent.

Pourquoi le taux de rotation du portefeuille des non-riches augmente-t-il si rapidement?

Certains blâment les commissions déréglementées dans les comptes de courtage. Auparavant, avant les structures de commission à faible coût (surtout offertes en ligne), il pouvait vous coûter plusieurs centaines d’Euros pour placer en bourse. Les gens étaient donc très attentifs au changement de portefeuille, car les coûts d’entrée et de sortie pour devenir propriétaire de quelque chose comme General Electric ou une part de fonds était beaucoup plus élevé. Ces jours-ci, vous pouvez le faire avec la petite monnaie de change dans votre poche. Cela a abaissé le seuil de barrière à l’action, au détriment de la plupart des gens, de la même manière que la construction de plus de routes tend à augmenter le trafic plutôt que de le diminuer, car les gens s’adaptent en conduisant plus qu’ils n’auraient autrement conduit.

D’autres encore pensent que le cycle de nouvelles de 24 heures a quelque chose à voir avec cela. En 1950 ou 1960, les gens n’étaient pas en mesure de suivre le cours des actions en temps réel comme ils le peuvent maintenant, du moins pas de façon significative.

Il semblerait également que le taux de rotation du portefeuille ait augmenté en raison des changements intervenus dans le système de retraite. Au lieu d’une pension sûre et garantie, les travailleurs qui ne sont pas financièrement sophistiqués doivent maintenant gérer leur propre portefeuille même s’ils n’ont aucune idée de ce qu’ils font. Il va sans dire que ces personnes sont moins susceptibles de se comporter de manière rationnelle qu’un diplômé d’université fortuné, bien renseigné et financièrement sophistiqué, qui n’a aucune difficulté à lire un compte de résultat.

Beaucoup d’autres accusent les algorithmes de trading à haute fréquence.

Personnellement, je pense tout simplement que toutes ces raisons sont à blâmer à un degré ou l’autre.

Cela devrait attirer l’attention de tous ceux qui aiment le processus scientifique. Il ne fait aucun doute que les riches ont tendance à traiter une grande partie de leurs actifs en tant qu’investisseurs à long terme, tandis que les pauvres et les classes moyennes ont tendance à traiter une grande partie de leurs actifs en tant que traders, cherchant le profit immédiat.

Pourquoi les riches se comportent-ils de cette façon?

Qu’est-ce qui les motive à l’inaction, alors que tout le monde court partout?

Je pense que cela peut être expliqué par le triumvirat des taxes, du temps, et des dépenses.

La rotation du portefeuille a en effet tendance à augmenter les impôts, à réduire les temps investis sur le marché et à augmenter les dépenses, ce qui, tout ensemble, entraîne une baisse des rendements.

« Cette adhésion à la faible rotation est l’une des raisons pour lesquelles les fonds indiciels sont si attrayants »

J’ai déjà souvent indiqué que je suis fermement convaincu que l’investisseur moyen pourrait améliorer considérablement ses résultats s’il était informé que tout achat (de fonds) d’actions devait être conservé pendant au moins 15, et de préférence 20 à 25 ans.

Aucune exception.

Aucune exemption.

Pas de possibilité de sortie.

Cela changerait le comportement de beaucoup de gens. Cela conduirait à des décisions plus rationnelles et qui conduiraient à de meilleurs résultats. Cela pourrait transformer un pari spéculatif en un investissement éclairé en détournant l’attention du cours de l’action dans six mois et en se concentrant sur les bénéfices dans 20 ans.

Regardons comment cela pourrait se jouer dans le monde réel.

Prenons un ETF S&P 500 comme exemple

Bien que les dividendes augmentent considérablement au-dessus du taux d’inflation depuis toujours, le fonds se comporte comme tout autre titre à court terme (défini comme toute période de moins de cinq ans). Les cours des actions sont quasiment aléatoires sur une période donnée de 60 mois, au-delà desquelles le multiple des bénéfices sous-jacents et de la valorisation dictent l’orientation générale.

Imaginez que vous ayez acheté 1.000 parts d’un fonds S&P 500 quelconque au prix de 67,40 euros en 2007. Vous avez payé 67.400 euros pour votre participation. Quatre ans plus tard, le titre se vendait à 30,30 euros par action au plus profond de la Grande Récession, ramenant ainsi votre avoir à 30.300 euros hors dividendes. Cela représentait une perte de plus de 55% de la valeur marchande.

Les preuves académiques montrent clairement que presque tous les investisseurs ordinaires auraient dans ce cas, à un moment donné, vendu leurs fonds, entraînant une hausse du taux de rotation de leur portefeuille. Les riches ne l’auraient pas fait. Ce qui comptait, c’était le fait qu’ils étaient susceptibles de gagner beaucoup plus dans 10 à 20 ans. Les actions étaient en baisse parce que les gens paniquaient et liquidaient leurs fonds indiciels, leurs PEA et leurs comptes de courtage. Les riches s’en moquaient. Ils restèrent assis là, se contentant d’attendre. Ils ne pensaient pas à deux jours, six mois ou trois ans. Ils pensaient de génération en génération.

Les avantages de ce traitement sont difficiles à surestimer.

L’investisseur milliardaire Warren Buffett a déjà qualifié ce phénomène comme l’obtention d’un énorme prêt sans intérêt auprès du gouvernement qui n’est exigible que lorsque vous vendez vos actions.

Au cours de cette longue période de détention, notre investisseur aurait plusieurs fois vu ses actions perdre 30% ou 50% de leur valeur marchande. Il y aurait eu des moments, parfois des années entières, où il n’a vu que de l’encre rouge, et la richesse se vider de son bilan.

Ce sur quoi il a mis l’accent, cependant, était la rentabilité sous-jacente des entreprises dans lesquelles il a investi et, dans une moindre mesure, les dividendes qu’il a reçus ou réinvestis. En fin de compte, le prix du marché en viendra à refléter cela.

C’est ainsi que le riche voit son chèque final croître sans cesse. À un moment donné, qu’il choisira, il sera libre de l’utiliser pour acheter de nouveaux meubles, payer le supermarché, réparer la voiture, partir en croisière, acheter de nouveaux vêtements, faire un don à l’église, à la synagogue, à la mosquée ou à l’organisation caritative de son choix, acheter des cadeaux d’anniversaire pour ses enfants. Sa patience aura été une bénédiction considérable dans sa vie.

Se concentrant sur ce qui importe, il a pu bien dormir malgré plusieurs grands effondrements des marchés boursiers, une poignée de guerres, de nombreux attentats terroristes, une inflation élevée, la déflation, la droite au pouvoir, la gauche au pouvoir, à un changement social majeur et à de nombreuses autres perturbations qui ont fait peur à tant d’autres malheureux.

Il n’avait aucun intérêt à vendre parce que les affaires des sociétés marchaient bien, même lorsque les actions ne le faisaient pas. Ce sont les affaires qui importent. Et il traitait ces parts exactement comme s’il avait une entreprise familiale dans sa ville natale, très peu différente d’une bonne boulangerie tenue de père en fils ou d’un bon restaurant familial de tradition. Vous ne voyez pas beaucoup de roulement de portefeuille chez ces entrepreneurs. L’homme ou la femme à qui appartient la boulangerie locale n’achète pas et ne vend pas non plus son entreprise cinq ou six fois par an.

L’un des principaux avantages des placements dans un fonds indiciel bien structuré est le faible taux de rotation du portefeuille

À condition que l’indice de référence encourage la passivité, cette adhésion à la rotation faible, voire nulle, est l’une des raisons pour lesquelles les fonds indiciels sont si attrayants.

Si vous avez acheté quelque chose comme le fonds indiciel S & P 500 en 2007 et que vous l’avez maintenu aujourd’hui, vous vous êtes comporté exactement comme un riche.

Et si ça n’avait pas marché à la fin?

Lorsque vous achetez et détenez une importante collection d’actions, peu importe que certaines d’entre elles fassent faillite tout au long de la procédure, tout comme une compagnie d’assurance n’a pas de souci à payer quelques sinistres à condition que les affaires soient toujours bonnes (pour reprendre une phrase de Benjamin Graham).

Il est parfois choquant pour les nouveaux investisseurs de découvrir que, dans de nombreux cas, les entreprises en faillite telles que Eastman Kodak peuvent encore gagner de l’argent, même si les actions atteignent zéro, en raison de la façon dont fonctionne le calcul du rendement total. Pour les portefeuilles à faible rotation qui sont structurés intelligemment, peu importe si vous vous retrouvez avec une Worldcom ou Enron. Cela devient une erreur d’arrondi après un délai suffisant.

Malheureusement, des millions d’investisseurs parviennent à perdre cet avantage structurel majeur en hypertradant leurs fonds indiciels! Il y en a même qui achetent/vendent sur les fluctuations dans l’espoir de gagner de l’argent comme dans une tombola! Si vous vendez vos fonds indiciels à faible coût en cas de krach boursier, le fait que le fonds sous-jacent affiche un faible taux de rotation ne vous ferait pas beaucoup de bien compte tenu du taux de rotation élevé de votre portefeuille familial.

John Bogle, le fondateur légendaire de la société de fonds communs de placement Vanguard, s’émerveille de la véracité de cette réalité. 

Voici ce qu’il écrit à ce sujet:

‘Dans le secteur des fonds communs de placement, nous investissons clairement beaucoup trop à court terme. Au moins un tiers des portefeuilles de fonds d’actions réalisent une rotation supérieure à 100% chaque année. Si nos politiques de marketing l’indiquent, nous recherchons également des investisseurs à court terme. Et nous les obtenons: les actionnaires font tourner leurs propres fonds d’actions à un taux annuel moyen de plus de 30%. Ces chiffres reflètent une mobilité incroyable. Dans les deux cas, ils reflètent des stratégies stupides à court terme. Dans la recherche d’un retour sur investissement, je ne doute pas qu’ils soient contre-productifs. Je pense parfois que les investisseurs privés fortunés sont le seul groupe important qui valorise une stratégie à long terme et pratique un faible taux de rotation du portefeuille. Et je ne suis pas loin de suggérer que le recours à une telle stratégie peut être précisément la raison pour laquelle ces familles sont riches. L’expérience n’a pas besoin d’être pénible pour enseigner une leçon puissante. Et les investisseurs et les gestionnaires de fonds devraient tirer les leçons de cette expérience.’

Pourquoi les riches détestent-ils autant la rotation du portefeuille?

Si les avantages fiscaux massifs ne suffisaient pas pour tout expliquer, il semblerait que les personnes qui acquièrent beaucoup d’argent au cours de leur vie sont d’un tempérament différent de la population en général.

Ils détestent le changement généralisé. Le changement de tout. Des chaussures. Des voitures. Des maisons. Ils aiment garder les choses très longtemps.

Ils refusent aussi de louer leur logement.

Le regretté Dr Thomas J. Stanley, de l’Université de Géorgie, et auteur de plusieurs livres à succès sur les habitudes des riches, constate que les millionnaires ont une probabilité disproportionnée de planifier à long terme.

Une fois qu’ils trouvent quelque chose de bien, ils continuent.

Ils ont des taux de divorce bien inférieurs à ceux de la population en général, restant ensemble jusqu’à leur décès. Ils sont propriétaires de leur logement, et vivent dans leur résidence principale beaucoup plus longtemps que la moyenne, ce qui leur évite les frais de déménagement. Ils conduisent leur voiture plus longtemps que la personne moyenne. Ils vendent rarement leurs actions, leurs obligations ou leurs investissements immobiliers, se concentrant plutôt sur le revenu passif qu’ils procurent et l’utilisant comme moyen de mesurer le succès de leur portefeuille. Ils sont encore plus susceptibles d’acheter des meubles ou des chaussures qui semblent coûter plus cher mais durent beaucoup plus longtemps, de sorte que le coût par utilisation est moins cher que l’alternative apparemment moins chère.

Si certains travaux sur l’économie comportementale et les finances comportementales révèlent une différence neurologique, cela pourrait être fascinant, car cela signifierait que la société pourrait peut-être socialement mettre au point des ajustements raisonnables pour surmonter la vision à court terme des investisseurs plus pauvres. 

Peu importe, pour vous, en ce moment, et en tant qu’investisseur individuel, la leçon est claire: si vous souhaitez améliorer considérablement vos chances de retirer beaucoup d’argent de votre portefeuille d’investissement au cours des 25 à 50 prochaines années, soyez consistants. Ne passez pas d’actions en actions ni de fonds en fonds. Trouvez des solutions qui correspondent à vos besoins et qui ont une excellente rationnalité sous-jacente (peu de gens par exemple devraient posséder des actions individuelles). Des solutions que vous comprenez.

Investir et attendre.

C’est tout.

Absolument tout ce qu’il faut faire.

Pourtant, les gens se rendent la tâche beaucoup trop difficile. Ils m’écrivent à chaque baisse des cours pour me demander ce qu’il faut faire. Ils sont obsédés par ce que le marché boursier va faire demain, le mois prochain ou l’année prochaine, au lieu de se concentrer sur ce qui compte vraiment: accroître la propriété de leur famille dans des actifs générateurs de trésorerie sans cesse croissante.

Cette fortune pourra alors être dépensée dans des meubles, des vacances, des voitures, des études à l’université pour vos enfants, de nouveaux clubs de golf ou tout ce que vous aimez dans la vie. Ou comme moi dans la liberté de faire ce que je veux, où je le veux et quand je le veux.

C’est ainsi que vous devriez mesurer votre succès en investissement.

Pas sur des hausses à court terme.

Achetez un bon fonds, asseyez-vous et laissez le temps faire le travail pour vous alors que vous profitez de votre vie.

Placer son argent de cette façon est extrêmement simple et productif. Dans la leçon 27 de ma formation Devenir Riche. Mode d’Emploi. je vous enseigne, pas à pas, dans un français simple et compréhensible, quel fonds choisir et dans quelle banque, et comment faire cela avec le moins de frais, et surtout avec le moins de taxes possibles (oui, je cite même les noms!).

Vous pouvez devenir millionnaire ainsi, c’est garanti.

devenir riche mode d'emploi

Édition 2019

Conquérir Votre Liberté Financière

Méthode Garantie

100% de réussite

Vos commentaires

1 Commentaire

  1. Acheter des produits de qualité est un moyen d être économe.
    Depuis l âge de 18 ans , j ai des chaussures de luxe autour de 500 euros la paire qui durent au moins 10 ans.
    3 paires = 1800 euros sur cette période de 3650 jours, soit environ 50 centimes par jour.
    En achetant 3 paires de chaussures médiocres à 150 ans tous les deux ans j obtiens 450 par 5 soit 2250 soit 61 centimes.
    Et je suis bien moins chaussé.
    Sans compter que certaines de mes chaussures ont pas Loin de 20 ans d age

    Réponse

Soumettre un commentaire Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tenez-moi au courant de vos nouvelles

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je m’appelle LUC BRIALY.
Et je vais vous faire conquérir votre liberté financière.

Découvrez comment travailler moins pour gagner plus, placer son argent, utiliser l'investissement immobilier et préparer sa retraite.
Je l'ai fait avant vous. Je suis millionnaire et financièrement indépendant.
Vous pourrez le devenir également!

Rendement locatif
Divi
booking.com
airbnb

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Ce livre gratuit vous apprendra comment bien débuter en 3 étapes dans l’investissement immobilier

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

Augmentez-votre-productivite

TROP DE TRAVAIL et PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITEen 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.

Augmentez-votre-productivite

TROP DE TRAVAIL
et
PAS ASSEZ DE TEMPS?

Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE:
en 7 jours vers la PRODUCTIVITE ULTIME

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

LANCEZ-VOUS

Gagnez de l'argent en ne faisant

que ce que vous aimez faire

Inscrivez-vous à

ma formation GRATUITE de 7 jours

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

VOUS DÉTESTEZ VOTRE PATRON?

Suivez cette formation GRATUITE pour apprendre comment créer votre propre travail
et ne plus avoir envie de vous suicider chaque lundi matin

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel de bienvenue.

10 questions sur la retraite

Préparez votre retraite

(dès aujourd'hui)

RECEVEZ CE LIVRE GRATUIT

 

Vous êtes inscrit! Vous allez bientôt recevoir un courriel pour pouvoir télécharger votre livre gratuit.