L’inflation augmente en 2022: que faire?

inflation

Comprendre le concept et le risque de l’inflation est essentiel pour bien placer son argent, et prendre les bonnes décisions concernant son avenir financier.

Dans cet article, je vous explique quelques petites choses moins connues.

C’est quoi l’inflation en économie ?

L’inflation exprime sous forme de pourcentage l’augmentation du coût de la vie.

Vous faites sans doute ce constat chaque fois que vous faites vos achats.

Pour remplir votre même panier d’achat au supermarché, vous devez débourser au cours du temps de plus en plus d’euros.

L’inflation, c’est donc la hausse des prix.

Si l’inflation des prix est d’environ 5 %, cela signifie que les prix des biens et services ont augmenté en moyenne de 5 % au cours de l’année écoulée. La vie devient plus chère. Si vous payez 100 euros aujourd’hui pour un ensemble de biens et services, vous n’avez payé que 95 euros pour ce même ensemble l’année dernière.

L’inflation entraîne de fait une érosion de la valeur de l’argent.

L’inflation monétaire est le caillou dans la chaussure de l’épargnant.

Si vous possédez un capital de 100.000 euros, et si vous ne le placez placez pas convenablement, comme par exemple si vous le laisser moisir sur un livret d’épargne, il aura moins de valeur dans dix ans qu’aujourd’hui.

Il est donc important de trouver des placements qui rapportent au moins autant, et de préférence (beaucoup) plus, que l’inflation.

NOUVEAU: vous pouvez creuser davantage ce sujet et mieux préparer votre retraite en vous suivant ma dernière formation que je vous offre gratuitement: cliquez ici.

Inflation: le réveil

La perception de l’inflation des prix est différente d’un agent économique à l’autre.

Pour les consommateurs, les prix ont augmenté avec la crise du corona.

Depuis fin 2021, le total du ticket de caisse au supermarché n’a jamais été aussi élevé. Et avec la guerre en Ukraine, tout a explosé.

Globalement, les prix alimentaires ont fort monté. Et celui de l’énergie s’est déchainé.

Le réveil a été brutal.

inflation zone euro et inflation américaine

C’est quoi la cause de l’inflation?

Comment les augmentations de prix sont-elles causées?

Au début, cela a eu beaucoup à voir avec la pandémie de corona.

La reprise après la première vague corona a été très forte, en partie parce que les banques centrales et les gouvernements ont injecté beaucoup d’argent dans l’économie.

La demande a énormément augmenté, ce qui a entraîné une forte augmentation de la demande d’énergie et de matières premières.

L’autre côté est l’offre.

Cela a été perturbé, encore une fois par la pandémie.

Nous constatons des problèmes d’approvisionnement et de longues chaînes de production, ce qui signifie parfois que des entreprises doivent fermer.

L’offre s’arrête.

La combinaison de la poussée de la demande et de la faiblesse de l’offre ont entraîné des augmentations de prix.

Et puis la guerre a tout accéléré.

Une faible inflation est en général une bonne nouvelle

Elle permet aux banques centrales des pays développés de poursuivre pendant longtemps leur politique de l’argent abondant et bon marché.

Cela assure sans peine le financement des dettes publiques qui ont explosé avec l’épidémie.

L’investisseur ne doit dès lors pas redouter un retour trop rapide de l’austérité qui casserait la reprise.

Mais il ne doit pas non plus espérer une remontée des taux d’intérêt.

Avec une faible inflation, l’obligataire offre cependant des rendements ridiculement bas.

Quelles sont les conséquences de l’inflation?

Une inflation trop élevée est dangereuse pour l’économie.

Si les prix grimpent rapidement, ils deviennent moins prévisibles, ce qui est source d’incertitude.

Par ailleurs, une inflation élevée peut déboucher sur une forte hausse des salaires, ce qui réduit la compétitivité d’un pays.

Pourquoi une inflation trop basse représente-t-elle aussi un danger?

Si les prix diminuent durablement (on parle alors de déflation), les consommateurs sont tentés de repousser leurs achats puisqu’ils paieront moins demain.

De ce fait les entreprises, soucieuses d’écouler leurs stocks, diminuent leurs prix, réduisent leurs marges bénéficiaires et, à terme, leur capacité à investir, ce qui au final pèse sur l’emploi et la consommation des ménages.

Un cercle vicieux s’installe, dont il est très difficile de s’extraire.

‘Un cercle vicieux s’installe, dont il est très difficile de s’extraire’

Historique de l’inflation à long terme

Historique de l'inflation

Historique de l’inflation (source France-Inflation)

L’inflation a connu des variations très importantes dans le cours de l’histoire.

Les guerres, les chocs pétroliers, les politiques monétaires ont influencé terriblement les taux.

Cependant entre 2000 et 2020, on peut estimer que les choses ont été sous contrôle, avec un taux moyen de l’ordre de moins de 2%.

inflation 2020

Source: france-inflation.com

La première cause réside dans le coût de l’énergie. Depuis 2013 l’energie ne contribuait plus à l’inflation et la faisait même baisser ces dernières années.

En deuxième cause, mais dans une mesure moindre, on retrouve les produits alimentaires.

Pourquoi l’inflation augmente-t-elle?

inflation en France

Source: france-inflation.com

 Après une forte baisse entre novembre 2018 et décembre 2020 où elle était passée de plus de 2% à 0%, l’inflation est repartie à la hausse en Janvier 2021, arrive fin 2021 à 2.6%, et se retrouve en avril 2022 à 4,8%.

Ce retour de l’inflation est principalement dû à l’augmentation du prix de l’énergie, dont le cours du pétrole est l’indicateur représentatif, et des prix de l’alimentation.

L’Institut National de la Statistique estime toutefois que sans le bouclier tarifaire sur le gaz et l’électricité et la remise carburants mis en place par le gouvernement, l’inflation aurait dépassé les 7%, comme c’est le cas dans les autre pays européens.

Le bouclier tarifaire a donc été très efficace, bien plus que les autres mesures que d’autres pays ont prises, comme une baisse de la TVA.

La demande pour toute une série de biens (y compris les matières premières) augmente également fortement, ce qui entraîne une hausse des prix.

Les entreprises sont nombreuses aussi à encore connaître des problèmes d’approvisionnement, ce qui fait grimper leurs coûts. Et ceux-ci sont répercutés sur les clients.

Finalement, cela entraîne également une inflation des salaires.

La fin des taux d’intérêt historiquement bas est-elle en vue?

Pour lutter contre la forte inflation, la banque centrale du Royaume-Uni relève ses taux d’intérêt, après que la Réserve Fédérale Américaine l’avait déjà annoncé.

La Banque Centrale Européenne ne suit pas pour le moment.

Lutter contre l’inflation en augmentant les taux d’intérêt: comment ça marche?

En augmentant les taux d’intérêt, les banques centrales tentent de réduire la demande – demande de consommation et demande d’investissement.

Après tout, si le taux d’intérêt augmente, le crédit devient plus cher et donc moins attractif.

La hausse des taux d’intérêt est donc une tentative de réduire la demande pour maîtriser la hausse des prix.

Qu’ont décidé les banques centrales?

Depuis la pandémie de corona, et de manière assez inattendue, la Banque d’Angleterre a augmenté ses taux d’intérêt. Le principal taux d’intérêt britannique s’est établi à 0,1% depuis mars 2020, lorsque la Banque d’Angleterre a agi pour soutenir l’économie au début de la pandémie de corona, mais est maintenant à 0,75%.

La hausse des taux d’intérêt devrait contribuer à freiner la forte inflation. Elle s’élève en décembre 2021 à 5,1%, le niveau le plus élevé depuis plus de dix ans. Elle pourrait atteindre 6 à 7% en 2022.

La Réserve Fédérale Américaine avait déjà donné des prévisions selon lesquelles plusieurs hausses de taux seront exécutées au cours de 2022.

La Banque Centrale Européenne ne suit pas pour le moment. Les taux d’intérêt de la BCE ne seront pas affectés. Le principal taux d’intérêt de la zone euro est à zéro depuis mars 2016.

Pourquoi ces différences?

La perception aux États-Unis et au Royaume-Uni d’une part, et dans la zone euro d’autre part, diffère.

Les États-Unis et le Royaume-Uni suivent l’école des économistes qui pensent que le pic d’inflation est permanent et durera suffisamment longtemps pour inciter les banques centrales à prendre des mesures.

La Banque Centrale Européenne, d’autre part, a suivi une autre école d’économistes, et à supposé que l’inflation sera temporaire, et passera assez rapidement. Elle ne pense pas qu’il soit approprié de faire jouer les taux aujourd’hui.

Quelles sont les conséquences d’une intervention ou non?

Intervenir ou non dépend donc du fait que l’inflation soit considérée comme temporaire ou non.

Les deux approches comportent des risques, qu’il s’agisse d’intervenir maintenant ou pas encore.

Supposons que les États-Unis se trompent et que l’inflation s’avère temporaire, alors en mettant les freins maintenant, ils paralysent la reprise économique.

Si en revanche la BCE commettait une erreur en n’agissant pas maintenant, alors que l’inflation s’avère permanente, il y a un risque de spirale salaires-prix.

Dans ce scénario, les augmentations de prix pourraient éventuellement inciter les travailleurs à exiger des salaires plus élevés, ce qui pourrait à son tour entraîner des augmentations de prix. Entrer dans une telle spirale est problématique car difficile à contrôler et difficile à arrêter.

Faut-il s’inquiéter?

Si l’inflation devient incontrôlable, les banques centrales devront alors intervenir vigoureusement en relevant les taux d’intérêt.

Cela aura un impact négatif sur l’économie et donc sur les marchés d’actions.

Il est donc normal que les investisseurs appréhendent une telle situation.

La nervosité pourrait cependant s’accroître si des chiffres d’inflation plus élevés étaient publiés, notamment l’inflation américaine, et entraînaient une volatilité accrue sur les marchés boursiers.

De quoi peut-être alors créer des opportunités d’achat.

Cela ne fait jamais de mal de jeter un œil sur les moyens qui sont à votre disposition pour vous protéger.

Si vous épargnez, vous n’obtenez pratiquement aucun intérêt aujourd’hui

Vous obtenez 1% sur un livret alors que l’inflation augmente beaucoup plus.

Ce n’est pas exceptionnel. L’inflation est quasi toujours supérieure aux taux d’intérêt.

Néanmoins, les Français restent des épargnants convaincus. Au total, il y a des milliards d’euros sur nos comptes d’épargne.

C’est assez incompréhensible.

Car l’argument est qu’investir en actions est dangereux.

Mais le compte d’épargne est un investissement avec lequel vous perdez à présent 3 à 5% par an.

Bon, le compte d’épargne présente également deux avantages: vous pouvez toujours accéder à votre argent et votre argent est protégé jusqu’à 100 000 euros par banque et par personne. Le 2ème avantage est un peu une illusion. Est-ce que l’État aura les moyens de payer cela si une grande banque crashe? Poser la question est un peu y répondre, non?

Et cela ne change rien au fait que votre argent s’évapore alors qu’il repose sur votre compte d’épargne, car l’inflation est en moyenne beaucoup plus élevée que la taux d’intérêt.

C’es à vous à décider.

Devenir propriétaire de son logement est le comportement le plus intelligent en cas d’inflation en hausse

Quiconque emprunte de l’argent fait en fait une bonne chose.

Emprunter est très avantageux lorsque l’inflation est élevée.

Les taux des emprunts, malgré leur hausse, sont encore très bas, et plus bas que l’inflation.

Chaque remboursement de votre emprunt fait à taux fixe devient donc de facto un peu moins cher.

Par contre, être locataire s’avère une catastrophe: les loyers suivent l’inflation.

Prendre soin de sa vieillesse

Que faire si votre prêt a déjà été remboursé et que vous ne voulez pas perdre votre épargne de retraite à cause de l’inflation?

Si vous voulez obtenir un rendement et que vous voulez battre l’inflation, alors vous ne devriez vraiment pas envisager un compte d’épargne aujourd’hui. Au contraire, vous savez que vous ne pourrez jamais suivre l’inflation.

Il faut alors chercher quelque chose qui comporte plus de risques, mais qui rapporte aussi plus.

Aujourd’hui, on arrive rapidement à tout ce qui a trait aux actions.

Si vous regardez cela à long terme, vous pourrez prendre ce risque, sachant très bien que vous perdez un peu de pouvoir d’achat année après année si vous laissez votre argent sur un compte d’épargne.

Vous voulez protéger votre capital? Investissez!

Pour rendre votre portefeuille étanche à la croissance des coûts, une seule solution donc: quittez vos pantoufles et investissez!

Tout en acceptant bien sûr que cela s’accompagne d’une dose d’incertitudes quant à la sécurité de votre capital et quant à son rendement.

Et en étant conscient que vos choix d’investissements risquent bien de vous bloquer pendant plusieurs années.

Attention cependant: soyez sélectif, n’achetez pas tout!

Car en plus de la protection contre l’inflation, nombre d’autres facteurs jouent un rôle pour déterminer si un investissement est ou non intéressant.

Une des questions fondamentales est l’estimation de l’inflation pour le futur

La grosse question concernant la croissance des coûts est l’estimation qu’on en fait pour le futur:

Comment l’inflation influe-t’elle sur le montant d’argent
dont j’ai besoin pour la retraite
?

Les banquiers, les écononomistes, les programmes de simulation essaieront de vous répondre.

Mais malheureusement, cachées derrière la façade scientifique des ordinateurs et des mathématiques, il n’y a que de très grandes inconnues.

La question ne peut être résolue avec certitude, mais vous avez cependant besoin de recevoir une réponse précise ou votre estimation du montant dont vous avez besoin pour prendre votre retraite sera erronée.

En réalité, vous ne pouvez pas savoir combien de temps vous allez vivre, ce que la croissance des coûts sera, ce que le gouvernement va faire avec la sécurité sociale, ou ce qui va arriver aux marchés d’investissement dans 30 ans.

Personne ne sait même ce qui va se passer l’année prochaine, pour ne pas dire dans 30 ans, car l’avenir est inconnaissable.

Changez juste quelque pourcents dans votre estimation, et le montant que vous devez épargner pour la retraite changera considérablement, parfois jusqu’à deux ou trois fois votre estimation initiale.

Pensez-y une minute, car ce n’est pas un petit problème.

Par exemple, les calculatrices de retraite exigent des réponses précises à certaines questions, notamment celle de votre estimation de l’inflation future, afin de vous fournir des économies précises et les objectifs de dépenses pour la retraite.

Pourtant, aucune de ces questions ne peut être répondue avec précision.

Clairement, il y a un problème fondamental avec tout le processus.

La réalité de la planification de la retraite n’est pas la science que vous aimeriez qu’elle soit. Les conseillers financiers fournissent à leurs clients des projections de retraite simples à comprendre, remplies de pages de prévisions pro forma détaillées.

Malheureusement, ces plans ne sont pas précis. Ils ne peuvent pas l’être. C’est impossible.

Il faut travailler donc autrement

C’est pourquoi j’ai créé ma formation sur la préparation à la retraite: elle donne enfin une méthode exacte pour faire des calculs réalistes et prendre vos décisions en toute confiance.

Vous ne manquerez ainsi jamais d’argent.

Entre autres, la leçon 5 de ma formation sur la préparation à la retraite vous apprend comment appréhender le problème de l’inflation de la façon la plus exacte et utile possible.

Il faut arrêter de bricoler avec des instruments de projection qui ne sont pas en mesure de vous donner des réponses réalistes.

Inscrivez-vous donc à ma formation:

https://www.lucbrialy.com/retraite.html

Préparez votre retraite

 Préparez votre retraite en toute confiance

La formation indispensable pour préparer votre futur

Vos commentaires

Seront refusés les commentaires anonymes, insultants, contenant du spam, de fausses adresses email, des liens vers des sites commerciaux ou n’ayant rien à voir avec le sujet. Restez poli et lisez l’article dans sa totalité avant de vous lancer dans des critiques qui le plus souvent sont rencontrées un peu loin.

 

 

5 Commentaires

  1. merci pour tout ce que vous faites!

    Réponse
  2. Bonjour,
    Sur vos conseils, j’ai acquis des ETF Amundi PEA SP500 et MSCI World auprès de Boursorama. Que se passe-t-il si un krach survient et que la banque intermédiaire Boursorama disparaît ? Est-ce que je perd tout ? Grand merci pour vos leçons éclairantes.

    Réponse
    • Boursorama n’est que votre courtier, vos ETF continuent à vous appartenir.

      Réponse
  3. Que pensez vous des ETF crypto monnaies ? Merci

    Réponse
    • Si vous désirez investir en crypto (je dis bien si), c’est la SEULE façon simple, efficace et sans soucis de le faire.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FORMATION GRATUITE

Vos 10 questions les plus fréquentes sur la retraite

Les retraités en difficulté sont généralement ceux qui ont trop compté sur l’État Providence et n’ont pas préparé leur retraite à temps.
C'EST ICI  >
close-link
FORMATION GRATUITE

Gagner de l'argent en faisant ce qu'on aime

Suivez cette formation GRATUITE pour apprendre comment créer votre propre travail et ne plus avoir envie de vous suicider chaque lundi matin.
C'EST ICI  >
close-link
FORMATION GRATUITE

En 7 jours vers la PRODUCTIVITÉ ULTIME

Trop de travail et pas assez de temps?
Inscrivez-vous à ma formation GRATUITE.
C'EST ICI  >
close-link
FORMATION GRATUITE

Devenir Riche.
Vous aussi.

Recevez ma FORMATION GRATUITE et apprenez comment vous aussi pouvez atteindre
l’indépendance financière.
C'EST ICI  >
close-link
FORMATION GRATUITE

Immobilier.
Bien débuter.

Cette formation GRATUITE vous apprendra comment bien débuter dans l’investissement immobilier.
C'EST ICI  >
close-link
Accessible pour une durée limitée: 
Le Cercle Privé de Luc Brialy
RECEVEZ:
- COMMENT CONQUÉRIR SA LIBERTÉ FINANCIÈRE: mon livre classé N°1 sur Amazon
-  Mes meilleurs conseils quotidiens
- Les promotions exclusivement réservées aux membres du cercle
C'EST ABSOLUMENT GRATUIT >
close-image